Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
sig_cibona_paul_lacombe.jpg

​Le Mans attendu au tournant

Alors que les matches retour démarrent, la SIG Strasbourg a déjà les playoffs en tête. Face à un adversaire direct, Le Mans (samedi 18h30, en direct sur SFR Sport2), dans un Rhenus sacrément garni, il s’agira de revanche, mais aussi et surtout de ne pas être décroché. Ambiance garantie.
Souvent, ces dernières saisons, les chemins de la SIG Strasbourg et du Mans se sont croisés. En playoffs – les deux séries de demi-finales en 2015 et 2016 – mais aussi à la Leaders Cup – demi-finale en 2014, finale victorieuse en 2015 – sans compter les oppositions épiques de la saison régulière (67-68 en mars dernier)… Cette année encore, pour l’ouverture du championnat en cours, les Sarthois avaient dominé les Alsaciens en première mi-temps, avant de résister à leur retour (73-71).
« Être au rendez-vous de l’agressivité »
Dernier épisode en date : les Strasbourgeois viennent de souffler lors de la dernière journée aller, leur place chez Disney à des Manceaux qui avaient été, jusque là, de tous les rendez-vous à Marne-la-Vallée. C’est dire que le choc entre ces titans de la Ligue promet beaucoup. « Il revêt surtout une importance capitale dans la course aux playoffs, selon Collet, dont on sait combien l’adversaire a compté dans sa carrière de coach ! Ils sont devant nous dans le classement de la ProA, parce qu’ils nous ont battus et gagné à Paris ». Le technicien strasbourgeois songe déjà à un possible mini-championnat à plusieurs pour déterminer les positions en fin de saison… « Il ne faut pas décrocher. On a perdu contre toutes les équipes qui sont à la lutte avec nous lors de l’aller et ce sera très important de prendre au moins notre revanche. Même s’il faut aussi penser au point average ».
S’il exclut a priori un retour dans le top4, compte tenu de l’avance prise par le trio de tête en particulier, et du bilan mitigé de sa propre équipe (9 victoires, 8 défaites), il sait que les matches qui viennent « comptent double ». Une défaite placerait la SIG à deux victoires du Mans. Un succès d’un point donnerait un match d’avance. Une victoire de deux points ou plus, offrirait deux victoires d’avance… Ce match, « excessivement important » se jouera sur l’engagement, la dureté, l’agressivité. « Pour plusieurs raisons. Contre eux, c’est vital, car Le Mans est agressif des deux côtés du terrain, mais aussi parce que c’est notre point de vulnérabilité. Il faudra être au rendez-vous de l’agressivité ».
Après dix jours sans match, mais avec des entraînements très solides – Le Mans s’est imposé en Coupe à Lille, le tombeur des Strasbourgeois au tour précédent, Collet sait qu’il va affronter une équipe en réaction. « C’est là qu’ils sont les plus dangereux ». Irréguliers, les hommes de Künter avaient enchaîné trois revers de suite en une semaine (Le Zion Rishon, Gravelines et Saratov) dont les deux derniers à domicile, après un succès étriqué à Antibes (54-58). « Solides au rebond, bons défenseurs, ils sont plus à la peine en attaque. Mais il faut se préparer à jouer le meilleur Le Mans. Le match a la même importance pour eux que pour nous. Je ne me fais pas d’illusions, ils vont nous gêner ».
Le retour vital de Matt Howard
Spectateur attentif du match très solide livré à Antarès contre Monaco – « ils avaient joué le même registre que le leader pendant 38 minutes » – Collet se méfie terriblement. Pas surprenant qu’il ait peaufiné tous les détails lors du dernier entraînement. Une séance à laquelle Matt Howard a apporté sa meilleure contribution. « Son retour est capital pour nous, dans le domaine où nous sommes à la peine depuis le début de saison, la dureté ».
La SIG Strasbourg parviendra-t-elle à glisser les grains de sable qui feront dérailler la mécanique mancelle ? Ce sera l’une des clés de la partie. L’autre tiendra peut-être aux gradins bien garnis du Rhenus. « Je me réjouis de jouer à nouveau dans une salle pleine qui va nous pousser. C’est la chance que nous avons aujourd’hui d’avoir conquis ce public. C’est un vrai bonheur et, surtout, ça compte… »
Avant d’aller à Salonique et à Limoges, de recevoir l’ARIS au retour et… Gravelines, les joueurs pourront donc s’appuyer sur la SIGArmy qui aura l’occasion de peser très fort sur l’issue de la partie.
J.C.F.