Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
aj_slaughter_ousmane_camara.jpg
Actualités J19 LNB 2016/17 : Limoges - SIG Présentation Résumé Statistiques Photos

Se remettre la tête à l’endroit

Après la douche froide reçue en terre grecque sur le parquet de l’Aris Salonique, les SIGmen doivent rapidement faire la bascule, tourner la page et surtout montrer un tout autre visage. En effet, dès demain, à 20h, la SIG Strasbourg affrontera le CSP Limoges pour un choc en vue d’une qualification future pour les playoffs…

Pour beaucoup la déconvenue de Salonique a laissé un goût amer mais une fois la pilule avalée (de force…), AJ Slaughter et ses coéquipiers se sont remis au travail. Mais cela ne s’est pas fait sans une ou deux mises au point du coach qui a mis quelques points sur des « i », que les murs du Rhenus garderont secret car, comme dit l’adage, ‘‘où le secret manque, les projets sont vains’’.

Des projets et de l’ambition coach Collet et le club en ont encore à revendre. Mais pour y parvenir il faudra que son équipe évolue pour ne pas reproduire le même schéma que celui qui a mené à la désillusion de ce dernier match de BCL. Toujours lucide, il analyse d’ailleurs sans détour : « nous manquons de constance dans l’engagement. On le montre depuis un certain temps. Maintenant il faut essayer de susciter le plus possible la détermination, l’intensité et le niveau d’agressivité… c’est là que se place le baromètre de nos performances et qui pour le moment n’est pas encore constant ». Jamais avide de métaphore sportive bien choisie il pousse d’ailleurs l’analyse plus loin : « Dans le sport le niveau d’adversité est changeant. Il faut en prendre conscience. Entre Le Mans, mais ce n’était pas le vrai visage du Mans, et la façon dont l’Aris est entré dans le match mardi… Si tu n’es pas prêt tu exploses en vol. Une fois que tu as pris l’uppercut au foie dans le premier quart temps, c’est dur de se remettre la tête à l’endroit ».

Inutile de dire que le match à venir à Limoges, qui plus est à domicile, ressemblera sûrement plus à Salonique que Le Mans. Cela, le tacticien alsacien le consent volontiers d’autant qu’il a visionné de nombreux matches de son futur adversaire : « sur ce que je les ai vu faire ces derniers matches, notamment face à Monaco qu’ils ont tenu trois quart-temps, ils avaient une vraie intensité. Depuis le début de saison nous montrons deux visages. Chez nous et à l’extérieur ce n’est pas pareil, nous ne sommes pas dans la continuité. Il faut que l’on change ça. Si on recule à nouveau comme on l’a fait à Salonique, ce sera impossible de gagner là-bas… ». Mais que nul ne doute de son équipe car il tient surtout à le rappeler : « nous avons des qualités c’est évident ! Nous le voyons bien à domicile. Nous avons plus d’entrain, où avec l’appui de notre public nous sommes meilleurs à ce niveau. Mais pour que nos qualités s’expriment il faut que dans le domaine de l’agressivité on soit plus présent à l’extérieur aussi ».

SIG LIMOGES Erving Walker 3
La SIG Strasbourg aura besoin d'un Erving Walker au niveau de l'événement pour espérer l'emporter

Loin d’être ce que ce match était il y a encore peu, un sommet du championnat, aujourd’hui celui-ci est avant tout « un sommet pour aller en Playoffs ». En effet, aujourd’hui une victoire à Limoges signifierait laisser les limougeauds « loin » derrière. Autant dire que même s’il reste 15 journées, avec quatre matches d’avance, la SIG Strasbourg prendrait le large sur son adversaire du soir. « A l’inverse une victoire de Limoges les ferait revenir sur nous. Donc ce match est très important au même titre que celui de la semaine dernière. Nous avions bien négocié ce premier virage, maintenant il faut enchaîner. Les matches à venir comptent double car nous allons jouer nos adversaires directs ». Mais cette équipe de Limoges a du potentiel et évidemment rien ne sera facile. Même si le dernier venu, Tony Gallon, n’est pas qualifié pour ce match, le CSP a de quoi faire valoir : « ils ont une vraie force intérieure ». Et pour ce choc la SIG Strasbourg devra une nouvelle fois se passer de Matt Howard qui a été mis au repos par le staff médical ; « c’est une simple entorse ; rien de grave du tout mais c’est très douloureux. Il a encore un œdème et nous le préservons pour les échéances à venir ». Au-delà de ceci, il faudra aux SIGmen se méfier de Klemen Prepelic qui est le joueur qui provoque le plus de fautes par match, mais aussi de Dashaun Wood qui, même s’il est peut-être moins efficace que par le passé, est toujours un véritable maître à jouer, William Bufford qui est une vraie arme offensive, ou encore Ousmane Camara qui fait une bonne saison. Coach Collet confirme d’ailleurs tout cela en soulignant qu’« ils ont un très bon cinq majeur, avec des joueurs tous évalués au-dessus de 12 par match ». Mais cette équipe limougeaude marque un peu le pas en regard de son banc qui est sans doute en deça des espérances du club et qui sera là aussi une des clefs du match…

Et même si aujourd’hui le ratio de la SIG Strasbourg à l’extérieur n’est pas des plus jolis, avec seulement deux victoires loin du Rhenus, les SIGmen ont montré, sans aucun doute de trop rares fois jusque maintenant, l’intensité nécessaire pour ne pas revenir de voyage avec des valises plus lourdes que lors du voyage aller. Ce fut le cas à Nanterre et Tenerife en BCL. Mais cela, le coach en a clairement conscience et résume cela d’un cinglant mais clair : « de toute façon, plus largement, maintenant il faut que l’on gagne à l’extérieur ! ». Et pour finir, Vincent Collet en revient toujours au même sujet, l’intensité nécessaire pour espérer mieux voyager en mettant l’accent sur coach Vujosevic dont son basket en est un symbole. « Il faut s’attendre à de la grosse intensité à l’image du basket de leur coach. Il ne faudra pas se désunir car à la maison ils ont quand même fait de bons résultats. Ce n’est pas infaisable mais il faudra qu’on fasse un match solide ! ». Tout est dit, aux SIGmen de retenir les leçons du passé pour mieux faire face au futur et voir plus loin…

Franklin Tellier