Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
tadija_dragicevic.jpg
Actualités Tadija Dragićević: «Je suis heureux de revenir à Strasbourg»

Tadija Dragićević: «Je suis heureux de revenir à Strasbourg»

A 48 heures du match retour du huitième de finale de BCL contre l’Aris, l’ancien SIGman Tadija Dragićević a accepté de répondre à quelques questions. Lui qui n’a pas oublié sa saison passée en Alsace se confie sur le match à venir mais revient aussi sur son année à Strasbourg…

Franklin Tellier : Avant tout, comment vas-tu ?
Tadija Dragićević : Je vais bien. Je me sens bien à Salonique. Nous faisons une bonne saison jusqu’à maintenant. L’Aris est un très grand club avec une grande histoire, je suis fier de pouvoir jouer pour ce club.

SIG Orléans_Tadija Dragicevic
Tadija Dragićević: " je suis désolé, je viens pour gagner"
F.T : Quels souvenirs gardes-tu de ton passage à Strasbourg ?
T.D : D’excellents souvenirs ! Nous avions fait une saison incroyable. En plus, avoir la chance d’apprendre avec coach Collet était un vrai plus. Je garde aussi de très bons souvenirs avec le personnel dans les bureaux. J’ai lié de vraies amitiés à l’issue de cette année à Strasbourg comme avec Paul et Jérémy. Evidemment la défaite en finale a fait du mal mais il ne faut pas oublier que l’on a gagné deux coupes, fait une saison régulière à 30 victoires et contribué à la croissance du club. Malgré la défaite c’était une saison incroyable et je n’en garde que de bons souvenirs.

F.T : Ca se confirme avec le fait qu’avant le match aller tu semblais heureux de retrouver tes anciens coéquipiers ou encore que tu aies envoyé un message de soutien avant la Leaders Cup …
T.D : Oui bien sûr. Quand tu as partagé de super souvenirs et une saison comme nous avons connue, ça rapproche les gens. Je ne dis pas ça juste pour le dire, nous étions comme une famille. Tout ce que l’on a vécu jusqu’à la défaite en finale nous a rapproché. J’étais forcément très heureux de les revoir, nous avons vécu de très bons moments sur et en dehors du terrain. Vivre et jouer avec des joueurs comme Paul, Jérémy, Antoine, Ali ou capitaine Louis c’était génial. Je vois aussi que le petit Frank a évolué très vite. J’ai vu son titre de MVP à l’Euro. Je suis heureux de le voir exploser ; je suis certain qu’il va faire une très grande carrière.

F.T : Et est-ce que tu as continué à suivre les résultats de la SIG ?
T.D : Je garde toujours un œil sur les résultats de mes anciennes équipes donc bien sûr j’ai continué à vous suivre. Votre saison dernière était vraiment remarquable. Cette saison le début fût plus difficile mais le retour de coach Collet a inversé la tendance. A partir de là l‘équipe s’est mise à jouer plus dur et à être plus consistante. J’ai suivi la Leaders Cup ce week-end, la défaite contre Nanterre est difficile mais l’équipe n’était pas au complet. Les fans sont peut-être un peu frustrés par les résultats actuels car ils sont habitués aux finales mais la saison ne se joue pas maintenant. C’est en playoffs qu’il faudra être là et je sais que d’ici là l’équipe sera encore meilleure.

F.T : Je pense que tu es heureux de revenir jouer ici ?
T.D : Je suis heureux de revenir à Strasbourg mais je suis désolé, je viens pour gagner. Ce match est crucial pour les deux équipes, il n’y aura pas de cadeau sur le terrain ni d’un côté ni de l’autre. Maintenant je joue pour l’Aris, quand le match aura commencé je serai dans mon match. La SIG a 19 points à remonter et ne va rien nous laisser de facile. Je serai concentré sur ce que je dois faire pour nous qualifier. Nous avons un écart à conserver, il ne faudra pas être relax sur le terrain. Mais c’est sûr que ce match au Rhenus sera spécial.

 

image.jpg

Tadija Dragićević face à Pape Sy lors du match aller...

F.T : Pour revenir au match aller. Pensiez-vous vous imposer avec autant d’autorité ?
T.D :  Honnêtement je ne pensais pas qu’il y aurait un si grand écart à la fin. Strasbourg est une grande équipe. Coach Collet avait dû préparer ses joueurs au mieux mais nous avons vraiment joué à un très haut niveau défensivement… Et surtout de la première minute à la dernière ! Nous avons réussi à nous créer des paniers faciles en jouant dur et je pense que c’était la clef du match. Mais il faut oublier ce match car un tout autre nous attends au Rhenus. A nous de réitérer la même performance défensive pour nous qualifier…

F.T : Vous venez de perdre en finale de la coupe de Grèce contre le Panathinaikos. Est-ce que ce résultat peut avoir un impact sur votre groupe ?
T.D : C’était un match difficile mais le Pana est une très grande équipe et jouer ce genre de match, même si c’est une défaite en finale, te permet de grandir et préparer au mieux la suite de ta saison. Pour nous c’était un grand moment de se qualifier pour la finale car cela faisait 7 ans que c’était l’Olympiacos et le Pana en finale. C’était donc une chance de la jouer et cela nous prépare aussi pour un match aussi crucial que celui de mercredi face à Strasbourg.

F.T : Plus généralement, que penses-tu de cette équipe de la SIG Strasbourg version 2016/17 ?
T.D : les joueurs n’ont pas changé mais la venue de coach Collet a tout changé. Les systèmes, l’intensité, et tout ce qui va avec. Il sait tirer le meilleur de ses joueurs. Le meilleur exemple est Paul. Je suis heureux de voir la saison incroyable qu’il réalise ! C’est un gars génial en dehors du terrain mais en plus, cette saison, il joue un basket incroyable. J’ai parlé avec lui il y a deux semaines à propos de sa saison actuelle. Ce n’est que mon avis mais je suis certain qu’il a le niveau pour jouer dans un grand club européen. Il progresse énormément comme Antoine qui est parti à Valence après la SIG. Cette équipe a un grand potentiel. Une nouvelle fois je me doute que les fans ont de grandes attentes après quatre finales perdues aux vues des résultats actuels mais je suis persuadé qu’il vaut mieux jouer Strasbourg maintenant qu’en fin de saison quand elle aura augmenté son niveau et sera prête pour les playoffs.