Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
1_mam_jaiteh_sig_nancy.jpg

La SIG Strasbourg assure l'essentiel

A l’issue d’un match maîtrisé durant 30 minutes par les Alsaciens avant de lever le pied lors du dernier acte, les SIGmen reviennent de Nancy avec une victoire 71-80 leur permettant de conforter leur place dans le top 6… Hélas ce match a aussi vu la sortie prématurée de Matt Howard à peine de retour sur le parquet après de longues semaines d’absence à cause d’une douleur à sa cheville… Espérons-le sans trop de gravité… Affaire à suivre !

La SIG Strasbourg commençait le match avec sérieux et une belle application en défense. Leloup, Slaughter et Ntilikina mettaient l’activité nécessaire pour voir les rouges mener après 3’ (2-7). Mais les locaux se remettaient à l’endroit et trouvaient des solutions par l’ancien Strasbourgeois Brion Rush pour rester dans la course (11-12, 6’). Le jeu se mettait en place des deux côtés mais, alors que les SIGmen pensaient bénéficier du retour du guerrier Matt Howard, ils déchantaient 3’50 après son retour en le voyant ressortir du parquet avec l’aide du Kiné après un coup reçu sur la cheville qui venait à peine de se remettre... La poisse mais espérons rien de grave… Cela n’empêchait pas les joueurs de Vincent Collet de passer un 11-2 au SLUC et mettre un coup d’accélérateur pour boucler le premier quart temps en tête : 13-23.

Le début du second acte mettait en lumière Frank Ntilikina qui, plein de toupet, se jouait de la défense nancéenne. Brion Rush, encore et toujours, lui donnait le pendant pour rester dans la course mais ce sont bien les SIGmen qui creusaient l’écart pour mener de 11 points après 15’ : 23-34. La SIG Strasbourg dominait outrageusement la peinture des deux côtés du terrain (27 rebonds à 16 à la pause) et affichait un jeu de transition propre et léché qui lui permettait de creuser facilement l’écart en passant de nouveau un 11-2 en 2’30 (29-45, 17’30). Les Alsaciens assumaient leur statut et, sur un dunk de Slaughter à 5’’ de la pause, les SIGmen rejoignaient les vestiaires en tête. Mi-temps : 35-52. Une mi-temps très sérieuse de la SIG Strasbourg remportée 27 à 67 à l’évaluation. Avec 5 joueurs à 11 d’évaluation ou plus lors de ces 20 premières minutes Vincent Collet ne pouvait qu’être satisfait de ses joueurs à l’image d’un Slaughter très altruiste avec 7 passes en à peine 12 minutes de temps de jeu.

Le retour sur le parquet voyait une SIG Strasbourg appliquée qui montrait sa domination sur de pâles nancéens. Et, sur son dixième rebond Mam Jaiteh réalisait déjà un double-double pour voir les rouges mener de 20 points à la 23’ : 39-59. Un écart que les supporters nancéens ne cessaient de voir grandir à leur grand désarroi. Il faut dire que les pertes de balles du SLUC sous la pression des SIGmen rendaient les choses faciles à l’image d’Erik Murphy qui marquait deux paniers en 15 secondes pour amener l’écart à 23 points (43-66, 15’30). Coach Collet profitait de cet écart grandissant pour faire tourner au mieux son effectif sans que cela se ressente sur le cours du match. Ainsi à la 30’ ce sont bien les SIGmen qui menaient facilement pour boucler ce troisième quart temps sur le score de 50-70. Avec 42 à 90 à l’évaluation les SIGmen montraient une maîtrise totale sur son adversaire jusque-là…

Mais alors que tout le monde croyait le match terminé, le début du dernier quart temps laissait alors transparaître une SIG Strasbourg totalement différente. Plus permissifs en défense et brouillons en attaque les SIGmen laissaient le SLUC reprendre confiance. Et il n’en fallait pas plus à Brion Rush et Marc Trasolini pour relancer leur équipe en scorant un cinglant 11-0 en 3’. Il n’en fallait pas plus pour voir coach Collet tomber dans une colère rouge : 61-70, 33’. Une colère justifiée tellement l’impression de voir une autre équipe sur le terrain était forte… Heureusement que Paul Lacombe et ses coéquipiers avaient pris de l’avance car celle-ci fondait comme neige au soleil à tel point que Nancy revenait même à 9pts à 2’50 du terme. L’adresse famélique des SIGmen aux lancers francs (9/20) laissait également leur hôte du soir y croire mais malgré tout c’était bien Strasbourg qui s’imposait à l’issu d’un quart temps qui ne resterait pas dans les mémoires… Mise à part pour le coach à coup sûr ! Score final : 71-80.

F.T.

LE MATCH EN VITESSE

SLUC Nancy-SIG Strasbourg : 71-80. Les périodes : 13-23, 22-29 (35-52), 15-18 (50-70), 21-10.
Palais des sports de Gentilly. 5375 Spectateurs. Arbitres : MM Hamzaoui, Oliot et Bissuel.