Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
chalons_reims_paul_lacombe.jpg
Actualités J25 LNB 2016/17 : Châlons Reims - SIG Présentation Résumé Statistiques Photos

Logique respectée

Vincent Collet avait exprimé avant ce match ses craintes vis-à-vis de ce match piège. Fort heureusement ses joueurs ont su répondre présents et revenir de Châlons-Reims avec la victoire après avoir égalé leur meilleure prestation défensive de la saison en ProA en n’encaissant que 58 points.  

C’est une SIG Strasbourg appliquée en défense qui entrait parfaitement dans le match. Ne laissant que peu de tirs aux locaux, tout en verrouillant l’accès au cercle, les SIGmen laissaient le CCRB muet durant 4’20 : 0-8. Mais, même si Lawrence sauvait les meubles, les joueurs de Vincent Collet montraient un véritable sérieux pour mener déjà de 10 points après 5’ (3-13), obligeant le coach de Châlons-Reims à prendre son 1er temps mort. Erving Walker faisait alors une belle entrée. Jouant juste et sans forcer (4pts, 2ints, 1pd en 4min), il permettait aux siens de maintenir globalement l’écart pour boucler les 10 premières minutes en tête. Fin du premier quart temps : 13-21 (évaluation 13-24).

Vincent Collet décidait de débuter le 2ème acte avec son 5 de remplaçants. Ceux-ci donnaient leur maximum mais ne pouvaient empêcher le CCRB de se rapprocher grâce à deux triples : 19-21, 13’. Le coach relançait alors Paul Lacombe et Romeo Travis pour mettre le bleu de chauffe. Mais rien n’y fait les Strasbourgeois restaient englués dans la nuasse rémoise, si bien qu’à la 15ème minute, sous l’impulsion De Jong, Châlons-Reims passait devant pour la 1ère fois du match (23-22). Heureusement Mam Jaiteh (8pts, 6rbs et 12 d’évaluation à la pause) et Paul Lacombe (6pts, 4rbs, 3pds et 11 d’évaluation) remettaient du sérieux dans le jeu strasbourgeois en scorant à eux deux 8pts de rang en 1’30 pour conclure la première mi-temps avec cinq points d’avance malgré une petite adresse (37% dont 2/8 à 3pts). Mi-temps : 30-35 (évaluation : 33-39).
 

chalons_reims_jeremy_leloup.jpg

L'adresse de Jérémy Leloup (15pts) a été un des facteurs de l'envol de la SIG Strasbourg

C’est avec son cinq de titulaires que Vincent Collet décidait de démarrer la 2ème période. Choix payant car, sous l’impulsion d’un Jérémy Leloup brûlant (8pts en 1’40), les SIGmen passaient un 2-10 en 2’55 au CCRB pour recreuser l’écart (32-45, 23’). Mais même si l’écart grimpait à 15 unités peu après, Solo Diabaté et ses coéquipiers ne s’avouaient pas vaincus pour autant mais Romeo Travis et l’inévitable Paul Lacombe faisaient respecter leurs droits maintenant la SIG Strasbourg en tête. Un 3ème primé de Leloup faisait même gonfler l’écart une nouvelle fois à 3’ de la fin du quart : 41-54, 33’. Hélas les Strasbourgeois lâchaient six lancers francs qui auraient pu faire gonfler l’écart mais ce 3ème quart voyait les SIGmen l’emporter 13-23 pour mener à la fin du troisième quart-temps : 43-56 (évaluation : 44-66).

Un écart dont Châlons-Reims ne se remettrait pas. En effet, dans un dernier quart-temps à sens unique les SIGmen creusaient progressivement l’écart face à leur hôte désemparé. Erving Walker et son compère Erik Murphy faisaient alors gonfler irrémédiablement l’écart : 49-66, 35’. Irrémédiablement en effet car, même si Diabaté mettait du peps en attaque, les bleus et blancs étaient dépassés et Vincent Collet pouvait même se permettre de donner 2’ de temps de jeu au jeune Ludovic Beyhurst pour finir le match. Celui-ci en profitait pour distiller deux caviars suite à de belles pénétrations. Au final, la SIG Strasbourg faisait respecter la logique et s’imposait sur le score final de 58-79 (évaluation : 60-96).

Beaucoup de craintes en amont de ce match avaient été évoquées par coach Collet. Fort heureusement ses hommes ont su répondre présents en creusant petit à petit l’écart et en étouffant leur adversaire en seconde période que les SIGmen remportaient haut la main 28-46 sous l’impulsion une nouvelle fois d’un Paul Lacombe sur tous les fronts auteur de 12 points, 6 rebonds, 5 interceptions, 4 passes pour 24 d’évaluation en 27 minutes. Une crainte que Vincent Collet rappelait en conférence de presse à l'issue du match : "effectivement je craignais ce match. Chez elle, cette équipe est capable de produire des choses intéressantes et j'étais sûr qu'ils allaient s'adapter à notre défense, mais aussi à notre attaque et c'est ce qui s'est passé en 1ère mi-temps. Heureusement notre défense a tenu, malgré leur adresse et leur 6/10 à trois points à la pause. On savait qu'en enfonçant le clou, on pouvait créer un écart. Le cinq avec les trois guards, Frank, Paul et Jérémy a mis beaucoup de pression et comme Jérémy a mis deux ou trois flèches consécutives, on a pu faire l'écart. les rentrées ont aussi apporté."

Place maintenant à la venue de Paris-Levallois dans une semaine au Rhenus (billetterie ici) pour un match lors duquel la défaite sera plus que jamais interdite !
 

Franklin Tellier

 LE MATCH EN VITESSE

CHÂLONS-REIMS – SIG STRASBOURG 58-79. Palais des Sports Pierre de Coubertin. Arbitres : MM. Difallah, Kerisit et Boubert.
Les périodes : 13-21, 17-14 (mi-temps : 30-35), 13-23 (43-56), 15-23.
Articles liés: 
Toutes les actualités