Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
sig_paris_jeremy_leloup.jpg
Actualités J26 LNB 2016/17 : SIG - Paris/Levallois Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Jérémy Leloup : « Tout le monde a fait les efforts »

En tête de bout en bout, la SIG Strasbourg a dominé Paris-Levallois (82-67) et pris l’avantage sur l’aller-retour. Cela pourrait être décisif au moment des playoffs…

Vincent Collet était bien sûr satisfait de cette victoire : « Je pense que la manière était intéressante. On a produit un match avec pas mal de choses qui me plaisent. J’ai bien aimé la façon dont on s’est passé la balle par rapport à leur défense. Si on n’avait pas vendangé quelques paniers faciles au début – on a oublié que les vendanges c’est au mois de septembre et pas au mois d’avril ! –, on aurait fait un écart plus conséquent à la fin du premier quart… Jérémy Leloup a ensuite parfaitement rentabilisé notre circulation de balle avec ses tirs à trois points. La réussite globale à trois points compense notre faible pourcentage dans la raquette qui est le fait de Paris, une des équipes qui gêne le plus avec des contres, de la verticalité. On a souffert de l’impact de Labeyrie dessous, voire de Poirier, mais on s’est bien battu au rebond. A partir du 3e quart temps, le match a été beaucoup plus haché, avec beaucoup trop de fautes. On va essayer de progresser parce qu’il faut savoir s’adapter. On a trop laissé traîner les bras et on s’est focalisé sur l’arbitrage. On a aussi su faire ce qu’il fallait pour conserver le panier average qu’on a failli perdre sur la fin. Mais la dernière action est symbolique avec le panier de Jérémy… La très grande différence elle est dans nos 20 passes, par rapport aux 8 de Paris-Levallois ».
Jérémy Leloup (22 points à 6 sur 8 à trois points, 26 d’évaluation) avait forcément le sourire : « C’était important de réagir par rapport au match aller où nous avions été dominés, au rebond notamment. Tout le monde a fait les efforts et on a été concentré en défense. En attaque, on a trouvé les solutions malgré les petits ratés du début. En première mi-temps, ils nous ont ralenti avec la zone-press et on a un peu baissé le rythme offensivement. On a su trouver le bon rythme en deuxième mi-temps car ce n’était pas évident, face à une équipe très athlétique à tous les postes. On a su rester consistant et c’était important dans la perspective du match de Dijon mardi, face à une équipe qui fait un peu la même chose… » Sur sa réussite personnelle, Jérémy Leloup a ajouté : « Offensivement, on a trouvé les bonnes solutions et j’étais en réussite. Tant mieux… J’espère que mardi ce sera quelqu’un d’autre, la dernière passe en plus pour trouver un bon shoot. Mais c’est avant tout une victoire collective ». Le top 4 en vue ? « Je ne vois pas pourquoi on s’arrêterait là… Tant qu’on gagne, faut continuer et emmagasiner de la confiance, même s’il ne faut pas en avoir trop au moment d’aborder les playoffs. Continuer à rester humble et à travailler ».
Le capitaine a bien voulu évoquer aussi le cadeau qu’il a remis avec son coach à Louis Campbell : « Ça fait plaisir. C’est toujours spécial de revenir dans un endroit où tu as passé de belles années. J’avais un peu mal au cœur cet été quand il est parti… ça fait plaisir aussi de voir qu’il s’épanouit dans cette équipe de Paris et de voir qu’à 38 ans, il est encore capable de mettre beaucoup de points et de bien défendre. La salle l’a très bien accueilli ».
Fauthoux : « On a perdu contre plus fort que nous »
Freddy Fauthoux, le coach parisien, est apparu crispé mais lucide. Interrogé pour savoir si son équipe a été gênée par la défense de la SIG, il a simplement lâché : « Pas forcément. Ce qui nous a perturbé, c’est qu’ils ont joué dur, très dur. Notre entame n’a pas été idéale. C’est le genre de match qui va faire progresser mon équipe, je l’espère. Strasbourg joue très, très bien au basket. Ils étaient sur le niveau de jeu qui est le leur depuis quelque temps, et on connaît leur force. Ils se passent très bien la balle. L’expérience qu’ils ont des matches de très haut niveau, le vice que nous n’avons pas encore… Matt Howard qui ne joue que 12 minutes et provoque le plus de fautes dans son équipe, c’est une belle performance ! Dès la première minute, on a fait la course derrière mais on s’est toujours accroché. Aujourd’hui, on a perdu contre meilleur que nous. Notre objectif, c’est de gagner le plus de matches possibles et on sait ce qui se dit sur nous. L’arbitrage ? Il faut que l’on s’adapte, ça s’apprend aussi. Continuons à savoir qui on est et à avancer ».