Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
dijon_sig_lacombe_jaiteh.jpg
Actualités J27 LNB 2016/17 : Dijon - SIG Présentation Résumé Statistiques Photos

Le rouleau compresseur

Sérieuse et adroite (59%), la SIG Strasbourg n’a laissé aucune chance à Dijon et enchaîné avec une 8e victoire d’affilée (67-81), coiffant au passage Nanterre, laminée à Cholet pour la 4e place…

La donne

Ne pas interrompre la série victorieuse et guetter un faux-pas de Pau-Orthez ou de Nanterre, voilà le scénario idéal. Les Palois s’en sont sortis miraculeusement en prolongation à Antibes, lundi soir, mais Cholet attendait les hommes de Donnadieu de pied ferme. Mais pour vaincre à Dijon, il faut mettre tous les ingrédients et en particulier la défense, qui fait merveille depuis quelque temps…
Premier quart temps : la main mise, d’emblée…
Si Travis et Peterson rivalisent d’entrée, le Strasbourgeois, très efficace au poste haut, place la SIG en tête : 2-6 (3e’). Peu à peu, grâce à la défense, les hommes de Collet marquent leur territoire (6-14, 8-17, 6e’) grâce à l’efficacité de Jaiteh. Les premières rotations apportent du sang neuf et si Alingue fait mal avec deux rebonds offensifs convertis (12-17), Matt Howard, très bien servi sous le cercle, confirme le break à la fin de la période : 14-22. Évaluation : 12 à 30.
Deuxième QUART temps : la domination se confirme
Leloup score derrière l’arc (16-25), Ntilikina est très présent en défense et malgré Brooks, les Strasbourgeois tiennent le match : 26-36 (17e’). Il faut une faute sévère de Travis, suivie d’une… technique pour porter le total du Strasbourgeois à trois, et six lancers-francs dijonnais à suivre pour relancer la partie (32-36). Mais Howard, encore lui, Slaughter et Lacombe terminent mieux : 34-44. Évaluation : 16 à 30 (total : 28 à 60).
Troisième quart temps : le réveil de Slaughter
D’emblée, le matelas gonfle (34-48) et même si Dijon marque cinq points en quelques secondes, grâce à Miles et Holston, le fighting spirit est alsacien. Les Strasbourgeois peuvent compter sur un tout bon Ntilikina (meilleure évaluation du match) et le réveil de Slaughter (10 points dans la période dont deux primés) fait le reste : 48-59 et 54-64. Évaluation : 21 à 22 (total : 49 à 81).
Quatrième quart temps : une excellente gestion
Pour ne laisser aucun espoir aux Bourguignons, la SIG peut compter sur Slaughter, encore lui, qui rajoute cinq points (55-72, 32e’) pour tuer le suspense. Contrôle du tempo, jeu collectif (20 passes dont 6 pour Ntilikina, record en carrière, 12 balles perdues), défense imprenable, domination au rebond (7 pour Howard, totalement retrouvé), tout y est, avec un Lacombe en génial chef d'orchestre. Malgré quelques bévues, Dijon ne reviendra pas, Cortale et Beyhurst ayant droit à leur part du gâteau. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, la SIG apprenait au final qu’elle pointait désormais à la quatrième place. Sacrée soirée ! Évaluation : 12 à 22 (total : 61 à 103).

Le match en vitesse

JDA DIJON – SIG STRASBOURG 67-81. Palais des Sports J.M. Geoffroy. Arbitres : MM. Chambon, Oliot et Peyridieu.
Les périodes : 14-22, 20-22 (mi-temps : 34-44), 20-20 (54-64), 13-17.