Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
sig leportel AJ Slaughter
Actualités J33 LNB 2016/17 : Le Portel - SIG Présentation Résumé Statistiques Photos

Attention à ne pas tomber dans la marmite !

A deux journées de la fin de saison régulière, la SIG Strasbourg ne sait toujours pas à quelle place elle va rejoindre les Playoffs, ni qui sera son adversaire. En déplacement dans le bouillant chaudron du Portel, les SIGmen se doivent de revenir avec une victoire pour continuer à avoir la main mise sur la 4ème place synonyme d’avantage du terrain en 1/4 de finale.

Après la victoire au buzzer contre Orléans, Vincent Collet et ses hommes se sont très vite remis au travail. Evidemment la difficulté pour remporter cette 22ème victoire n’est pas passée inaperçue mais l’enchaînement des matches permet également de se projeter. « On a très vite fait la bascule après Orléans. On joue 4 matches en 10 jours donc ce match à moins de conséquences car nous n’avons pas le temps de tergiverser. Mardi je n’avais pas l’impression de coacher la même équipe que celle qui avait gagné à Villeurbanne ; mais je suis persuadé que je ne coacherai pas la même non plus demain … Déjà parce qu’il y aura certainement Paul Lacombe et Matt Howard de retour et on sait tous que rien que cela peut avoir beaucoup de conséquences ». Il est certain qu’un Matt Howard, comme celui vu face à l’ASVEL, et un Paul Lacombe sur tous les fronts cette saison portent une équipe. A ce sujet le coach de la SIG Strasbourg n’est d’ailleurs pas avare en métaphore dont il a le secret : « Si on a une voiture avec un moteur turbo et que ce turbo tombe en panne, forcement la voiture avance moins vite ! Les deux constituent notre turbo, notre traction ».
.
Et cette traction ne sera pas de trop pour tenter de renverser une équipe du Portel qui reste sur sur 10 victoires lors des 12 derniers matches de ProA. « Depuis le 20 janvier ils jouent à un niveau digne du top 4 » ajoute même coach Collet à ce sujet. Les secrets de la montée en puissance des Nordistes ? Pour Vincent Collet plusieurs facteurs sont à prendre en compte, mais le 1er est étroitement lié au coach Eric Girard, qui réalise un travail magnifique avec ce club depuis maintenant six ans : « Il vaut mettre en exergue la qualité du coaching. Eric a fait un travail remarquable tout au long de la saison. Il a su garder son groupe sous pression et surtout l’a fait progresser considérablement depuis fin janvier. Ils sont entrés dans une autre catégorie d’équipe en prenant petit à petit de la consistance et de l’épaisseur. En cela le mérite du coach est forcément important ». Il est certain que l’équipe qu’il a construite est vraiment intéressante. En s’articulant autour de trois « très bons » joueurs américains, Hassell, Donaldson et Dorsey, il a ainsi un socle déjà très solide. Mais il n’y a pas que cela car, comme aime le rappeler Vincent Collet, « Autour, il y a des Français intéressants et qui se donnent. Ils s’inscrivent très bien dans le jeu du coach. Ce sont des joueurs de devoir... Une petite armée. C’est pour cela que, contre eux, aucun match n’est facile ». L’ASVEL défaite de 24 points dans le chaudron il y a un mois ne dira pas le contraire…
sig leportel mam jaiteh

Mam Jaiteh va devoir montrer un autre visage que celui vu face à Orléans pour survivre dans le chaudron...

Le second facteur de la réussite des verts et blancs n’est un secret pour personne : « un public merveilleux ! J’ai encore en mémoire la finale à Carpentier où, même après la défaite, ils étaient encore magnifiques ». En effet, la ferveur populaire qui règne constamment dans cette salle est une sorte de faux-semblant ; car ce public est tout sauf agressif mais pourtant il sait transcender ses joueurs comme pas deux et inhiber l’adversaire ! « Cette ambiance compte énormément dans leurs résultats à domicile et dans l’énergie qu’ils mettent dans ces matches. Ce qui est frappant lorsque l’on regarde les vidéos, c’est cette suractivité quasi permanente » commente Vincent Collet. « Ils sont bien organisés défensivement, ils ont une vraie capacité à ralentir l’adversaire et savent désorganiser l’adversaire en le poussant dans la précipitation. Il faudra avoir la lucidité de ne pas subir cette perte de rythme pour essayer d’imposer le nôtre de temps en temps. Il faudra jouer juste, rechercher des choses simples dans notre construction de jeu pour les déranger ». Tenter de les déranger… Voilà sûrement qui ne sera pas une mince affaire !
.
En effet, Le Portel n’entend pas lâcher ce match puisqu’ils ne sont pas encore mathématiquement en Playoffs. La possibilité de se faire évincer par Gravelines existe et cela les Portelois entendent bien y mettre un terme. En revanche, en gagnant ils seraient certains de finir 7ème… Cela Vincent Collet le sait très bien et conclu par une nouvelle métaphore pour le moins de circonstance : « Ça va être compliqué demain pour nous c’est certain… Ils vont nous attendre de pied ferme dans leur chaudron. J’espère que l’on ne va pas tomber dans la marmite… qui va être bouillante ! »

Franklin Tellier
 
Articles liés: 
Toutes les actualités