Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
sig_orleans_jeremy_leloup.jpg
Actualités J32 LNB 2016/17 : SIG Strasbourg- Orléans Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Jérémy Leloup : « En tant que capitaine, j’ai honte… »

Les mots n’étaient pas tendres, côté strasbourgeois, malgré le succès obtenu à l’arraché (92-89 ap. pr.) contre Orléans. Et la détresse des Orléanais faisait peine à voir…

Vincent Collet, n'a guère apprécié la soirée, malgré un final heureux : « Cette équipe d’Orléans qui a été très vaillante méritait mieux que cette défaite au buzzer, même si c'est une action de grande classe qui a scellé le match. On a eu le mérite de nous battre davantage à la fin du temps réglementaire et pendant la prolongation, mais clairement notre copie n’était pas bonne. Le meilleur joueur de la SIG, c’était… Alain de Senne (NDLR : le speaker). Dire qu’il s’agissait d’un relâchement est un euphémisme… J’aurais présenté mes excuses au public si on avait perdu… Il a fallu beaucoup de temps pour qu’on réagisse… Orléans ne s’attendait pas à être mis autant dans le confort. On savait qu’ils avaient des joueurs individuellement talentueux. Leur problème était plutôt collectif, encore fallait-il appuyer là où ça fait mal, et ça, on l’a mal fait. 20 balles perdues en 30 minutes, puis 2 seulement dans les 15 dernières… Fort heureusement, on a dominé le rebond malgré l’absence de deux forts rebondeurs de notre côté. On gagne le match avec 38% de réussite alors qu’ils en ont 56... Pour moi, ce soir, il y a deux bonnes nouvelles : le public, qui nous a énormément aidés et le réveil de Walker en deuxième mi-temps. Si ça peut lui redonner confiance… Il a la capacité de mettre des paniers très importants dans des circonstances très difficiles qui peuvent faire basculer un match. Et Erik Murphy a confirmé son match de Villeurbanne. Maintenant, il faut qu'on arrive à réanimer Pape Sy. C'est un de mes objectifs et j’y crois… »
Jérémy Leloup, lui, ne mâchait pas ses mots : « En tant que capitaine, j’ai honte de ce qu’on a proposé, avec tout le respect que j’ai pour Orléans, qui est une bonne équipe et qui l’a prouvé ce soir. Si on veut aller où on veut, il va falloir que tout le monde soit au niveau sinon on n'y arrivera pas. On avait certes deux joueurs en moins et c’est là qu’on doit voir si les mecs ont vraiment envie de se battre. On s’en sort vraiment bien mais on aurait dû gagner ce match bien avant. La manière n'était pas là. On a perdu beaucoup trop de ballons, moi le premier ».
Interrogé sur ces sautes d’humeur et de concentration, Leloup, très remonté, ne comprend pas : « On peut être performant un jour et 48 heures après, plus personne. Il va falloir qu’on se réveille. On va au Portel, on va en prendre 30, et pareil contre Monaco. On ne va pas pouvoir jouer à cinq pendant 35 minutes. Il va falloir que tout le monde soit là, sinon ça va être très très compliqué… On prend 7 points d’avance au début mais on n’arrive pas à plier les matches. On s’en sort bien mais ce n’est pas la meilleure manière de préparer les playoffs. Si on a un niveau d'exigence vraiment plus élévé, par rapport à l'ambition du club, par rapport à tous, les bénévoles, le staff, l'administratif, il y a un beau projet d'Arena, et les résultats comptent. Mais si on veut que tout le monde s'y retrouve, il faut arriver à faire les efforts, qu'on respecte que le club. Et par moments, tout le monde n'est pas sur la même longueur d'ondes. ll y a une énorme remise en question à faire… »
 
Thomas Drouot, le coach de l’OLB, était dépité : « Quand on est à +17, on ne doit pas aller en prolongation. On perd 28 ballons, c’est la ‘’stat’’ qui tue le match. Dans l’état d’esprit, le combat, les joueurs ont montré une belle cohésion d’équipe et ça n’a pas toujours été le cas. Mais il y a eu trop d’approximation… On est très déçu, frustré parce qu’on a fait une vraie prestation, sans vrai meneur de jeu. J’en suis très fier… Il nous reste une petite chance de maintien à saisir samedi, quand on recevra Dijon… »
Antoine Mendy, (20 points à 7 sur 10, 7 fautes provoquées) : « On est très déçu. On les a joué les yeux dans les yeux et à la fin, on se retrouve extrêmement frustré. Strasbourg a gagné son match, même si on méritait sans doute de gagner. Je me demande qui doit décider du sort du match, le basket ou autre chose… »
Articles liés: 
Toutes les actualités