Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
pau_sig_mam_jaiteh.jpg
Actualités Playoffs2017_Pau-Lacq-Orthez - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

La réaction attendue

Ils ont répondu de la meilleure manière. En s’imposant sans sourciller à Pau (68-83), les joueurs de la SIG Strasbourg se sont offert une belle décisive vendredi (20h30) au Rhenus. Cette fois, il ne faudra pas se louper. Dans l'autre quart, Monaco qui est allé s'imposer à Villeurbanne (66-71) jouera aussi son ticket vendredi.

La donne

L’équation est simple : gagner ou… partir en vacances ! Battue au Rhenus, la SIG Strasbourg n’a plus d’autre choix si elle veut poursuivre sa saison. Mieux défendre et trouver les solutions offensives. Sinon, il ne restera que les yeux pour pleurer sur une saison ratée.
Premier quart temps : du sérieux, assurément
Les intentions et l’attitude sont bonnes, dès l’entame, si l’on en juge par la violation des 24 secondes qui frappe Pau. Les Béarnais démarrent toutefois avec… trois primés, l’un de Pinero, les deux autres de Robinson : 9-6 (4e’). Mais les premiers changements strasbourgeois font effet. Jaiteh, sans doute frustré, s’offre une triple séquence positive : deux points en trailer, une bonne défense sur Robinson et un rebond offensif converti : 9-14 (7e’). Le temps mort de Bartecheky permet à son équipe de se relancer et d’égaliser mais Lacombe termine bien la période : 16-20. Évaluation : 17 à 25
Deuxième quart temps : un 0-11 suivi d’un… 11-0 !
La SIG verrouille bien sa raquette et le collectif fait son effet. Sy se montre, tout comme Howard et Murphy (7 points pour le Finlandais) et les Alsaciens s’envolent : 16-31 (14e’). Fanny, Pau demande un temps mort et Robinson inscrit son 3e et son 4e primé, bien mieux que le… 0 sur 7 de lundi soir au Rhenus ! Pinero ajoute le sien, Koffi se joue de la défense et un 11-0 palois répond au 0-11 des Strasbourgeois. Tout est à refaire, mais Travis s’en charge, le rebond est dominateur (22 à 12 après 20 minutes, dont 7 à 1 sous le cercle adverse) et un « trois points » de Slaughter fait monter l’addition : 31-41. Même si le 3 sur 11 dans l’exercice contraste avec la réussite paloise (6 sur 16). Évaluation : 14 à 28 (total : 31 à 53).
Troisième quart temps : une belle maîtrise
Plus que discret jusque là (0 sur 4 aux tirs, 0 sur 2 aux lancers-francs), malgré ses 8 passes, D.J. Cooper marque son premier point à la 24e’, mais c’est la SIG qui appuie sur l’accélérateur : 33-48 puis 41-58 avec huit joueurs pour alimenter la marque. Un signe qui ne trompe pas. Et à dix minutes du gong, les 18 points d’avance (42-60) constitue un joli matelas qu’il suffit de gérer. Pau-Orthez semble sur les rotules et ne réussit pas grand-chose face à la défense strasbourgeoise. Évaluation : 5 à 21 (total : 36 à 74).
Quatrième quart temps : l’essentiel était fait…
Dans le quatrième quart temps, Pau se lancera à corps perdu, avec l’énergie du désespoir, à l’image de Cooper (10 points) qui tente de sauver les meubles. Le 5-0 en 43 secondes ne plait pas à Collet qui prend aussitôt un temps mort. Mais, même si ses hommes manquent parfois de clairvoyance, perdent quelques ballons, ils assurent l’essentiel, avec un Jaiteh retrouvé (15 points, 10 rebonds, 19 d'évaluation) et un Slaughter efficace (19 points et 5 sur 8 à trois points), tout en encaissant 26 points dans la dernière période : 68-83. Qu’importe, ils ont relevé le défi et restent en course pour le titre… Évaluation : 30 à 22 (total : 66 à 96).

Le match en vitesse

PAU-ORTHEZ – SIG STRASBOURG 68-83. Palais des Sports de Pau. 7 000 spectateurs. Arbitres : MM. Rosso, Creton et Deman.
Les périodes : 16-20, 15-21 (31-41), 11-19 (42-60), 26-23.

LE TABLEAU DES PLAYOFFS

bracket_playoffs_v4.jpg