Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
sig_monaco_vincent_collet.jpg
Actualités Playoffs2017_Pau-Lacq-Orthez - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Vincent Collet : « le travail de sape a pesé »

A l’issue d’une rencontre maîtrisée, Vincent Collet ne cachait pas sa joie devant l’engagement et la détermination affichés par son équipe lors de cette victoire face à Pau-Lacq-Orthez.

Vincent Collet : « Nous avons été solide mentalement. D’entrée de jeu nous avons montré une autre détermination que celle affichée lundi en début de match. On s’est servi de la deuxième mi-temps de lundi pour reproduire, dès le début, le même type de défense. Avec zéro balle perdue à la mi-temps, une domination aux rebonds, une défense en place, tout en imprimant un rythme élevé on a usé notre adversaire. Mais ils se sont battus. Ils jouaient à la maison dans une belle salle, dans une magnifique atmosphère. Il y a eu malgré tout quelques moments de flottements ; il a fallu être vigilent mais le travail de sape a pesé. Vendredi nous serons chez nous, avec l’avantage du terrain, mais il ne faudra surtout pas retomber dans ce qu’on a pu faire lundi mais afficher le même visage que ce soir ! Il faudra être concentré et ne pas se comporter comme lundi, en début de match lorsque notre passivité et notre organisation donnaient des possibilités à Pau. Il faudra en revanche faire des efforts et être présent comme ce soir. D’ailleurs Mam a fait un excellent match et a apporté la réponse qu’il fallait… Mais globalement je suis satisfait de l’investissement de chacun ».
De son côté, Mam Jaiteh qui restait sur un non-match a su monter le curseur et sortir la tête de l’eau et lui aussi mettait en avant l’état d’esprit nécessaire durant ces Playoffs.
Mam Jaiteh : « c’était indispensable d’aborder ce match en donnant tout. Potentiellement, on est censé être supérieur mais quand on tombe dans la facilité comme lors du premier match, on ne montre pas le visage d’une équipe en Playoffs. Il a fallu tout oublier et se remettre dans un nouveau contexte. Ce soir, nous sommes arrivés sur le terrain comme une armée. Nous avons tout donné. Nous avions tous en tête le plan de jeu du coach et nous avons réussi à l’appliquer. Mais malgré cette victoire il y a encore beaucoup de choses à travailler. On sait ce dont on est capable, mais on sait aussi que c’est sous condition. Nous avons rattrapé notre erreur du premier match mais maintenant il faut confirmer vendredi ».
.
Pour les Palois en revanche, que ce soit Erik Bartecheky ou Antywane Robinson, les regards étaient déjà tournés vers le match décisif de vendredi au Rhenus.
Antywane Robinson : « La fatigue a pesé un peu avec la succession des matches. Nous n’étions pas assez présents aux rebonds. Et face à une bonne équipe comme Strasbourg… Ils ont 4 vrais joueurs intérieurs, nous ne sommes plus que trois depuis a blessure de Vitaly Chikoko. Mais ce n’est pas une excuse du tout par rapport à la défaite de ce soir. Pour avoir une chance vendredi il faudra limiter les pertes de balles et se tenir au plan de jeu ».
Erik Bartecheky : « Strasbourg a été très intense défensivement dès le début de la rencontre et a très bien joué aussi en attaque. De notre côté nous avions du mal à trouver des solutions face à cette agressivité. Nous étions aussi en retard sur les positions de repli et comme dans le combat du rebond on ne montrait pas assez détermination... On donne trop de rebonds offensifs à la mi-temps. Quand tu cumules le fait que nous n’étions pas intenses et eux qui l’étaient beaucoup plus, à la fin on se fait dominer. Nous perdons le match lors de la première mi-temps selon moi. L’équipe a fait des efforts pour revenir en seconde période mais sans jamais passer sous la barre des dix… Nous allons là-bas en donnant le maximum mais ça va être compliqué. C’était aujourd’hui qu’on avait la chance de conclure. Il faudra être beaucoup plus rigoureux, plus juste dans les choix, respecter plus les timing… ce qu’on n’a pas fait ce soir. Mais nous allons tout donner ». 
Articles liés: 
pau_sig_mam_jaiteh.jpg
Pro A

La réaction attendue

Ils ont répondu de la meilleure manière. En s’imposant sans sourciller à Pau (68-83),...
Toutes les actualités