Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
asvel_sig_aj_slaughter.jpg
Actualités Playoffs2017_ASVEL-SIG Strasbourg match#4 Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Gagner, un point c'est tout !

Aussi belle qu'était la victoire hier à l'Astroballe, il ne s'agit pas pour autant de se gargariser car le chemin est encore long. Bien évidemment dirigeants, coaches et joueurs étaient ravis d'avoir remporté cette 3ème manche, mais tout le monde savait aussi: le prochain match, mardi à 20h30 (en direct sur SFR Sport2) serait tout autant crucial.

Atterri à 00h15 à l'aéroport d'Entzheim après un vol studieux et calme, tout le monde avait rejoint son chez-soi à 1h du matin environ. Pour certains, l'organisation de ces allers-retours pouvait sembler étonnante mais pour la SIG Strasbourg, cette stratégie ne souffrait d'aucun doute. "De toute façon après un match comme celui-là, tu ne dors pas avant 1h du matin quoi qu'il arrive" commente d'ailleurs coach Collet avant d'enchaîner: "c'est un choix collectif qui a été imprimé par les dirigeants, mais auquel j'ai totalement adhéré. Quand on est en mode commando comme ça, on n'a pas le temps de tergiverser. Si nous étions restés sur place, en dehors du shooting et de la vidéo, ça fait beaucoup de temps à tuer; mais cette configuration permet aux joueurs de rentrer chez eux pour une récupération optimale. Ca nous permet de jouer nos chances à fond". Un message auquel tous ont souscrit. En effet, la SIG Strasbourg est en mode commando et cette ambiance studieuse et sérieuse s'est prolongée jusqu'à la vidéo de ce lundi après-midi et l'entraînement qui suivait. "les joueurs savent qu'il faudra être à minima aussi bon mais certainement meilleur que ce qu'on a été hier pour avoir une chance de continuer, de pouvoir espérer" insiste le coach en commentant le sérieux de ses joueurs.
"nous n'avons pas le choix!"
Et du sérieux il en fallait pour réussir à s'imposer à l'Astroballe car, même s'il a été dit, ici et là, que l'équipe de JD Jackson était en difficulté à domicile, cette observation n'a plus guère de sens en demi-finale de Playoffs. Et pour réussir à renverser l'ASVEL, il a fallu un investissement total des SIGmen et cela Vincent Collet l'a grandement apprécié; "Avant les Playoffs, nous avions défini un objectif commun: se donner toutes les chances pour aller au bout. Nous aurions pu perdre hier 3-0, mais ça aurait été très cruel car il y avait eu beaucoup d'investissements. Sur les deux premiers matches nous avions eu déjà un engagement très correct mais nous avions perdu sur très peu de choses. Il fallait donc s'atteler à les corriger et surtout pas vouloir tout révolutionner. Ce qui m'a fait plaisir hier c'est qu'on a vraiment corrigé le repli défensif par rapport à jeudi et sur les dernières possessions nous avons été beaucoup mieux inspirés". Place maintenant au 4ème volet de cette trépidante demi-finale avec un nouveau décollage pour Lyon demain matin: "on se prépare maintenant pour gagner celui de demain et pour se faire, il faudra utiliser les bons ingrédients: ceux qui ont marché hier et corriger les autres".
Mais le tacticien de la SIGArmy devra faire avec les ajustements que prépare son homologue. Mais cela il s'y prépare, sans pour autant totalement savoir à quoi s'attendre : "on s'attend évidemment à une défense plus dure sur AJ et Erving qui a été notre pourvoyeur de création; de points bien-sûr mais aussi de brèches pour mettre à mal la défense villeurbannaise. Il faudra trouver d'autres joueurs pour palier au fait qu'ils seront encore plus ciblés". Sur le sujet des adaptations de son jeu, Vincent Collet préfère botter en touche afin de ne pas délivrer quelques pistes dans ce jeu d'échec. Mais, quoi qu'il en soit, une donnée reste la même: le match de demain reste fatal! Vincent Collet ne peut qu'abonder en ce sens: "c'est nous qui avons le plus pression. L'ASVEL en a peut-être un peu plus qu'hier mais je n'en suis même pas sûr... Nous, nous n'avons pas le choix!".
Incertitude concernant Matt Howard...
Et pour avoir de l'ambition le coach sait qu'avoir une équipe en pleine possession de ses moyens est un atout indéniable. En ce sens, l'incertitude qui pèse sur la présence de Matt Howard est un élément que Vincent Collet ne peut hélas pas maîtriser. "On espère que Matt Howard pourra jouer. Son état est mieux qu'hier. C'est un guerrier. Sur le coup il a eu très mal, mais le connaissant il est possible qu'il puisse jouer". Affaire à suivre... De son côté Paul Lacombe va beaucoup mieux et s'est entraîné normalement. Et comme tout le monde a pu le constater, Pape Sy est aussi de retour, et cela réjouit coach Collet : "il va bien après cette reprise. C'est plutôt une bonne chose. Il a été très important hier et ce n'est pas du tout une surprise pour moi. On sait que, contre Villeurbanne, on souffre d'un déficit athlétique. La présence de Pape a diminué l'avantage physique qu'ils ont sur nous. On peut légitimement penser que le moindre rendement de Charles Kahudi, hier soir, est en relation avec la présence de Pape".  
Afin que ce match ne soit pas le dernier, il faudra donc à la SIG Strasbourg réaliser un nouveau match de haute volée pour espérer revoir le Rhenus... Mais, à l'évocation d'un potentiel match #5 coach Collet coupe court à toute discussion pour recentrer le débat: "Nous avons sauvé une balle de match, demain il faut en sauver une 2ème! Je ne pense même pas à ce qui pourrait se passer vendredi. Ce qui m'importe c'est de rester en vie et gagner ce match. On ne se prépare que pour ça! On y va avec la même ambition, que pour le match précédent: celle de gagner!". Des paroles de leader d'un groupe en mission qui, on l'espère tous, trouveront résonance dans une Astroballe qui ne lui offrira rien. Entre-deux décisif demain à 20h30!
F.T.

le tableau des playoffs

bracket_playoffs_v12.jpg
Articles liés: 
asvel_sig_romeo_travis_matt_howard.jpg
Pro A

Ils ne sont pas morts !

Au terme d’un nouveau combat sans merci et malgré quelques imperfections, la SIG...
Toutes les actualités