Basket
bandeau_site_promo_livre.jpg
bandeau_site_promo_livre.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
sig_asvel_paul_lacombe.jpg
Actualités Playoffs2017_ASVEL-SIG Strasbourg match#4 Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Paul Lacombe : "c'est bien mais le plus dur est à venir"

A l'issu d'un match intense, Vincent Collet est arrivé en conférence de presse quasiment aphone mais satisfait d'avoir remporté ce match qui est arrivé comme le cadeau d'anniversaire qu'il se souhaitait depuis la victoire obtenue lors du match#3. De son côté Paul Lacombe de nouveau remis sur pieds était également heureux de repartir de Lyon avec cette deuxième victoire synonyme de match #5 vendredi au Rhenus

Vincent Collet : "j’ai eu le seul cadeau d’anniversaire que je voulais. Comme souvent, j’ai dû attendre le soir pour savoir si c’est un bel anniversaire ou pas, et ce soir il est plutôt réussi. Malgré tout, je pense qu’on était moins dans la maîtrise que dimanche. On aurait pu être relégué plus loin à la mi-temps ; disons qu’à ce moment-là on s’en est bien sorti. Ensuite, le fait de revenir à la fin du 3ème quart temps a mis un peu de pression à Villeurbanne dans le 4ème. Mais, ce que je retiens c’est la façon avec laquelle on s’est accroché. C’est ce qui me donne le plus de satisfaction. On n’avait pas les mêmes armes que dimanche, avec AJ et Erving en retrait, mais Paul était là et on avait un Romeo Travis au four et au moulin… Globalement tout le monde a mis l’énergie pour défendre aussi, même si c’était dur face à Kahudi et Nelson en première mi-temps, mais ça s’est arrangé après. Le scénario de cette demi-finale est très bien pour l’image du basket français. Ce sont les Playoffs, les gens attendent ce genre de scénario mais maintenant il faudra conclure à domicile. Il faudra suivre notre plan… Mais pas comme nous l’avons fait de la 6eme à la 20ème aujourd’hui. Il faudra être discipliné  et jouer ce match pour le gagner, et pas simplement pour se qualifier".
Paul Lacombe : "On y a toujours cru car les deux premiers matches on les perd… Mais on les perd quasiment au buzzer. Donc on savait que la série était ouverte. Il fallait encore faire les efforts ici, et on a su le faire. C’est vraiment fort de venir gagner ici deux fois. Comme le dit le coach, dès qu’on est dos au mur, on a toujours su trouver de grosses ressources mentales et trouver des choses pour y parvenir. Et c'est ce qui nous permet d’être encore là et pouvoir y croire encore pour vendredi. C’est bien ce qu’on a fait, mais le plus dur est à venir ! Vendredi, il faudra avoir les nerfs solides ! Après avoir été malade dimanche j’ai remercié mes coéquipiers de m’offrir à un 4ème match. Quand on voit que je prends 20 shoots ce soir, déjà ça n’arrivera pas tous les jours, mais surtout ça prouve que j’avais de l’énergie à revendre. Maintenant il faut jouer le 5ème match avec la même énergie !"
En revanche dans les rangs villeurbannais le moral n'était pas du tout le même, mais si bien evidemment personne, ni le coach ni Charles Kahudi, ne s'avouaient vaincus
JD Jackson : "Nous avons manqué la fin de notre 3ème quart-temps. Avec 7pts d’avance et la possession, on ne peut pas perdre bêtement le ballon… Plus les deux layups manqués alors qu’on est seul ; et ils reviennent… Il fallait avoir plus de métier et ne les laisser marquer à ce moment-là aussi, car le 7-0 encaissé en 1’30 fait mal. Ils avaient la confiance mais une nouvelle fois, nous nous sommes retrouvés statiques. On a perdu le rythme. Même si on lutte et qu’on n'est pas loin, on n’est pas capable d’aller au bout de ce match… C’est quelque chose que là je ne m’explique pas. Je suis très marqué par ça, là maintenant, mais il reste encore un match et nous avons encore nos chances. Mais, quoi qu’il arrive, il faudra être présent dans le money time !"
Charles Kahudi :"Défensivement, en deuxième mi-temps nous n’étions pas dedans. On s’est relâché et ils nous mettent 41pts. On concède trop de rebonds offensifs qui nous font mal à la fin. Dans ce genre de match très engagé, la moindre erreur est fatale. Après il prennent 13 tirs de plus que nous, ce n’est pas anodin non plus. Quand en plus nous ne marquons qu’un tir à trois points dans le match ça n’aide pas. Quand on encaisse 25pts dans le troisième quart-temps dans un match de tranchée comme celui-là c’est beaucoup trop ! Après on a couru derrière, et à la fin… Il faut faire le bilan de ce match et se concentrer sur le prochain. Il y a 0-0 maintenant. Ce sera « Do or die » !"
Articles liés: 
Toutes les actualités