Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
sig_chalon_erving_walker.jpg
Actualités Playoffs2017_SIG Strasbourg-Chalon épisode#4 Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Une nouvelle fois dos au mur

Après le scénario cruel de l’épisode 3, la SIG Strasbourg ne pourra pas décrocher le titre au Rhenus. Chalon a repris l’avantage du terrain et pourrait conclure dès ce lundi (20h30, en direct sur SFR Sport 2) mais on connaît la capacité de réaction des Strasbourgeois dans l’adversité. Il faudra en faire une fois de plus la preuve.

Ils sont décidément incurables… En saison régulière d’abord, ils sont partis de la dernière place, au retour de Vincent Collet fin octobre, pour finir tout près du podium à la 4e place de la saison régulière. Contre Pau-Orthez en quarts de finale, puis contre Villeurbanne en demies, enfin contre Chalon en finale, la SIG a toujours perdu le premier match sur son terrain ! Avant de renverser la vapeur, lorsqu’il s’est agit de vaincre ou de disparaître. Qu’en sera-t-il ce lundi ? Auront-ils digéré ce tir assassin de Jérémy Nzeulie ? Sauront-ils se remettre assez vite la tête à l’endroit ?
Aller chercher un match 5
Vincent Collet, qui n’avait pas réagi, ou si peu, samedi soir, ne veut pas voir plus loin que l’épisode 4 : « Comme je le fais depuis le 21 mai. Je prends match après match car chaque rencontre a sa vérité. Bien sûr, l’issue était cruelle, le tir de Nzeulie irrationnel. Nous avons vérifié : il n’a pas tenté un seul tir à deux points extérieur en huit matches de playoffs ! » C’était donc le premier, au buzzer, et il a fait mouche. Semant un grand désarroi chez les Strasbourgeois. « Il a eu un gros impact sur notre mental, souligne Moustapha Fall. Mais sur le leur aussi ». Pas de la même façon évidemment.
L’épisode 4 pourrait donc sacrer Chalon et les deux équipes s’engageront de nouveau à fond. « Notre victoire ici est une assurance pour un éventuel match 5, continue le géant chalonnais. Mais on veut finir la série au plus vite et on jouera sans pression, mais avec sérieux ». Son coach, Jean-Denys Choulet, estime que « l’appétit vient en mangeant. On a déjà réalisé ce pour quoi nous étions venus à Strasbourg, reprendre l’avantage du terrain et finir, au pire battus ou vainqueurs, au Colisée ».
« Momentanément découragé », selon ses propres mots, Vincent Collet est reparti dimanche matin « pied au plancher ». Après tout, « la défense tenait le choc, nous avons plutôt fait un bon match avant une succession d’erreurs rares à ce niveau. Mais j’ai toujours fait abstraction de ce qui s’était passé avant pour ne penser qu’au match suivant ».
Les mêmes recettes
La SIG Strasbourg devra se souvenir qu’elle a plutôt bien contrôlé Fall, grâce à Howard et Jaiteh. « On gêne surtout l’arrivée de la balle et Howard est particulièrement précieux alors qu’il joue avec une côte cassée depuis le match 3 à Villeurbanne ». Héroïque, l’Américain remettra le couvert ce lundi, sans ménager sa peine, même si la douleur lui coupe parfois la respiration, l’obligeant à rejoindre le banc. On a apprécié aussi l’engagement nouveau de Jaiteh, plus dur qu’à l’accoutumée. Romeo Travis devra encore limiter le rayonnement de Clark, Ntilikina celui de Roberson, juste avant de décoller pour la draft. Enfin, il sera primordial de mieux tenir le rebond, de ne pas gaspiller les munitions et plus encore, de gérer plus habilement les ultimes minutes d’un match qui risque à nouveau d’être serré. Et pourquoi pas, compter encore sur un duo Slaughter/Walker à son meilleur niveau d’efficacité.
Ce n’est qu’à ce prix que la SIG Strasbourg pourra espérer un match 5, vendredi prochain, fût-il disputé en Bourgogne.

L'interview de Jérémy Leloup

 

Le tableau des playoffs

bracket_playoffs_v18.jpg