Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
souffel_sig_olivier_cortale.jpg
Actualités Amical 1_2017/18_Souffelweyersheim - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Photos Vidéos

La SIG Strasbourg cueillie à Souffel

Trop amoindrie et malgré quelques bons passages, la SIG Strasbourg n’avait plus assez de ressources physiques pour résister au retour de Souffelweyersheim dans le dernier quart temps, s’inclinant sur la plus petite des marges : 66-65.

Sous le regard curieux de… Frank Ntilikina, la SIG Strasbourg entamait sa préparation chez son voisin, le BC Souffelweyersheim. Avec cinq pros seulement, certes, mais beaucoup d’envie. A l’image de Darion Atkins (8 pts en cinq minutes, 4 rebonds dans le premier quart) rapidement en évidence. Les Strasbourgeois prirent le large en verrouillant leur raquette tout en se régalant sur quelques séquences de jeu rapide : 3-8 (3e’), 5-15 (5e’) et 7-22 (8e’).
Avec les premiers changements, même si Beyhurst qui avait pris le relais de Zack Wright signait son entrée par un joli primé, les choses se gâtaient, notamment en raison des balles perdues (6 dans la période !) et Souffel, qui trouvait l’ouverture près du cercle avec Mendy et El Ghazi, puis de loin avec Harris ou Diehl, réduisait l’écart (17-24 à la 12e’ et 29-37 à la pause). L’évaluation du deuxième quart temps (21 à 1 après le 8 à 36 initial) en disait long. Seul Olivier Cortale (10 points, 8 rebonds déjà) s’était montré à son avantage.
Il y eut du mieux dans le troisième quart, avec un 0-8 d’entrée, signé Sy, Cortale qui se gavait, et Atkins : 29-45 (24e’). Piqués au vif, les hommes de Eberlin répliquaient par un 11-2 qui relançait la partie (40-47, 27e’) malgré les paniers de Kwedi et Atkins.
Dans le dernier quart, il n’y avait plus guère d’essence dans le réservoir des « rouges ». Lauriane Dolt insistait tout de même avec ses cinq pros après la faute antisportive de Beyhurst qui avait totalement remis le BCS dans le coup à 54-57 (34e’) alors qu’une minute auparavant, les sociétaires du Rhenus avaient encore un joli matelas (47-57). L’adresse à trois points de Labanca et Correa n’y était pas étrangère et sur la fin, Harris fit pencher la partie à 23 secondes du terme (66-65), Leloup et Atkins manquant les dernières tentatives…
Lauriane Dolt n’était pas vraiment déçue et a vu plutôt des choses encourageantes, s’amusant au passage de la réussite de ses anciens « pensionnaires », Anthony Labanca et Valentin Correa. « Ils ont eu un bon entraîneur/formateur… » A propos du match de son équipe, l’assistante de Vincent Collet a vu qu’ « elle manquait vraiment de jambes sur la fin. Les jeunes étaient en-dessous et on n’a pas trop pu compter sur eux. Mais franchement, sur les cinq pros, je suis satisfaite. On a 20 passes décisives, ce qui montre qu’on est dans le jeu collectif qu’on demande. Les 16 balles perdues, en revanche, sont pour certaines, idiotes. Le rythme y était, on a été intense par séquences et avec une ou deux rotations de plus, ça passe. Darion Atkins va nous apporter plus quand on saura mieux le trouver ».

Le match en vitesse

SOUFFELWEYERSHEIM – SIG STRASBOURG Gymnase des 7-Arpents. 1 500 spectateurs. Arbitres : MM. Aloua Habi et Bazine.
Les périodes : 11-24, 18-13 (mi-temps : 29-37), 11-14 (40-51), 26-14.
Articles liés: 
reprsie_entrainement.jpg
Jeep Elite

​C’est la reprise !

Moins de deux mois après l’Epilogue de la finale des Playoffs 2017, le temps est venu...
Toutes les actualités