Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
zack_wright.jpg
Actualités Zack Wright : « je veux gagner le titre »

Zack Wright : « je veux gagner le titre »

Arrivé aujourd’hui à Strasbourg, Zack Wright est venu souscrire à quelques formalités administratives et médicales avant de prendre ses quartiers dans son nouvel appartement. De passage au Rhenus, il a gentiment accepté de répondre à quelques questions et a même tenu à laisser un petit message en vidéo à la #SIGArmy…

F.T : Tu as déjà joué de nombreuses fois contre Strasbourg. Tu connais bien la SIG Strasbourg. Quelle est ton opinion à propos du club ?
Z.W. : Strasbourg a l’un des meilleurs coaches. Il est très professionnel et est très respecté. De plus, c’est un très bon club avec un bon environnement, très professionnel. Depuis quelques années le club se donne les moyens de constituer une équipe encore plus compétitive que l’année précédente. Le but de tout le monde ici, c’est de gagner le championnat. Je veux faire partie de ce que le coach et le club se sont mis comme ambition.

F.T : Quel a été le facteur principal de ta venue ?
Z.W. : C’est un mélange de deux choses. Le premier élément avant tout c’est le coach mais surtout sa vision du basket. Vincent Collet est un coach de systèmes. Il décortique le basket et analyse tout. J’ai déjà connu ça dans ma carrière et je sais que ce genre de vision du jeu colle tout à fait avec ma vision. La deuxième chose qui fait que j’ai choisi de rester en France et de signer ici est simple : je veux gagner un titre de champion de France ! J’ai déjà perdu une finale en France et depuis, il y a une part d’inachevé. En signant ici je savais que je me donnais une nouvelle chance d’y parvenir.

F.T : Tu es le deuxième joueur le plus agé de l’équipe. On peut attendre de toi un rôle de leader…
Z.W : Je n’ai pas encore parlé de ça avec le coach. Chaque chose en son temps. Mais en tant que meneur de jeu je me dois de guider l’équipe. Je suis parmi les plus vieux… (il se reprend) enfin non, parmi les moins jeunes, je préfère (rires). Je peux parler avec les plus jeunes, les conseiller, les guider si besoin. J’ai 32 ans et j’ai maintenant un peu d’expérience mais je ne chercherai pas à m’imposer non plus. Mais une chose est sûre, je suis un bosseur et je sais que c’est en travaillant dur qu’on y arrivera. Il ne faut jamais se reposer sur ses acquis et c’est ce genre de chose que je peux apporter à de jeunes joueurs. Et c’est encore plus vrai une fois que le championnat est fini et que les Playoffs commencent !

F.T : Quelle est la différence entre le Zack Wright de 2008 et celui d’aujourd’hui ?
Z.W : Il y a de si grosses différences. A l’époque je courais partout comme un rookie qui veut en faire trop pour être partout (rires) ! J’étais jeune mais je ne voulais pas faire mal. Avec le temps j’ai grandi mentalement et dans mon jeu. En jouant dans différents pays, avec différentes cultures basket, j’ai appris beaucoup de choses qui font le basketteur que je suis. Je suis plus mature et mon rôle a forcément évolué car j’ai beaucoup appris à propos du basket.

F.T : Que peux-tu nous dire de tes nouveaux coéquipiers ?
Z.W : Je ne connais pas Darion pour être honnête, mais je connais tous les autres. Logan est un bon gars et un excellent joueur. Je connais Dixon, nous avons joué l’un contre l’autre la saison dernière et depuis nous discutons par messages. D’ailleurs j’ai parlé avec lui hier. Il est super heureux et excité de venir ici. Je connais bien évidemment Jérémy et Pape pour avoir joué contre eux en ProA. C’est important, lorsque l’on est meneur, de bien connaître ses coéquipiers, leurs points forts et points faibles pour être encore plus performant. La préparation sera difficile car nous ne serons pas au complet mais ça n’a pas vraiment d’importance dans l’immédiat car la saison ne se joue pas en septembre. Je ne doute pas que nous aurons rapidement une équipe compétitive.

F.T : Un mot à propos de la BCL où tu as fini dans le cinq majeur la saison dernière…
Z.W : Il y a beaucoup de choses qui se disent sur la supériorité ou non de la BCL par rapport à l’Eurocup. Je pense que le débat n’est pas là. La BCL est une bonne compétition. Quand je vois nos adversaires dans notre groupe je constate qu’il y a de très bonnes équipes. Toutes ces comparaisons viennent juste du fait que la BCL est une nouvelle compétition et que l’Eurocup existe depuis plus longtemps. Mais une nouvelle fois il y a de bonnes équipes en BCL, et ces équipes sont aussi bonnes que celles en Eurocup. Je suis heureux de jouer la BCL.

F.T : Quelles sont tes ambitions dans le futur ?
Z.W : Mon but est simple : gagner le championnat de France ! Evidemment, comme tout joueur, je veux jouer au meilleur niveau et le plus longtemps possible, mais honnêtement, là, je veux gagner le titre en ProA. Si j’y parvenais enfin je serai vraiment très heureux. Bien-sûr j’espère gagner encore beaucoup de titres mais ce titre est vraiment mon objectif principal dans ma carrière.

F.T : Quelles sont tes passions en dehors du terrain ?
Z.W : J’aime jouer au jeux vidéos mais j’aime passer du temps avec mes trois enfants (ndlr : Zacchai, Zachariah, Zarah) et ma famille. J’aime remixer quelques sons de Rap et de R’N’B au piano pour les faire écouter à mes amis. C’est sans doute le loisir qui me prend le plus de temps, mais avant tout j’aime être avec ma famille.

Le message de Zack Wright en vidéo

 
Articles liés: 
Toutes les actualités