Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
lauriane_dolt.jpg
Actualités Retour sur le Ain Star Game avec Lauriane Dolt

Retour sur le Ain Star Game avec Lauriane Dolt

Avec seulement six joueurs pros au moment d’aborder le Ain Star Game 2017, beaucoup ne donnait que peu de chance à la SIG Strasbourg d’y remporter un match. Et pourtant, avec deux victoires en trois matches les SIGmen ont montré de belles choses. De retour en Alsace, Lauriane Dolt est revenu sur ce tournoi et plus largement sur la présaison en cours.

L’objectif principal était clair : trouver un collectif. Ainsi nous aurons remarqué, par exemple, le nombre de passes décisives grimper match après match au fil des trois jours : 17, 18 et enfin 20. De bonne augure lorsque l’on sait que l’équipe est très clairement en construction. « Nous avons réussi à mettre certains joueurs dans le moule du collectif que l’on veut mettre en place » commente Lauriane Dolt. « Collectivement, face à des équipes plus complètes que nous, on aurait pu être en droit de penser que l’on n’arriverait pas à rivaliser à ce point, et pourtant... » ajoute-t-elle-même. Bien évidemment la route est encore longue et rien n’est propice à se gargariser, et cela l’assistante de Vincent Collet en a conscience. Le premier match contre Chalon en est la preuve. A n’en pas douter les 5h de bus pour enchaîner directement avec ce match a un peu compté sur l’état de fraîcheur, mais en aucun cas elle ne se cachera derrière cela. « Les joueurs ont un peu tiqué. Ce n’était pas facile. Mais ce n’est pas une excuse. Nous avons été dominés à l’intérieur. Chalon joue avec quatre intérieurs et a un sacré répondant dans la raquette. On n’a pas su les arrêter et les défendre correctement. En plus, ils étaient adroits à trois points. Les tirs ouverts faisaient ficelles à chaque fois. Mais attention tout n’est pas à jeter non plus, car nous faisons trois quart-temps honorables ».

Une domination de l’adversaire dans le secteur intérieur ? Rien d’étonnant non plus pour le moment, lorsque l’on sait que la SIG Strasbourg n’évolue qu’avec deux pros dans ce secteur : Olivier Cortale, qui découvre pleinement le monde professionnel, et Darion Atkins qui cherche ses marques. « Olivier fait du bon travail. Même s’il n’a pas encore totalement le gabarit pour être dominant et n’a pas l’expérience comme les autres, ce qu’il fait est très encourageant. Ça reste un jeune face à des joueurs expérimentés, mais il progresse vite et vraiment bien » commente d’ailleurs Lauriane au sujet du jeune qu’elle a vu exploser en Espoirs. Quant à Darion Atkins, dont ce n’est que la 2ème saison professionnelle en Europe, « il lui faut un peu d’adaptation pour qu’il entre pleinement dans notre jeu. L’exemple du match contre Ostende est intéressant selon moi où il a encore franchi un palier ». Donc aucune crainte pour le moment les deux intérieurs de la SIG Strasbourg travaillent, apprennent et montent en régime. Les matches de samedi et dimanche ont montré en revanche de belles choses et notamment des fins de matches globalement maitrisées et des secondes périodes de haut niveau, ce qui n’était pas pour déplaire à Lauriane Dolt : « Les matches contre Levallois et Ostende ont montré que l’équipe commence à avoir de bonnes habitudes en attaque. Défensivement, on a su s’adapter sur ces deux matches, mais ça reste notre lacune aujourd’hui et ceux sur quoi nous travaillons, mais globalement c’était beaucoup mieux ».
 

stats_joueurs_apres_5_matches4.jpg

                                           Statistiques des SIGmen après 5 matches de présaison

La SIG Strasbourg a joué cinq de ses dix matches de préparation. Bien évidemment les statistiques ne sont que toutes relatives et quiconque peut leur donner l’interprétation qu’il veut. Et, lorsque que l’on parle de chiffres avec l’assistante de la SIG Strasbourg, elle reconnaît volontiers que tout ne s’obtient pas à la seule lecture d’une ligne de stats : « Au-delà des chiffres je retiens surtout ce que Zack, David et Darion ont dit en arrivant. Ils annoncent vouloir aider le club à grandir et être champion. Si on occulte les chiffres et que l’on regarde leur attitude sur le terrain, ils n’ont pas menti ! Nous ne sommes qu’à six, face à des équipes quasi complètes, mentalement ça pourrait être difficile… Ce n’est pas le cas. Ils ne trichent pas ! ». Inutile d’insister outre mesure sur les statistiques moyennes de ses joueurs, elle les connaît. Bien évidemment les apports de chacun sont, pour le moment, intéressants. Et si on y regarde plus en détail, elle tient surtout à souligner que « la grosse satisfaction c’est clairement Olivier. Sur les matches contre une N1 et une ProB, il était au-dessus. Il a travaillé tout l’été, physiquement il est prêt. C’est pour ça que je l’attendais beaucoup sur ce tournoi face à des équipes plus relevées. Bien sûr, il y a encore du travail, mais on ne peut pas lui enlever la concentration, l’envie, l’engagement. Maintenant, il va encore travailler physiquement pour être encore plus puissant au sol. Il sait qu’il doit profiter de ces matches amicaux pour se mettre à niveau et savoir ce qu’il doit améliorer et il en a conscience ». Bien évidemment il est difficile de ne pas évoquer le cas des trois nouveaux qui entrent dans le moule afin d’épauler Pape Sy et Jérémy Leloup. « Zack a clairement la montée en régime la plus importante. Sur le tournoi il a montré de très belles choses. Il a le ‘‘fight’’ en lui, c’est flagrant. David est très professionnel. Il est arrivé avec un niveau physique rare au moment de la reprise. Dans son cas, les chiffres illustrent parfaitement ce qu’il apporte sur le terrain. Il a vraiment cette capacité de scorer mais aussi de créer. Il ne bouffe pas le ballon, rend les choses faciles et a un état d’esprit irréprochable. Enfin Darion a un côté athlétique impressionnant mais il peut l’être encore plus. Il apprend et va progresser au fil des jours, des deux côtés du terrain ».

Avec encore 20 jours de présaison et un effectif qui va grossir petit à petit, la SIG Strasbourg version 2017/18 a encore une belle marge de progression. Mais à coup sûr, pour le moment, les éléments présents laissent envisager de belles choses pour la suite.

Franklin Tellier

Revivez en vidéo les plus belles actions de la SIG Strasbourg lors du Ain Star Game 2017