Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
vincent_collet_antibes_sig.jpg
Actualités J1 ProA 2017/18_Antibes - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Vincent Collet : « on s’est désuni »

Après cette lourde défaite, le coach de la SIG Strasbourg ne mâchait pas ses mots, mais a tenu aussi à dire qu’il avait observé des choses intéressantes et encourageantes, comme la prestation de Louis Labeyrie ou la première mi-temps de Michael Dixon…

Vincent Collet : On s’est effondré. C’est très clair dans les chiffres. En première mi-temps tout n’était pas parfait mais les intentions étaient là et il y avait des choses positives. En revanche en deuxième mi-temps, franchement, il n’y avait plus grand-chose. Le plus grave, et ce qui attriste certains comme Louis Labeyrie à juste titre, c’est que dans la difficulté on s’est désuni. Au lieu de chercher des solutions collectives on a beaucoup tenté individuellement et sans réussite. Cela a permis à Antibes, non seulement de gagner mais aussi de creuser l’écart. Il y avait au moins moyen de limiter la casse. Leur agressivité supérieure en deuxième mi-temps leur a permis de faire la différence. On n’a pas su s’adapter et, cumulé avec une maladresse particulièrement importante… De plus, d’une façon générale, nous avons beaucoup souffert dans le secteur intérieur. Le seul qui a pu donner un peu une réponse c’est Louis. Ils avaient ciblés Chris. Nous avons vite compris que l’on ne pourrait pas beaucoup l’utiliser : prise à deux en attaque et ils le faisaient beaucoup courir en défense. Michael a été bon en première mi-temps mais en deuxième il n’a pas su assez bien impliquer ses partenaires. On finit avec 9 passes, c’est ce que Blassingame a fait à lui seul… On ne pas être efficace de cette façon là.
De son côté le coach d’Antibes savourait cette victoire mais montrait aussi de la lucidité devant le scénario de ce match et surtout la période actuelle de la saison…
Julien Espinosa : C’est une bonne chose de commencer par une victoire. Mais il faut rester très prudent car c’était un match entre deux équipes qui ne sont pas vraiment prêtes ; deux équipes qui sont encore basses dans leur process de jeu et le développement de leurs systèmes. Strasbourg et Antibes sont deux équipes qui ont encore beaucoup de marges devant elles. Dans ce genre de match, il y a parfois un moment où la bascule se fait et un score fleuve à la fin ne reflète pas forcément la différence de niveau entre les deux équipes. On sait que Strasbourg aurait très bien pu jouer à un autre niveau mais il se trouve qu’ils ne sont pas encore prêts. Mais on est content d’être l’heureux élu de cette rencontre. Les deux équipes étaient un peu brouillonnes en première période et personne ne trouvait vraiment son rythme. La bascule se fait lorsque l’on a resserré encore plus en défense en début de deuxième mi-temps. 
Articles liés: 
david_logan_sig_antibes.jpg
Pro A

Faux Départ…

En déplacement à Antibes, le coach Vincent Collet avait prévenu que ce match serait...
Toutes les actualités