Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
rendez-vous dimanche 30 septembre pour le premier match au Rhenus
flag_venise_bcl.jpg

Et maintenant Venise

Après le match contre Nanterre, les SIGmen ont décollé ce matin à 9h35 de Paris en direction de Venise. Pas le temps de tergiverser puisque demain à 20h30 la SIG Strasbourg jouera sur le parquet du champion d’Italie, Venise pour un match ô combien important.

venise.png

Le groupe C en Basketball Champions League est relevé, cela tout le monde en a conscience. Après être venu à bout de Madrid la semaine dernière, dans un Rhenus en ébullition, les Strasbourgeois vont affronter l’équipe de ce groupe avec, des dires même de Vincent Collet, "le roster le plus dense et la favorite du groupe". Lauriane Dolt, qui a longuement scooté le futur adversaire, Venise champion d'Italie en titre, a notamment était "impressionnée par leur densité physique. De sont des bœufs! Ils ont un mélange très intéressant de joueurs physiques et d'athlètes".  "Il ne faudra pas simplement réagir après la défaite face à Nanterre mais également monter en puissance pour espérer faire un bon résultat" complète très justement coach Collet. Invaincu en championnat après 5 matches les Italiens ont une équipe composée de fortes individualités, mais pas que...

En effet, les sept étrangers qui composent l’équipe de Venise sont de formidables joueurs à commencer par le poste 3 Lituanien Gediminas Orelik (27ans, 2m00) qui est actuellement le meilleur marqueur de l’équipe toutes compétitions confondues (16,4pts en championnat et 20pts en BCL). Sur les tablettes de nombreux clubs européens cet été c’est un énorme shooteur capable de séries de paniers incroyables. Meilleur marqueur du championnat lituanien en 2013 avec plus de 17 points de moyenne, il est expérimenté, technique, présent à la passe comme au rebond et possède un énorme QI basket. A la mène MarQuez Haynes (30ans, 1m88) est bien connu. Lui qui a débuté sa carrière professionnelle à Chalon a depuis pas mal voyagé et joué dans des clubs référencés comme Milan, Sienne, le Panathinaikos ou encore le Maccabi Tel Aviv. Ce vrai combo hyper athlétique est spectaculaire et fort shooteur même si son drive est son point fort. A ses côtés sur le poste 2 Dominique Johnson (30ans, 1m91) commence à se faire un nom en Europe. Après Banvit, l’Alba Berlin et Varese il est arrivé cet été à Venise. Très fort shooteur il artille à 3pts avec de hauts pourcentages et a une excellente vision du jeu. Doté d’un physique très affuté et d’une verticalité impressionnante il tourne actuellement à 16,6 points en championnat et 13 points en BCL : à surveiller comme le lait sur le feu !

Dans la famille de shooteurs Michael Bramos (30ans, 1m98) n’est pas en reste non plus. L’Américano-Grec qui a brillé avec le Panathinaikos entre 2012 et 2014 est un véritable leader. Relais parfait du coach sur le terrain, il est lui aussi capable de séries au shoot parfois irréelles lorsqu’il est en confiance. Meilleur rebondeur de l’équipe en championnat, il montre aussi sa qualité à jouer des coudes dans la raquette pour capter les rebonds. Et, à l’image de l’équipe avec de très forts extérieurs, signalons aussi la présence de Michael Jenkins (31ans, 1m91) qui rappellera des souvenirs aux fans de la SIG Strasbourg. Lui qui portait le maillot de l’Aris Salonique la saison dernière, faisait partie de l’équipe qui avait éliminé les SIGmen en 1/16ème de finale de la BCL. Le vainqueur du concours à 3pts du All Star Game turc en 2015 est un fort shooteur mais est aussi polyvalent et surtout expérimenté.

Enfin les deux derniers joueurs « non italiens » à remarquer sont des joueurs intérieurs. Hrovje Perić (32 ans, 2m03) est un poste 4/3 hyper complet qui débute sa 4ème saison au club. Joueur expérimenté il est comme tout bon Croate qui se respecte, très technique, guerrier et capable de shooter de n’importe où même si c’est à l’intérieur qu’il fait le plus mal. A surveiller à coup sûr. Son compère Mitchell Watt (27ans, 2m08) est le pivot titulaire de l’équipe. Seul intérieur à dépasser les 10 points de moyenne au regard de l’armée de snipers jouant en périphérie, l’américain est très mobile, athlétique et excellent rebondeur.

Quant aux six Italiens de l’équipe, "ils apportent beaucoup dans un effectif très riche" comme le souligne Lauriane Dolt. En effet, ce sont des joueurs dévoués au service de leur équipe derrière les sept premiers cités à commencer par le meneur remplaçant Andrea De Nicolao (26ans, 1m85) ou le pivot international Paul Biligha (27ans, 2m00) qui derrière Watt apporte son énergie en sortie du banc.

Franklin Tellier