Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
sig_chalons_reims_michael_dixon_2.jpg
Actualités J4 ProA 2017/18_SIG Strasbourg - Le Mans Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

​Le Mans, le vrai test

La SIG Strasbourg monte en régime. Mais le vrai révélateur, ce sont les rencontres. Celle qui l’opposera au Mans (lundi à 20h45 en direct sur SFR Sport2) constituera un test de choix face à l’équipe la plus en forme de ce début de saison, dernier invaincu avec l’ASVEL. A 48h des débuts en Basket Champions League contre Ljubljana, c’est le moment de s’affirmer.

Gravelines (+40), Monaco sur le Rocher (+1) et Pau-Orthez (+15). Au cours de ses trois premiers matches de la saison, le MSB du nouveau coach Eric Bartécheky a annoncé la couleur. « C’est clairement l’adversaire le plus fort que nous allons affronter, l’équipe la plus solide avec l’ASVEL, très forte défensivement et athlétiquement », lane d’emblée Vincent Collet, conscient de la tâche qui attend sa troupe. Et d’expliquer : « Travis et Stephens sont des postes 4 qui peuvent défendre sur des joueurs extérieurs, leurs joueurs intérieurs sont très mobiles et l’équipe est bien hiérarchisée avec Cobbs et Riley qui sont les créateurs, au côté de Romeo Travis. Les autres picorent mais Amagou est bien, Tarpey une bonne surprise, même si Antoine Eito, blessé, ne sera pas de la partie ».
Les dangers sont ciblés, Riley, meilleur marqueur et deuxième rebondeur (derrière Travis), véritable « all round player », qui a retrouvé une seconde jeunesse après une saison en demi-teinte à Nanterre, en tête. « Les clignotants sont au vert et la confiance est là, les victoires aidant », ajoute le coach alsacien qui se souvient de la victoire des siens au tournoi d’Angers le mois dernier, face au même adversaire.
62 points à 37% pour les adversaires…
Si la SIG Strasbourg a bien travaillé depuis deux semaines, profitant de l’absence de déplacement et du rythme d’un match par semaine, « les matches sont juges de paix », estime Collet. « C’est le moment de franchir un gros cap », ou pour le moins, de mesurer les progrès accomplis au fil des séances de travail. « Si on veut gagner, on sait qu’il faudra de l’énergie, de l’envie et de l’adresse face à une équipe qui ne laisse que 62 points, à 37% de réussite et 20% à trois points, à ses adversaires ».
Plutôt satisfait de l’état de forme de ses troupes, il est impatient de voir à l’œuvre ses intérieurs, en vue contre Châlons, face à une opposition autrement plus révélatrice. « Travis, et on est bien placé pour le connaître, est polyvalent avec une capacité de passe au-dessus de la moyenne pour un intérieur, Yeguete est hyper-actif et les deux sont particulièrement vaillants. Stephens est un sur-athlète qui pose des problèmes de verticalité avec de plus, une vraie capacité de tir en comparaison des saisons précédentes. Et Fall qui va encore progresser, est une vraie menace ».
Pour entamer une saison très dure, avec trois matches en six jours, et non des moindres – après Le Mans et Ljubljana, il faudra se rendre dimanche prochain à Limoges ! – la SIG Strasbourg va changer de tempo. « On aimerait encore avoir deux semaines comme celles qui viennent de se dérouler. On est encore dans une phase d’apprentissage et le fait de jouer en coupe d’Europe va ralentir ce processus, tripler les délais. On va diviser par deux le nombre de séances véritables », regrette Collet.
Mais une chose après l’autre. La priorité de ce début de semaine, c’est de venir à bout du Mans. Pour qu’il n’y ait plus, dès la 4e journée, aucune équipe invaincue en ProA !
J.C.F.
 
Articles liés: 
Toutes les actualités