Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
ljubljana_michael_dixon2.jpg
Actualités J3_BCL2018_SIG Strasbourg-Estudiantes Madrid Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Une affiche royale

Deuxième rencontre de Champions League au Rhenus. Après Ljubljana, on monte d’un cran avec la venue ce mercredi (20h30 au Rhenus) d’Estudiantes Madrid, leader de la poule, un grand nom du basket espagnol. Battue sur le fil à Bayreuth, l’équipe de Vincent Collet, renforcée par l’arrivée du pivot croate Miro Bilan, doit vaincre pour ne pas être distancée. Avec l’appui de la SIGArmy, au complet, c’est possible…

« C’est un match d’Euroleague », lance l’entraîneur de la SIG Strasbourg, en faisant allusion à la victoire d’Estudiantes sur le FC Barcelone de Séraphin, Heurtel et Moerman, il y a 48 heures à peine (80-70). Le public ne s’y est pas trompé. Il a pris la billetterie d’assaut au point qu’on pourrait bien jouer à guichets fermés ce mercredi. L’affiche, pour alléchante qu’elle soit, propose un adversaire de taille à une équipe strasbourgeoise encore en gestation. Qui doit très vite intégrer son petit dernier, Miro Bilan. « Bien sûr, il n’a eu que deux séances d’entraînement avec nous (NDLR : une troisième, avec les espoirs, doit lui permettre d’assimiler les systèmes ce mardi après-midi) mais il a un gros QI basket, souligne son coach. Il va nous donner des solutions qu’on n’avait pas jusque là, pour peu qu’il y ait de la mobilité autour de lui ». Davantage encore que sur ses qualités de scoreur, Collet veut miser sur la capacité du Croate à être un point d’appui près du cercle et à son art de la passe. « Il va nous donner une autre façon de jouer. Et face à deux joueurs de 2,15m, ses 213 centimètres seront un atout ».
« On serait bien inspiré de gagner avant d’aller à Venise »
Ce match à gros enjeu peut être déterminant pour la suite de la carrière de la SIG en BCL. Mais ce sera tout sauf une promenade de santé ! « C’est une équipe complète avec un meneur très expérimenté, excellent passeur, Omar Cook, un scoreur patenté, ex-coéquipier de Logan au Maccabi, Sylven Landesberg (NDLR : 21 points de moyenne en BCL, 19 en ACB, le championnat espagnol) qui vient d’en passer 27 au Barça. Des grands, Alec Brown et Victor Arteaga qui s’écartent pour tirer et un poste 4 qu’on connaît bien, Nick Caner-Medley, le plus complet. Ajoutez le Croate Goran Suton, de bons Espagnols avec Birzuela et Vicedo, un deuxième meneur serbe Cvetkovic et un prometteur Suédois, Hakansson, et vous aurez une idée de la profondeur et de la qualité d’un effectif où tous les postes sont doublés ».
Comment venir à bout de cette armada ? Collet n’y va pas par quatre chemins : « Il faudra faire un très bon match. Après la défaite à Bayreuth, on serait bien inspiré de gagner avant d’aller à Venise, considéré comme la meilleure équipe de la poule. Et pour y parvenir, comme toujours, il faudra de la consistance défensive pendant 40 minutes. Mettre de l’intensité dans tout ce qu’on fait, bouger en attaque, comme samedi face à Hyères-Toulon mais dans un contexte plus difficile. Avoir un peu plus de tête, de contrôle, franchir encore un palier et confirmer les bonnes intentions démontrées récemment ».
Beaucoup d’ingrédients à réunir simultanément, mais qui constituent la condition sine qua non pour intégrer le groupe de tête de la BCL, puis le top 8 de la ProA, des rangs auxquels la SIG Strasbourg se doit désormais de prétendre, compte tenu de son statut…
J.C.F.

LE POINT SUR LE GROUPE C

classement_bclj32.jpg

 

 
Articles liés: 
Toutes les actualités