Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
louis_labeyrie_bayreuth.jpg
Actualités J2_BCL2018_Medi Bayeuth-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Une prolongation fatale aux SIGmen

En déplacement en Allemagne pour affronter Bayreuth les SIGmen avaient à coeur de montrer qu'ils continuaient à progresser. Auteurs d'un match correct ils ont du malgré tout baisser pavillon en prolongation pour s'incliner de deux petits points, 82 à 80.

Malgré tout le match débutait avec une SIG Strasbourg qui montrait de belles intentions en défense. En revanche en attaque des pertes de balles et le manque d'adresse de Darion Atkins (0/4 en 3') offraient l'occasion aux locaux de faire un mini écart: 8-3, 3'. Mais Louis Labeyrie mettait son bleu de chauffe et passait la seconde en scorant 6pts de rang pour donner l'avantage à la SIG Strasbourg après 5'30, 10-11. Le jeu se mettait alors en place des deux côtés et les deux équipes se rendaient coup pour coup. Mais chez les Alsaciens l'intenable Louis Labeyrie (6pts/4rbs/1pd en 10') était sur tous les fronts: box out, scoring, rebonds, passe...et permettait aux siens de rester sur les talons de Bayreuth à l'issue des dix premières minutes. Fin du premier quart-temps: 16-16.

Vincent Collet faisait alors tourner son effectif en début de 2ème acte mais la défense ne faiblissait pas même si Bayreuth parvenait à scorer par intermittence. En revanche, l'attaque strasbourgeoise était en panne sèche et, seuls les lancers-francs grattés ici et là, permettaient à la SIG Strasbourg de ne pas rester fanny. Mais, comme souvent dans ces moments là, elle voyait en David Logan le messie qui débloquait la situation en plantant un triple et égalisait à la 15': 22-22. Un duel entre Labeyrie et Marei s'installait alors peu à peu et les deux protagonistes faisaient feu de tout bois des deux côtés du terrain. Avec déjà 16 points et 6 rebonds pour le SIGman à la pause il donnait du fil à retordre au bulldozer égyptien qui trouvait malgré tout le chemin en attaque pour amener son équipe en tête à la mi-temps : 36-33 (évaluation 47-36).

Bayreuth mettait du rythme au retour des vestiaires et Gabe York faisait monter son compteur pour faire gonfler l'écart. Mais Michael Dixon, 11 points dans le quart-temps, trouvait des solutions en attaque pour aider son équipe. Alternative nécessaire tant les Allemands avaient resserré la défense sur Labeyrie qui subissait des prises à deux (voir même à trois). Hélas l'écart commençait à grandir pour atteindre même sept longueurs à la 23': 44-37. Mais la SIG Strasbourg resserrait la défense pour stopper l'en-avant des Bavarrois. Et comme en attaque l'adresse à 3pts était au rendez-vous les Alsaciens passaient un 16-4 en 4' à leurs hôtes du soir pour reprendre l'avantage à 2'30 de la fin du quart -temps: 48-52, 28'. Mais Bayreuth finissait bien en scorant un 6-0 pour reprendre un maigre avantage à la fin du troisième quart-temps: 54-52 (évaluation 66-56).

Les SIGmen démarraient fort le 4ème quart-temps en plantant un 9-3 à Bayreuth grâce à la classe de David Logan et les caviars de Micheal Dixon (57-61, 34'). L'envie de vaincre se voyait sur les visages et la communication entre les hommes de Vincent Collet était permanente. Appliqués et soudés en défense, patients et collectifs en attaque les joueurs de Strasbourg faisaient un quart-temps de bon calibre et étaient en tête à 4' du terme: 61-67. Mais les locaux, poussés par leur public, sortaient les crocs et retrouvaient leur basket. Et la sanction était sans appel: un 11-2 en 2'50 pour les blancs qui en profitaient pour reprendre la tête à 49 secondes du buzzer: 72-69. Mais Louis Labeyrie plantait un triple en mode "Romain Duport à Trento" pour égaliser dans la foulée avant que Robinson ne redonne deux points d'avance à son équipe. Mais Dixon, dans le trafic, trouvait le moyen d'envoyer les deux équipes en prolongation à  trois secondes du terme. OUF! Fin du temps réglementaire: 74-74.

Les SIGmen balbutiaient leur jeu en début de prolongation et il n'en fallait pas plus pour essuyer une sanction avec deux paniers dans la musette après 2': 78-74, 42'. Louis Labeyrie se démenait mais l'écart continuait à grandir... 81-75, 42'40. Darion Atkins faisait de son mieux pour tenter de revenir et Pape Sy sur un trois points ramenait même la SIG Strasbourg à un point à 49" de la fin mais un lancer franc d'Amaize (son unique point du match mais le 20ème pour son équipe contre seulement 11 pour la SIG Strasbourg...) portait le score à 82-80... Un score qui n'évoluerait plus malgré une dernière tentative de David Logan... Cruelle défaite tant on est en droit de penser qu'il y avait la place pour ramener un bon résultat. Score final: 82-80.
 

LE MATCH EN VITESSE

MEDI BAYREUTH - SIG STRASBOURG 82-80 (ap). Brose Arena Bamberg. MM Anastopoulos (GRE), Castillo (ESP), Maciulaitis (LTU).
Les périodes: 16-16, 20-17 (mi-temps 36-33), 18-19 (54-52), 20-22 (74-74), 8-6 (82-80).

LE POINT SUR LE GROUPE C

classement_bclj2_2.jpg