Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
flag_rosa_radom.jpg
Actualités J6_BCL2018_Rosa Radom-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Photos Vidéos

Et maintenant enchaîner à Radom

Après les victoires références contre l’AEK Athènes et Monaco et 10 jours après avoir pulvérisé Gravelines au Rhenus, les SIGmen tenteront d’enchaîner avec une 4ème victoire consécutive en Pologne sur le parquet de Rosa Radom demain, mercredi 15 novembre, à partir de 18h30 (en direct sur Canal+ Sport).

Vincent Collet le dit sans équivoque, la victoire face à Monaco « confirme la progression en partie et surtout lors de la première mi-temps de l’équipe. C’est très intéressant aussi bien d’un point de vue offensif que défensif ». Mais le coach de la SIG Strasbourg pousse même l’analyse un peu plus loin car à ses yeux c’est surtout le troisième quart temps qui est significatif de beaucoup de chose : « il y a peut-être eu un effet de surprise de leur part au début du match mais il n’était plus là après. On repart très mal avec ce 7-0 mais derrière on a su rester mobilisé pour recreuser l’écart. Si nous recherchons de l’équilibre, c’est ce genre match qui nous permettra de progresser et de l’apporter ».

Mais maintenant il faut très vite tourner la page car dès demain les SIGmen affronteront Rosa Radom. « C’est un match très important qu’il faut gagner » lance sans sourciller le coach avant d’ajouter « dans une poule où rien n’est fait et tout est encore très hypothétique, il faut gagner à domicile mais maintenant il faut commencer à gagner à l’extérieur aussi. Mais rien ne sera facile car Radom va de mieux en mieux. Ils se sont adaptés au niveau de la compétition. La prolongation face à l’AEK et la victoire dans un match rugueux face à Banvit en atteste ».

En effet, si les Polonais sont en difficulté dans ce groupe C avec une seule victoire après cinq journées, il ne faudra en aucun cas arriver la fleur au fusil sous peine de repartir de Radom avec une grosse désillusion, car maintenant « ils défendent avec de la rigueur mais surtout c’est un déplacement piégeux dans un contexte particulier avec une petite salle ». Sans même parler du voyage en lui-même qui tient plus du périple qu’autre chose pour arriver à Radom : départ ce matin à 8h de Monaco pour rallier Paris Charles De Gaulle, attendre un avion à 14h pour Varsovie et 2h15 plus tard une ‘‘balade’’ de 2h en bus pour arriver à l’entraînement dans la salle de Radom…
 

Louis Labeyrie, très en vue face à Monaco, devra une nouvelle fois se donner pour verrouiller la raquette strasbourgeoise

Mais le coach de la SIG Strasbourg a bien scooté le futur adversaire : « j’ai vu tous leurs matches depuis Bayreuth. Ils ferment bien plus la raquette qu’en début de saison et ils ont deux joueurs américains à surveiller ». En effet, les deux joueurs américains ont les clefs du jeu de Rosa Radom et sont interchangeables sur les postes 1 et 2. Le premier Kevin Punter (1m88, 24 ans) est sans commune mesure le meilleur marqueur de l’équipe avec 21,4 points de moyenne en championnat et 18,4 points en BCL. Il est un combo au fort profil scoreur. Joueur reconnu lors de son cursus universitaire pour sa discipline et son implication, il nécessitera toute l’attention de Zack Wright. Le second est Ryan Harrow (1m88, 26 ans). Arrivé en mars dernier à Radom, il est le binôme parfait de Punter. Meilleur passeur de l’équipe (7pds en championnat/3,3pds en BCL), celui qui était dans la même équipe que Darion Atkins lors du célèbre et renommé tournoi de Portsmouth en 2015 sera à maîtriser. La ligne extérieure est complétée par « l’homme à tout faire et très complet » Michal Sokolowski (1m96, 24 ans). Excellent joueur d’équipe, le Polonais excelle dans le jeu de transition. Joueur énergique et surtout très dur c’est un excellent défenseur qui va donner du fil à retordre à Jérémy Leloup en attaque.

A l’intérieur le joueur le plus connu est l’international tchèque Patrick Auda (2m06, 28 ans). L’ailier fort, très bon balle en main, aime s’écarter du cercle et tirer à trois points. Très présent dans la lutte au rebond, il est le meilleur de l’équipe en BCL dans cet exercice avec 5,7 prises de moyenne. A ses côtés l’Ukrainien Igor Zaytsev (2m10, 28 ans) peut évoluer sur les deux postes intérieurs et surtout apprécie lui aussi s’écarter de la raquette pour tirer de loin. Excellent shooteur au vu de sa taille il faudra sans aucun doute défendre très haut sur lui. Autres intérieurs à surveiller, le pivot de formation Jaroslaw Trojan (2m07, 24 ans) qui entre par séquences pour apporter son énergie et surtout son jeu très physique ou encore le très expérimenté ailier fort Robert Witka (2m05, 36 ans), aguerri aux joutes européennes avec Zgorzelec et Włocławek.

Ajouté à cela une flopée de jeunes joueurs polonais prêt à partir au combat pour défendre leur maillot et vous obtenez un déplacement piégeux dans le petit hall Mosir de Radom. « Il ne faudra pas tomber dans le piège comme Banvit l’a fait et surtout faire bouger la balle » glisse Vincent Collet dans le hall de l’aéroport entre deux cafés et de nombreuses discussions avec ses assistants avant de conclure par une phrase sans équivoque : « Ils jouent leur va-tout. On s’attend à un match compliqué, mais par rapport à nos ambitions, celui-là, il faut le prendre ! ». Voilà qui est dit, place maintenant au terrain pour mettre en pratique.

Franklin Tellier

LE POINT SUR LE GROUPE C

classement_bclj6-2.jpg
Articles liés: 
Toutes les actualités