Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
darion_atkins_radom.jpg
Actualités J6_BCL2018_Rosa Radom-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Photos Vidéos

La SIG Strasbourg évite le piège

Convaincante victoire 63-74 du côté de Radom en Pologne pour la SIG Strasbourg. La bande à Vincent Collet conforte ainsi sa place dans le Top 4 de la poule C de Basketball Champions League.

Le minuscule Hall Mosir de Radom n’a pas bouleversé les repères de Louis Labeyrie. Dès l’entame, l’intérieur international ouvrait la marque avec un tir mi-distance. Son acolyte Miro Bilan commençait le match plus difficilement en offrant deux pertes de balle aux Polonais. (4-6, 4’). Le jeu s’accélérait ensuite par l’impulsion du meneur américain de Radom Kevin Punter. Fraichement entré, Michael Dixon ouvrait son compteur sous l’arceau, puis enchaînait l’action suivante avec un tir à 0°. En défense, Louis Labeyrie profitait du jeu en rodage de Radom pour s’imposer dans la raquette (7 rebonds pour 8 d’évaluation dans la période). Michael Dixon, toujours lui, d'un joli flotteur marquait à la sirène. Fin du premier quart-temps : 12-16 (évaluation 16-18).

Des deux côtés, le jeu commençait enfin à prendre forme. Miro Bilan mettait à nouveau en avant sa vision du jeu. Le géant croate offrait une no-look passe à Olivier Cortale (17-18, 12’). Une action qui allait donner des idées à ses coéquipiers. Après deux échecs, David Logan ouvrait sa marque derrière la ligne en inscrivant deux primés d’affilée (20-26, 15’). La lanterne rouge de la poule C misait sur sa première qualité, la contre-attaque. Mais Darion Atkins, maladroit au tir, réussissait deux contres importants. Par l’intermédiaire d’une faute de Bilan, Rosa Radom se rapprochait, sans prendre les devants (26-28, 18’). Le moment choisi pour Vincent Collet de prendre un temps-mort pour poser le jeu de son équipe jusqu'à la pause. Mi-temps :26-30 (évaluation 34-30).

Au retour des vestiaires, la SIG Strasbourg décidait de repartir sur de nouvelles bases. Zack Wright offrait une perle à David Logan seul dans le corner. Une connexion réciproque, puisque l’international polonais se muait en passeur à son tour (32-34, 33’). Le show Logan n’était pas fini, puisqu'il parvenait à s’emparer du ballon et à s'offrir, chose rare, un dunk sur contre-attaque. Héroïque contre Athènes, Zack Wright scorait 5 points en moins de 20 secondes. Plus appliqués en attaque et resserrés en défense (17 rebonds pour la paire Labeyrie-Bilan) les Alsaciens avaient désormais 10 longueurs d’avance; plus gros écart du match. Valeureux, les Polonais se faisaient malgré tout prendre de vitesse par les offensives de l’international américano-bosnien mais restaient dans la partie. L’intérieur ukrainien Zaytsev inscrivant un 3 points au buzzer. Fin du troisième quart-temps :44-51 (évaluation 53-57).

Le capot des polonais commençait alors à chauffer. Le moment choisi par Jérémy « The Wolf » pour inscrire un primé. (44-59, 31’). De retour sur le parquet pour la dernière période, Darion Atkins était alors plus en réussite aux shoots (10pts pour 7 d’évaluation). Distancé, Rosa Radom tentait de montrer les crocs à l'image de Patrick Auda qui inscrivait un gros dunk sur les cheveux de Louis Labeyrie. (59-72, 38’). Mais il était trop tard pour combler le retard. La SIG Strasbourg décrochait au final sa première victoire loin de ses terres en BCL. De bon augure pour la suite on l’espère. Score final :63-74 (évaluation 71-86).
 

LE MATCH EN VITESSE

ROSA RADOM - SIG STRASBOURG : 63-74. Hall Mosir Radom. Environ 1000 spectateurs. Arbitres: MM ZASHCHUK, OZOLS, SHARAPA
Les périodes: 12-16, 14-19 (mi-temps: 26-30), 18-21 (44-51), 19-23 (63-74).

LE POINT SUR LE GROUPE C

classement_bclj6-3.jpg