Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
miro_bilan.jpg
Actualités J9 ProA 2017/18_Monaco - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

La SIG Strasbourg impose sa loi

Vincent Collet avait annoncé avant de partir à Monaco qu'il se déplaçait avec la volonté de remporter un face à face qui promettait d'être musclé. Il ne pouvait être que satisfait au final après la belle victoire 83-90 sur le rocher et la confirmation que la venue de Miro Bilan était une bonne pioche...

Monaco sortait une grosse défense d'entrée, mais Miro Bilan et David Logan trouvaient des solutions face à l'étau monégasque. Les snipers dégainaient très vite des deux côtés mais le manque d'adresse générale laissait le score à de petites unités en ce début de match: 5-7, 4'. Les deux équipes se jaugeaient mais la SIG Strasbourg passait la seconde pour scorer un 0-9 à leurs hôtes et prendre les commandes plus largement: 8-16, 8'. Portés par un Louis Labeyrie de feu (7 points, 6 rebonds et 2 passes pour 15 d'évaluation dans la période), les SIGmen bouclaient le quart avec sept points d'avance: 13-20 (évaluation 5-26).

La relation intérieur/intérieur de la SIG Strasbourg faisait des merveilles et cela permettait aux rouges de faire la course en tête. Une faute anti sportive sifflée à l'encontre de Zack Wright aurait pu relancer la Roca Team mais ce n'était pas le cas et Strasbourg maintenait son avance: 20-28, 14'. Sérieux et appliqués, ils déroulaient un jeu de qualité et cela se sentait au score. En effet, celui-ci ne cessait de gonfler et, à 3' de la pause, le coach de Monaco était obligé de prendre un temps mort pour stopper l'hémorragie, car les SIGmen plantaient un 2-11 en 3'30 pour s'envoler: 22-37, 17'. L'inévitable Miro Bilan (13pts, 5rbs, 3pds à la pause) faisait étalage de toute sa classe et se muait même en artiste avec une passe digne des plus grands meneurs européens après avoir fait "danser" son vis-à-vis quelques secondes plutôt. Si bien qu'à la pause la SIG Strasbourg menait sans discussion possible: 30-45 (évaluation 21-62).

Comme depuis le début de la rencontre Monaco s'en remettait à Gerald Robinson pour rester dans la rencontre et ce début de seconde période en était un exemple criant. Plantant un 8-0 à lui seul en 1'40 il ramenait son équipe à 7 longueurs et relançait, comme si de rien n'était, le match: 38-45, 22'. Mais les SIGmen ne paniquaient pas et n'avaient que faire du coup de chaud de Robinson. Bilan, Logan et Labeyrie infligeaient à leur tour une petite claque aux locaux, avec un 0-11 qui permettait à la SIG Strasbourg de reprendre le large: 38-56, 24'. Mais Monaco ne laissait pas tomber ce match. Petit à petit leurs efforts payaient et à 2'30 de la fin de la période l'écart n'était plus aussi important (49-60, 27'30). Les deux équipes se maîtrisaient dans le reste du quart temps et sur un layup au buzzer de DJ Cooper, Monaco ne comptait plus que 12 points de retard. Fin du troisième quart-temps: 54-66 (évaluation: 48-80).

Les Strasbourgeois enchaînaient les pertes de balles en ce début de dernier quart temps sous la pression et l'agressivité de la défense des blancs. La conséquence était sans appel: un 11-0 à cheval sur les deux périodes ramenait complètement Monaco. 60-66 à 8' du terme: tout était à refaire ! Vincent Collet sonnait la révolte lors d'un temps mort musclé, mais le jeu de la SIG Strasbourg, si étincelant en première période était ans le dur. Fort heureusement Monaco laissait beaucoup de munitions sur la ligne de transformation si bien que l'écart tardait à se combler, fort heureusement pour les rouges (63-72, 34'). Michael Dixon sortait un peu la tête du sac et marquait 10 points en 3' pour maintenir l'équipe en tête et l'espoir d'un bon résultat aussi: 68-78, 36'. Mais le tournant du match était sans doute l'élimination du coach de Monaco Zvezdan Mitrovic après une seconde faute technique à 3' du buzzer. Un coup de grâce? Pas si sûr, car dans la foulée, la Roca team jetait ses dernières forces dans la bataille et passait un 7-0 à Strasbourg (80-87, 38'40). Mais au final ce sont bien les SIGmen qui réalisaient un gros coup en s'imposant sur le parquet de Monaco 83 à 90.

Le duo Labeyrie/Bilan aura fait souffrir la raquette monégasque avec 36 points, 14 rebonds et 45 d'évaluation à eux deux. Voilà une victoire référence en ProA après l'excellent match contre l'AEK Athènes. Cette équipe progresse à n'en pas douter!
 

F.T.

LE MATCH EN VITESSE

MONACO - SIG STRASBOURG 83-90. Salle Gaston Medecin. MM Kerisit, Collin, Bayot.
Les périodes: 13-20, 17-25 (mi-temps 30-45), 24-21 (54-66), 29-24 (score final 83-90).
Articles liés: 
Toutes les actualités