Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
sig_strasbourg_banvit_david_logan.jpg

Assurer l’essentiel !

Pour son premier match de la phase retour de la saison régulière de Basketball Champions League, la SIG Strasbourg est en déplacement à Ljubljana ce mardi à 20h. Lors du match aller, remporté 83-69, les SIGmen avaient globalement fait bonne figure même si la zone presse des Slovènes les avaient un peu repoussé dans les cordes en fin de match.

Quoi qu’il en soit cette victoire de 14 points avait parfaitement lancé les SIGmen dans cette compétition. En revanche pour Ljubljana la phase aller n’a pas été une sinécure avec seulement deux petites victoires (Radom et Banvit). « Ljubljana est une équipe actuellement en deçà des autres dans ce groupe et c’est pour cela que c’est important d’y gagner ». En effet, en allant déjà s’imposer sur le parquet de Radom, si les Alsaciens venaient à remporter ce match dans la capitale slovène après avoir gagné à Radom, ils auraient fait le travail face aux deux derniers de la classe, « a contrario en lâcher un sur les deux ce serait forcément une victoire en moins par rapport à certains de nos concurrents ». Pas de langue de bois donc pour le coach qui annonce clairement ses ambitions, « gagner les deux matches à venir, Ljubljana et Bayreuth, pour qu’à Noël nous soyons déjà sur la route de la qualification. Je pense qu’il faudra neuf victoires pour verrouiller la qualification mais neuf ce n’est pas rien. En plus nous n’avons que trois réceptions au retour dont Venise… Donc il faut gagner à l’extérieur ».
 
pape_sy_aek_athenes.jpg

Pape Sy aura une nouvelle fois du travail pour ce match piège

Depuis le match aller la SIG Strasbourg a enregistré la venue de Miro Bilan à la place de Chris Otule, un atout de poids. Mais l’adversaire à venir a lui aussi fait des ajustements. Exit Talor Battle qui pour le moment n’a pas été remplacé mais le coach a ajusté les choses avec le jeune Jan Barbaric qui a pris du galon en devenant deuxième meneur. Et c'est précisement le poste de meneur pour le match à venir est ce qui attire tous les regards à la SIG Strasbourg. Après le départ de Michael Dixon le coach va devoir s'ajuster pour cette rencontre : « c’est une situation forcément délicate qu’on a malheureusement quelque part subie. On ne peut rien faire quand un joueur veut partir c’est très difficile de le retenir. On l’a fait pour les matches de Banvit et Cholet mais davantage ce n’était plus possible ». Michael Dixon, parti pour des raisons qui lui sont propres, la SIG Strasbourg s’active sur le marché des transferts, mais ce départ coûte forcément pour le match à venir « surtout que depuis son repositionnement comme joker offensif tout se passait bien. Mais on va s’adapter même si Zack est toujours un peu diminué par son adducteur et Ludo toujours un peu convalescent ».

Le poste de meneur est donc temporairement en friche. Pour autant la SIG Strasbourg a clairement les arguments pour y parer en attendant. L’entraînement de ce lundi matin a par exemple vu David Logan revêtir, sans peine, le costume de meneur. « Nous avons fait travailler David sur le poste 1 mais il va surtout falloir qu’on s’aide sur le reste de l’équipe. Il faudra plus de vigilance des autres : Jérémy, Pape et Darion. C’est à chacun d’en faire plus pour soulager David lorsqu’il devra jouer meneur ». Coach Collet n’a d’ailleurs pas du tout oublié la zone presse subie par ses hommes « il va falloir travailler pour se préparer au mieux à cela ».

Mais bien évidemment, les Strasbourgeois vont devoir se reposer sur ce qui fait aujourd’hui leur point fort : le secteur intérieur. « Nous les avions déjà impacté dans la raquette alors que nous n’avions pas encore Miro, donc à nous de mettre l’accent là-dessus. Mais il est clair qu’ils vont mettre beaucoup de pression pour éloigner la balle de nos joueurs intérieurs. Nous nous y préparons », glisse Vincent Collet qui essaye d’avoir toujours un coup d’avance.

Partis ce matin, les SIGmen s’entraîneront ce lundi soir dans l’immense Stozice Arena, et ses 12000 places, pour prendre un peu possession des lieux et affiner les ajustements qui pourront mener l’équipe vers la seule et unique chose qu’elle est partie chercher : la victoire !

Franklin Tellier