Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
flag_dee_bost.jpg
Actualités Dee Bost : « le choix était facile »

Dee Bost : « le choix était facile »

Arrivé jeudi en Alsace, le nouveau meneur de la SIG Strasbourg s’est plié aux traditionnels tests médicaux mercredi et jeudi avant de partir avec l’équipe au Portel où il soutiendra ses nouveaux partenaires sur le banc. Mais avant cela, il a accepté de répondre à quelques questions à propos de sa venue à la SIG Strasbourg.

Franklin Tellier : Pourquoi avoir décidé de stopper ton contrat avec Kaunas et signer à Strasbourg ?
Dee Bost : Ma décision de quitter Kaunas vient du fait que depuis mon retour de blessure je ne jouais plus beaucoup et quand la SIG Strasbourg est venue me demander si je pouvais être intéressé par venir j’ai tout de suite vu une belle opportunité pour moi de rejouer vraiment et surtout de jouer avec un de mes meilleurs potes : Zack ! Franchement je n’ai pas réfléchi très longtemps. J’ai tout de suite voulu venir.

F.T : Tu parles de Zack, on sent qu’il a eu une grande place dans ton choix…
D.B : Evidemment ! Quand le club est venu vers moi nous nous sommes appelé plusieurs fois avec Zack. Il m’a parlé du club, de son organisation, de l’équipe et bien évidemment de coach Collet et de sa vision du jeu. Il a vraiment facilité les choses et rendu les choses claires pour m’aider dans mon choix… Qui n’était pas trop difficile c’est vrai (sourire).

F.T : Et quels ont été tes échanges avec le coach ?
D.B : Nous nous sommes parlé, mais j’ai surtout eu beaucoup d’infos par Zack. Nous allons échanger avec le coach maintenant pour voir ce qu’il attend de moi plus précisément. Mais il sait exactement comment m’utiliser. Je sais que nous allons faire de bonnes choses ensemble. J’ai hâte de commencer à travailler avec lui.

F.T : Quelle est ta vision du championnat de France ?
D.B : C’est un championnat qui est trop sous-estimé je pense. Il y a de très bonnes équipes, très athlétiques. Il faut être prêt à se mettre à un certain niveau pour être réellement performant et tenter d’être dominant en ProA. De ce point de vue c’est un championnat spécial mais j’apprécie d’y rejouer.

F.T : Quel regard portes-tu sur tes nouveaux coéquipiers ?
D.B : J’ai discuté avec tout le monde. Ils ont été super sympa. Bien sûr il y a Zack que je connais par cœur, mais jouer avec David ou Louis, qui est très drôle au passage, va être quelque chose de vraiment bien. Tous les joueurs de cette équipe sont référencés et Zack m’a dit qu’il y avait une bonne atmosphère. J’ai hâte d’en faire pleinement partie.

F.T : Tout le monde connait ton style, le coach avait parlé de toi comme le Russel Westbrook de la proA la saison dernière… Mais toi comment est-ce que tu te caractérises ?
D.B : Je joue avec beaucoup de passion ! La comparaison avec Westbrook je m’en souviens… j’aimerai être un joueur comme Westbrook mais bon soyons sérieux ! … La chose qui est certaine c’est que je donne tout, je joue dur et fait tout pour aider l’équipe à gagner. Mais ce qui me caractérise le mieux est vraiment le fait que je joue avec passion.

F.T : Et quelles sont tes ambitions ?
D.B : La réponse la plus simple que je peux te donner c’est de prendre les matches les uns après les autres et de tenter de tous les gagner. Mais le premier objectif est clair : se qualifier pour le second tour en BCL et pour la Leaders Cup. Je veux regagner la Leaders Cup. Pour la suite de la saison… c’est encore long et même si les attentes sont élevées, je sais aussi qu’il ne faut pas aller trop vite. Quant à mes ambitions personnelles ? Tout ce que je veux c’est jouer au basket et prendre du plaisir en jouant.

F.T : Parlons de toi en dehors du terrain. La famille a une place importante dans ta vie, je me trompe ?
D.B : La famille est super importante. Il faut un équilibre entre la famille et le travail. Mais j’ai aussi besoin de me reposer avant les matches. Ma femme et moi avons trouvé, je pense, un bon équilibre à ce niveau avec les enfants. Elle s’en occupe un peu plus la veille d’un match et moi un peu plus le jour suivant le match. Mais c’est certain que j’ai besoin de ma famille autour de moi pour me sentir bien.

F.T : Quelles sont tes passions ?
D.B : Je suis un fan de foot et un gros joueur de Fifa. Je joue quasiment tous les jours, dès que les enfants et ma femme dorment. J’irai voir aussi des matches de foot (ndlr : il a d’ailleurs été voir le match entre le RCS et le PSG dès son arrivée) mais il ne faut pas non plus qu’il fasse trop froid, sinon je les regarderai à la télé, si c’est pour prendre le risque de perdre mes doigts en tribune (rires).

F.T : Zack t’a déjà donné quelques bonnes adresses sur Strasbourg ?
D.B : Pas pour le moment. Il est plus avec sa famille mais il m’a conseillé un ou deux restaurants quand même. Mais David m’a déjà parlé de quelques adresses sympas pour manger aussi car j’ai vraiment envie de découvrir la ville.