Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
bayreuth_dee_bost2.jpg
Actualités J9_BCL2018_SIG Strasbourg-Medi Bayreuth Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Douche froide sur le Rhenus

Menée de 20 points en début de deuxième période, la SIG Strasbourg, en déficit d’adresse, est revenue, a égalisé, avant de s’incliner sur le fil face à une excellente équipe de Bayreuth : 77-82. Une (très) mauvaise affaire dans la lutte pour la qualification au deuxième tour de la BCL.

La donne

Match capital dans la perspective de la qualification pour les 16es de finale. Medi Bayreuth, vainqueur à l’aller de deux points vient défier la SIG Strasbourg où Dee Bost fait ses débuts mais où Pape Sy, malade, fait défaut. Les deux équipes sont à égalité en tête du classement…
Premier quart temps : Bayreuth sur un nuage
Si dans les trois premières minutes, la SIG Strasbourg tint le choc grâce à l’adresse de Logan (5-3), la grêle se mit rapidement à tomber sur le Rhenus. Une circulation de balle impeccable, un jeu huilé à la limite des 24 secondes et, surtout, une adresse hors normes permettaient à Bayreuth de prendre le large : 5-10, 8-15 (6e’). Logan avait marqué tous les points strasbourgeois alors que les Bavarois avaient pu compter sur quatre scoreurs différents. Bilan, emprunté près du cercle, laissait sa place à Atkins avant l’entrée de Dee Bost à 12-15. Mais loin d’être rélancés, les Sigmen prenaient un nouvel éclat provoqué par le 5 sur 5 derrière l’arc de Bayreuth : 12-27 et 7 à 34 à l’évaluation ! Il y avait le feu à la baraque malgré une fin de quart temps mois cruelle : 17-27. Évaluation : 12 à 32.
Deuxième quart temps : l’écart enfle dangereusement
Bayreuth sera prolixe en début de deuxième période, n’inscrivant ses premiers points qu’après 2’45’’ mais la SIG était catastrophique à la finition… Et du coup, l’écart enflait encore (17-32, 14e’) et 19-38, écart maximum, deux minutes plus tard. Les temps morts de Collet n’y avait rien changé ou presque. Seule une petite baisse de régime des Allemands et le réveil de Bilan, avaient permis à la SIG d’y croire encore à la mi-temps : 32-44. Évaluation : 17 à 18 (total : 29 à 50).
Troisième quart temps : à -20, la révolte
On attendait évidemment une réaction des Strasbourgeois, qui passerait forcément par la défense. Mais c’est Bayreuth qui passait un 0-8 pour porter l’avance à 20 points !La première réaction signée Logan et Labeyrie (41-54, 23e’) sera suivie d’une défense tout terrain efficace et petit à petit, les hommes de Collet grignotaient leur retard grâce aux primés de Logan et à l’abattage de Bost : 50-58 et 55-62. Évaluation : 23 à 20 (total : 52 à 70).
Quatrième quart temps : la SIG revient, Bayreuth résiste
Bayreuth tenait bon, grâce à la qualité de son jeu, mais aussi parce que les Strasbourgeois péchaient toujours à la finition, à l’image de Wright, Atkins ou Labyerie, laissant de plus quelques lancers en route : 59-68 (34e’). La défense, en revanche, se durcissait encore et avec un Leloup au rendez-vous, la SIG revenait à 66-68. Il restait cinq minutes à jouer. Les mouches avaient-elles changé d’âne ? Robinson se chargea de répondre rapidement après le temps mort allemand (66-72). L’Américain allait tenir son équipe à bout de bras jusqu’à la fin, inscrivant 12 points consécutivement. La SIG avait égalisé deux fois par un primé de Bost, succédant à celui de Labeyrie, puis par le pivot chevelu encore (74 partout, 39e’). Mais Bayreuth aura le dernier mot, malgré un retour désespéré à 77-78, York venant conclure par un dunk un succès mérité après… une balle perdue. Il faudra désormais un exploit à l’extérieur pour valider une qualification compromise… Évaluation: 29 à 20 (total: 81 à 90).
J.C.F.

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – BAYREUTH 77-82. Rhenus Sport. 5 113 spectateurs. Arbitres : MM. Zahin (Italie), Manos (Grèce) et Zapolski (Pologne).
Les périodes : 17-27, 15-17 (mi-temps : 32-44), 23-18 (55-62), 22-20.

Le point sur le groupe C

classement_bclj9_3.jpg