Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
cholet_marc_kwedi.jpg
Actualités [Espoirs] Quelle réaction !

[Espoirs] Quelle réaction !

La première rencontre de la 13ème journée entre Portelois (10ème) et Strasbourgeois (2ème) a tenu toutes ses promesses. Les SIGmen sont passés par toutes les émotions pour finalement arracher la victoire 61-65 grâce notamment aux 25 points de Vincent Pota.
 

Après la défaite concédée lors du choc face à Cholet, il fallait repartir au combat pour les jeunes SIGmen. De leur côté les Nordistes avaient à cœur de confirmer deux jours après leur convaincante victoire décrochée à Monaco (57-82). C’était donc bien une des affiches à suivre du week-end. Aucune formation ne parvenait à faire le break dans les premiers instants du match (12-12, 5’23). Mais c’était bien les Alsaciens qui viraient en tête à la fin du quart-temps grâce aux 7 points enchaînés par l’arrière Vincent Pota. (14-19, 10’).

Le deuxième acte était plus brouillon. Tour à tour, les deux équipes échouaient face au cercle. L’intérieur Marc Kwedi portait les responsabilités strasbourgeoises sur son dos en inscrivant les deux seuls paniers du quart-temps de son équipe (19-23, 15’). Mais les hommes de Nebojsa Bogavac enchaînaient les pertes de balles et tirs ratés. A l’image de Mounir Bernaoui (10pts pour 11 d’évaluation à la pause) le réalisme des jeunes portelois leur permettait de prendre les devants à la fin de la période. (Mi-temps : 30-23).

Mounir Bernaoui, encore lui, lançait les hostilités avec un primé. Mais les Strasbourgeois repartaient avec de bien meilleures intentions. Les espoirs alsaciens étaient plus rigoureux en défense, et patients en attaque (34-33, 23’). Vincent Pota confirmait son état de forme aux lancers-francs (10/10).  La paire intérieure Kwedi-Goulmy (22pts et 9rbs) devenait efficace au meilleur moment, mais c’était Louis Rucklin qui donnait un coup de massue aux Portelois grâce à un tir extérieur (46-51, 18’). La réaction tant attendue était arrivée, la SIG Strasbourg inscrivait 32 points en dix minutes. (49-55, 30’).

Le match n’était pas plié pour autant. L’application déteignait au profit de la crispation. Les paniers se faisaient rares. Par chance le temps défilait. (55-60, 38’). Les jeunes nordistes tombaient eux aussi en panne sèche. Sûrement fatigués de leur enchaînement de matches (2 matchs en 3 jours) ils donnaient leurs dernières forces dans la bataille. La rencontre prenait une autre tournure suite à l’enchaînement de deux tirs lointains des Portelois (61-62, 19’). La dernière minute devenait haletante. Vincent Pota était monstrueux (25 pts pour 19 d’évaluation). L’extérieur prenait ses responsabilités et provoquait des fautes importantes. Ainsi, les espoirs de la SIG Strasbourg s’imposaient et confortaient leur fauteuil de dauphin du championnat. (Fin du match : 61-65, évaluation : 53-64).

LES REACTIONs DE JULIEN LENNE (ASSISTANT COACH)

"Nous avions à coeur de nous rattraper après notre défaite rageante à domicile contre Cholet. On savait que Le Portel n'est pas le lieu le plus facile où jouer. Nous avons débuté la rencontre avec un manque d'agressivité au rebond ce qui leur a permis de résister. En attaque nous jouions plutôt bien jusqu'à ce énorme trou d'air du deuxième quart-temps ou tout était difficile tactiquement et collectivement. 
La réaction au retour des vestiaires a été énorme. Tout le monde s'est remis la tête à l'endroit. c'est collectivement que nous avons fait la différence en marquant 32pts en 10'. C'est d'ailleurs à ce moment là que le match s'est joué. Malgré quelques fébrilités en attaque dans le dernier quart-temps, notre défense nous a permis de rester devant, à l'image de la dernière action du Portel ou Louis Rucklin se jette pour récupérer le rebond et sceller le match
".

LES STATISTIQUES DU MATCH

 

stats_espoirs_lepportel.jpg