Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
chalon_dee_bost4.jpg
Actualités J15 ProA 2017/18_SIG Strasbourg - Chalon Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

La meilleure des réponses

Après la déception de Bourg, la SIG a répondu de la meilleure des manières, en prenant Chalon à la gorge pendant 40 minutes (91-78). De quoi prendre une belle option sur la Leaders Cup et de passer le cap du Nouvel An avec un peu plus de sérénité.

La donne

Entre deux équipes qui venaient de perdre un match… imperdable (!), la tension était grande. Et si la SIG Strasbourg voulait valider un peu plus son ticket pour la Leaders Cup, Chalon voulait avant tout s’extraire du marasme dans lequel il est englué depuis le début de saison…
Premier quart temps : de bonnes intentions
Autour de beaux duels (Nzeulie-Logan, Bilan-Camara, Leloup-Gelabale), le match partait sur de bonnes bases. Leloup passait cinq points (9-5, 3e’) et Bilan retrouvait son vrai niveau de jeu (16 d’évaluation à la mi-temps), provoquant le premier temps mort de Choulet : 13-5 (4e’). Pas de quoi freiner la SIG qui s’offrait un 11-0 (17-5) avant l’entrée de Bost et d’Atkins. Mais c’est Zach Wright qui était dans tous les bons coups (24-9). Pas maladroit (55% contre 58% aux Strasbourgeois), Chalon payait cher les… 7 balles perdues dans la période. Heureusement, Mike Gelabale faisait le métier et sur un primé de Gillet, les Bourguignons rappliquaient à 24-16 avant le panier de Dee Bost : 26-16. Évaluation : 36 à 14.
Deuxième quart temps : la SIG appuie à l’intérieur
Si Logan était en échec de loin (0 sur 3), Labeyrie ouvrait son compteur et Bost en rajoutait une louche : 30-16 (12e’). Le 5 sur 8 derrière la ligne primée, permettait à Chalon de rester dans la course (30-22) alors que Dorsey (3 fautes) et Camara (2) étaient déjà lourdement sanctionnés. Farr (9 points dans la période) se montrait à son tour et si la SIG conservait un joli matelas au repos (46-34), c’est grâce à son efficacité dans la peinture (14 sur 21 contre 5 sur 10 à l’Élan) et à l’agressivité de Bost. L’équipe de Collet avait joué juste… Évaluation : 24 à 20 (total : 60 à 34).
Troisième quart temps : l’envol puis… le flottement
Cette fois, la SIG enchaînait bien (6-0), aidée un peu par la négligence de Chalonnais méconnaissables : 57-37 (24e’). Seul un primé miraculeux de Rozenfeld à la fin de la possession avait répondu aux 11 points strasbourgeois. Labeyrie et Bilan combinaient bien (63-45). Et puis soudain, en mettant le frein à main en défense, les hommes de Collet redonnèrent confiance à des Chalonnais qui pilonnaient à trois points (10 sur 21 après 30 minutes contre… 2 sur 14 aux Alsaciens), trouvant aussi de l’alternance avec Farr et Camara : 65-55 (30e’). Si bien qu’à l’entame du dernier quart, après le primé de Dorsey, rien n’était fait : 68-58. Évaluation : 28 à 29 (total : 88 à 63).
miro_bilan_mvp_chalon_v2.jpg
Quatrième quart temps : le dernier coup d’accélérateur
Sermonnés pendant la minute de pause, les SIGmen ne lâchaient plus rien. Pour preuve le 8-0 d’entrée de période marqué par deux paniers à 6,75m de Dee Bost : 76-58 (32e’). Bilan faisait un gros chantier dans la raquette (voir ci-dessous), Dee Bost « plantait » son troisième primé et malgré les efforts de Nzeulie (12 points dans la période), Chalon était dans les cordes : 85-65 (37e’). En cette période de cadeaux, Collet envoyait Cortale et Beyhurst au combat, le succès était acquis même si Chalon, avec beaucoup d’orgueil, luttera jusqu’au bout : 91-78. Évaluation : 26 à 23 (total : 114 à 86).
L’homme du match : Miro Bilan
Avec 21 points à 9 sur 13, 9 rebonds, 6 passes et 34 d’évaluation, le Croate a été l’homme du match. « Transparent » contre Bayreuth et à Bourg-en-Bresse, il a retrouvé son niveau au meilleur moment, juste avant le All Star Game pour lequel il figurera dans le « cinq » de départ après le forfait de l’Antibois Tim Blue. Mais c’est dans les combats de janvier, en particulier en BCL, qu’on attend désormais le pivot de la SIG à nouveau à son meilleur…
Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – CHALON 91-78. Rhenus Sport. 6 108 spectateurs. Arbitres : MM. Dubois, Oliot et Boubert.
Les périodes : 26-16, 20-18 (mi-temps : 46-34), 22-24 (68-58), 23-20.