Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
bourg_en_bresse_david_logan.jpg
Actualités J14 ProA 2017/18_Bourg en Bresse - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Photos

La SIG Strasbourg laisse échapper la victoire !

Vincent Collet était méfiant avant cette rencontre face à Bourg-en-Bresse et il avait de quoi. Dominateurs pendant 20’, les SIGmen ont peu à peu baissé pavillon pour au final offrir une prolongation aux Bressans. N’en demandant pas plus, Bourg a su saisir l’occasion et s’impose au final : 87-85.

L’adresse fuyait les deux équipes en début de rencontre. Beaucoup d’occasions manquées des deux côtés mais l’événement de l’entame de ce match était surtout la sortie sur blessure au genou de l’ailier fort de Bourg Gilvydas Biruta qui devait quitter prématurément ses potes. Quoiqu’il en soit, les deux équipes se tenaient après 4’ de jeu : 9-8. Dee Bost faisait alors ses grands débuts en ProA en entrant à 4’30 de la fin du 1er quart. Une entrée qui avait un effet d’accélérateur pour la SIG Strasbourg qui passait un 0-7 aux locaux pour prendre l’avantage : 13-15, 6’. Louis Labeyrie marchait sur l’eau dans le même temps : dominateur, clutch et froid comme une lame il était l’homme de ce début de rencontre en plantant 10pts dans la période. Portée par son intérieur, aidée par un David Logan des grands soirs et voguant sur une adresse lunaire (73,3% au global !), la SIG Strasbourg bouclait le premier quart temps en tête: 17-27 (évaluation 18-34).
 
Les SIGmen étaient très clairement mieux entrés dans ce match que lors du précédent contre Bayreuth. Dominateurs et altruistes, les Alsaciens continuaient à creuser l’écart par l’intermédiaire de Darion Atkins pour même atteindre 14 unités : 17-31, 11’. Si adroite à trois points depuis le début de la saison, l’équipe de Bourg ne trouvait pas la mire jusque maintenant. De l’autre côté, la paire Bost/Wright faisait le boulot et permettait à la SIG Strasbourg de rester en tête 21-35 (15’). La frustration commençait à gagner les locaux devant les banderilles à 3pts de Louis Labeyrie et du futur participant au concours à 3pts du All Star Game, David Logan. Il faut dire qu’avec des Alsaciens à 5/10 derrière l’arc à la pause et un run en 5’ de 5-13 en faveur des rouges, la note commençait à être salée : 24-44, 18’. Coach Vucevic tentait bien de trouver une faille mais les SIGmen marchaient littéralement sur leur hôte pour boucler la première mi-temps très logiquement en tête : 26-44 (évaluation 23-53).
 
Le mot d’ordre à la mi-temps était clair : ne pas laisser les Bressans revenir fort comme ils avaient su le faire face à l’ASVEL. Des craintes fondées surtout quand après 1’ les blancs passaient un 5-0 aux SIGmen qui perdaient leur jeu en attaque. David Logan répondaient toujours présent mais le collectif strasbourgeois se délitait: 36-47, 23’. Mais Logan encore, avec sa classe, était à 100% (7/7) et enfilait les paniers comme des perles faisant souffrir le martyr à son vis-à-vis pour maintenir son équipe en tête : 38-52, 15’. Hélas le réveil de Zachery Peacock venait aussi et, grâce à son bigman, l’écart repassait sous le barre des 10pts : 43-52, 26’. Si bien qu’à l’issue d’un quart temps durant lequel la SIG Strasbourg concédait plus de points que lors de toute la première mi-temps, le match était totalement relancé. Fin du troisième quart-temps : 57-60 (évaluation : 61-66)
 
bourg_en_bresse_david_logan2.jpg
Les 27 points de David Logan n'auront pas suffi ce soir...

A l’image de Youssou NDoye qui sortait son meilleur match de la saison, Bourg-en-Bresse retrouvait son jeu. Et Vincent Collet et ses hommes sentaient le souffle des Bressans dans leur nuque. Mais les Strasbourgeois commençaient à faire preuve de plus de patience et grâce à Louis Labeyrie ou encore l’activité du capitaine Leloup la SIG Strasbourg se redonnait un peu d’air : 62-67, 33’. Mais la fatigue se faisait sentir et les SIGmen augmentaient les pertes de balles et les fautes d’inattention à l’image d’un Miro Bilan très en dedans ce soir. Heureusement la SIG Strasbourg avait encore 5pts d’avance à 3’ du terme : 66-71. Mais le SIGmen dans la lumière dans les derniers instants était Zack Wright. Un rebond offensif à 45 secondes de la fin puis un contre à 31 secondes et enfin un rebond défensif à 25 secondes permettait d’entrevoir une possible victoire : 68-71, 39’37. Mais une perte de balle sur une remise en jeu… de Zack Wright redonnait la balle aux locaux qui avaient l’occasion de revenir. Mais Garrett Sim laissait une munition sur la ligne et à 12 secondes du terme les rouges étaient encore devant (69-71). Placide, David Logan ne manquait pas les siens, mais, dans une fin hitchcockienne, Garrett Sim manquait volontairement un second lancer à 2’’ de la fin et Chase Simon arrachait la prolongation sur un buzzer beater après s’être emparé d’un rebond offensif que les strasbourgeois auraient pu (dû !) être évité ! Fin du temps règlementaire 75-75 (évaluation 77-86). Incroyable…
 
Zach Peacock était le premier à marquer lors de la prolongation, redonnant l’avantage aux locaux pour la première fois depuis la 5ème minute du match … qui passaient même un 6-0 aux Strasbourgeois : 81-75, 43’. Dee Bost débloquait le compteur des siens à 1’44 du terme puis David Logan marquait pour revenir à 81-79 à 1’ de la fin. Mais un nouveau rebond offensif oubliés (15 au total) engendrant un 2+1 de Peacock puis un autre oubli sous le cercle offrait la victoire à l’équipe de coach Vucevic qui l’emportait 87-85 au final (évaluation 94-93).
 

F.T.

LE MATCH EN VITESSE

BOURG-EN-BRESSE – SIG STRASBOURG 87-85. Complexe Ekinox. Arbitres : MM. Kerisit, Hosselet et Bissuel
Les périodes : 17-27, 26-44 (mi-temps : 26-44), 31-16 (57-60), 18-15 (75-75), 12-10 (score final : 87-85).