Basket
playoff_site.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
dee_bost_athenes.jpg
Actualités J12_BCL2018_AEK Athènes-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Au bout du suspense !

Le coach Vincent Collet avait été clair : le match face à Athènes de la 12ème journée de BCL était une finale dans ce groupe C. Au terme d'un match épique (surtout d'une deuxième mi-temps), les SIGmen ont fait le job pour rester maîtres de leur destin en remportant une belle victoire 87-88 sur le parquet de l'AEK Athènes.

Le compteur avait du mal à se débloquer en début de période, mais Zack Wright apportait son activité face à l'agressivité de l'AEK Athènes. Les deux équipes se regardaient un peu et dans le même temps l'adresse était en berne pour la SIG Strasbourg. Néanmoins, les Alsaciens étaient dans les clous : 5-5, 4'. L'AEK commençait à trouver du rythme et passait un 5-0, mais David Logan puis Darion Atkins plantaient des triples pour rester proches (11-11, 6'). Hélas Darion était plus en difficulté de l'autre côté du terrain et les rebonds offensifs permettaient aux locaux de prendre la tête, malgré un autre triple du capitaine Jérémy Leloup : 21-16, 9'. Sans des lancers francs (encore) oubliés en route, la SIG Strasbourg aurait même pu prendre l'avantage mais c'est bien Athènes qui menait à la fin du premier quart-temps : 23-18 (évaluation 28-20).

Damien Inglis et Dee Bost passaient la seconde au retour sur le parquet, et les Strasbourgeois verrouillaient en défense. Une formation serrée et des joueurs présents sur les lignes de passes permettaient même, suite à une interception et un dunk pour le moins heureux, de prendre l'avantage après 3'30 : 27-28. Mais il ne fallait pas croire que les Grecs allaient lâcher, bien au contraire. Les rebonds offensifs offraient des secondes chances aux jaunes qui passaient, dans la foulée, un 10-2 aux SIGmen, pour prendre sept longueurs d’avance : 37-30, 16'. Bien que gêné par sa main Louis Labeyrie faisait de son mieux mais trop de rebonds offensifs offerts à l'AEK (9 à la pause) permettaient aux locaux, par l'intermédiaire de Sakota (13pts en 12'), de faire gonfler l'avance à sept points et rejoindre les vestiaires en tête. Mi-temps : 42-35 (évaluation 50-39).
 

dee_bost_mvp_athenes.jpg

Ce diable de Sakota faisait monter l'avance des siens à 11 points mais heureusement pour la SIG Strasbourg, Dee Bost était en verve et avait faim. A trois points et en pénétration, il permettait aux Strasbourgeois de rester dans la course. Impérial, le meneur de Vincent Collet, au four et au moulin, sortait une défense de feu et cassait les systèmes de l'AEK pour être l'investigateur d'un 3-9 pour recoller à un point : 57-56, 17'. David Logan donnait même l'avantage à Strasbourg, mais Sakota répondait à huit mètres. Dee "la main chaude" Bost prenait alors ses responsabilités pour redonner l'avantage et, c'est de concert, que, toute l'équipe se mettait au diapason pour défendre cette avance et finir la période en tête. Fin du troisième quart-temps : 63-64 (évaluation 73-76).

En difficulté avec son shoot depuis quelques matches, Jérémy Leloup répondait présent ce soir en plantant deux paniers à trois points pleins de sang froid et faire monter cette avance à 5pts. En confiance, les Strasbourgeois faisaient une seconde période de haut niveau à l'image d'un Damien Inglis qui jouait de sa puissance pour enfoncer la défense de l'AEK (69-77, 35'30). Les Grecs n'y arrivaient plus et devaient s'en remettre aux lancers francs pour rester dans la partie : 76-82, 37'. Dee Bost menait de main de maître l'équipe et convertissait ses lancers, mais une erreur de Zack Wright offrait deux points à l'AEK après avoir essayé de nettoyer le cercle. Et alors que tout le monde voyait la SIG Strasbourg filer vers la victoire le stress montait avec un dunk de James à 49 secondes du terme pour permettre à l'AEK de revenir à un point. Zack trouvait une brèche mais les Grecs lui répondaient.  Le souffle était court et les dernières secondes allaient devenir folles! Dee Bost, le héros du soir, sortait la défense de la fin de match pour récupérer la balle à 4 dixièmes de seconde du buzzer. Coach Collet prenait alors un temps mort pour garder ses troupes sous pression. Mais sur la remise en jeu Sakota sortait un bien vilain flopping pour tromper les arbitres. Néanmois sur la remise en jeu pour l'AEK, David Logan interceptait et libérait les Strasbourgeois qui, héroïques, décrochaient une victoire référence cette saison : EPIQUE ! Score final : 87-88 (évaluation 101-101).

Vincent Collet avait prévenu, ce match était une finale. Le niveau, le cœur, l'abnégation et l'envie proposés par les SIGmen, et surtout en deuxième période, ont été à la hauteur de l'événement. Un vrai match européen et une vraie belle victoire qui montre que cette équipe, en attendant un prochain renfort, est capable de grandes choses !

F.T.

LE MATCH EN VITESSE

AEK ATHENES - SIG STRASBOURG 87-88. Nikos Galis Hall. MM Zurapovic (BIH), Calatrava (ESP) et Velikov (BUL).
Les périodes : 23-18, 19-17 (mi-temps 42-35), 21-29 (63-64), 24-24 (score final 87-88).

LE POINT SUR LE GROUPE C

classement_bcl_j12_2.jpg