Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
vintage_fred_forte2.jpg
Actualités La disparition de Frédéric Forte

La disparition de Frédéric Forte

Le basket français est sous le choc après le décès brutal de Frédéric Forte, président du Limoges CSP, dans les dernières heures de 2017.

Frédéric Forte avait repris, réorganisé et relancé au premier plan le club limougeaud au bord du gouffre en 2004. Auparavant, il fut un joueur talentueux lancé au plus haut niveau à 16 ans à Caen. Il fit ses débuts internationaux aux championnats d’Europe cadets en Hongrie en 1987 aux côtés du Schilikois et futur SIGman Bruno Hamm. Tous deux se retrouvèrent plus tard en Equipe de France A.
Après un premier passage à Limoges, puis à Gravelines, c’est dans le Limousin entre 1991 et 97 que Frédéric Forte connut ses heures de gloire avec des titres de champion de France mais surtout cette fameuse interception sur Toni Kukoc à quelques instants de la fin de la finale de la Coupe d’Europe des clubs face au Benetton Trevise, geste entré dans la légende, qui permit à Limoges d’être en 1993 le premier club français à conquérir ce trophée.
Il poursuivit sa carrière au PSG-Racing puis en Grèce à Iraklis Thessalonique avant de revenir en France durant l’été 1999 : il fut opportunément contacté par la SIG Strasbourg et son président Alain Saint-Michel pour mener, à 29 ans, le jeu d’une équipe strasbourgeoise, championne en pro B, qui venait enfin de retrouver l’élite. C’était au temps du Rhenus Nord et de quatre saisons pleines.
Les deux premières furent très réussies avec à la clé une place d’honneur en saison régulière (4° puis 5°) et une place de demi-finaliste en play offs (la SIG Strasbourg fut battue à chaque fois par Villeurbanne). La troisième fut moyenne (9°) et la quatrième carrément ratée (16°).
Frédéric Forte a disputé 167 matches officiels (dont 34 en Coupes européennes) sous les couleurs strasbourgeoises ne manquant au total que trois rencontres et ce durant la dernière année.
Après son séjour alsacien, Forte a bouclé sa carrière de joueur en Italie (Avellino puis Scafati) avant de reprendre le Limoges CSP à la dérive financière et le hisser avec conviction de la Nationale 1 jusqu’aux deux titres de champion de France conquis face à la SIG Strasbourg en 2014 et 2015.
La communauté de la SIG Strasbourg présente ses plus sincères condoléances à la famille de Frédéric Forte, au club du Limoges CSP et à ses supporteurs.

 

Articles liés: 
Toutes les actualités