Basket
playoff_site.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
venise_dee_bost4.jpg
Actualités J17 ProA 2017/18_SIG Strasbourg - Pau-Lacq-Orthez Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Rester placé

Le billet pour la Leaders Cup en poche, la SIG Strasbourg aborde le dernier match aller face à Pau-Orthez (samedi à 20h au Rhenus Sport) avec l’idée de gagner pour rester dans le peloton de tête. Et, déjà, les playoffs à l’esprit…

La saison dernière, au même moment, les Strasbourgeois comptaient huit victoires pour autant de défaites. Et il leur aura fallu batailler contre Châlons/Reims pour décrocher le dernier jour leur ticket pour Disneyland. Avant de faire un cycle retour canon (14 victoires, 3 défaites) et décrocher une place dans le top4 de la ProA. « Ce samedi, on va essayer de gagner un 11e match pour garder Le Mans en ligne de mire. Ce serait idéal avant d’aborder les matches retour », lance Vincent Collet. Il suivra de près le début de ce cycle au cours duquel le MSB va se frotter coup sur coup à Nanterre, Monaco et Limoges ! « On pourrait alors prétendre devenir le dauphin de Monaco qui finira probablement premier ». Être deuxième ou troisième à la fin de la saison régulière, voilà l’objectif lointain. En attendant, il faut gagner demain contre des Palois qui ont totalement dévissé depuis quelques semaines, en perdant 7 de leurs 9 derniers matches.
Jouer à fond pour préparer Athènes
Collet a d’autres objectifs, plus immédiats : « Il faudra garder le rythme avant la finale d’Athènes. On a joué une petite finale mercredi face à Venise qu’on a gagné et on s’est donné le droit de jouer une finale à Athènes. Il faudra utiliser cette rencontre face à Pau pour se maintenir dans le bon tempo ».
On pourrait donc dès lors être surpris qu’avec des objectifs aussi élevés, le coach ait accordé une journée de repos à ses troupes jeudi. « Ce n’était pas un cadeau, précise l’intéressé. Je pense qu’on en a besoin pour garder une certaine fraîcheur et reproduire, toutes proportions gardées, la même intensité défensive que face à Venise ».
Pour garder une certaine cohérence et cette ligne de conduite, la SIG s’entraînera dimanche et lundi avant de jouer son va-tout à l’AEK mardi soir. Sur la baisse de régime de son prochain adversaire, Collet reste volontairement prudent. « Ils sont en difficulté, mais davantage à domicile. Lors de leurs quatre derniers matches, c’est à l’extérieur qu’ils ont été les plus performants, à Boulazac dans une quatrième période largement dominée (NDLR : l’Élan Béarnais, mené 56-45 à la 28e’ s’était imposé 70-81 !), puis au Portel où ils ont été longtemps dans la course avant de craquer ».
L’entraîneur a sa réponse à toutes les contre-performances d’une équipe qui pointait en tête en début de saison : « Ils jouent beaucoup en transition, avec de la vitesse et des prises de risque et ont mal géré l’adaptation de leurs adversaires ».
Pour sûr, il a alerté ses joueurs de la situation et exigera d’eux le même engagement ou presque, en particulier en défense : « On ne peut pas, toutefois, reproduire l’exceptionnel tout le temps. On a été très intense sur les montées de balle des Italiens. Mais il faudra s’en inspirer, avoir la volonté de faire pareil même si on aura un peu moins d’essence ».
La fraîcheur fera peut-être défaut, surtout avec une rotation réduite. « On cherchait déjà un joueur, mais davantage encore depuis la blessure de Pape Sy. On a deux ou trois pistes, mais pas de finalisation. Avec la G-League, qui a réussi son coup avec le rachat des joueurs à 50 000$, c’est très compliqué. Il n’y a de surcroît pas beaucoup de joueurs sur le marché et c’est assez démoralisant… Un vrai casse-tête ! On espère vraiment que ça va se décanter rapidement car on n’est pas les seuls non plus à chercher et les joueurs ont plusieurs options ».
En attendant, il faudra, même à huit ou neuf, passer ce nouvel obstacle contre des Palois revanchards, chez qui Kyan Anderson disputera son dernier match. Éviter de les mettre en confiance et préparer au mieux le premier rendez-vous capital de la saison, à l’AEK Athènes, où une défaite sera rédhibitoire pour la suite de la campagne européenne…
J.C.F.
Articles liés: 
Toutes les actualités