Basket
merci_3_bandeau_site_.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
venise_labeyrie4.jpg
Actualités J12_BCL2018_AEK Athènes-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Une première finale à gagner !

Après la victoire obtenue face à Venise la semaine dernière, la SIG Strasbourg est toujours en course pour la qualification pour les huitièmes de finale de la BCL. Mais cette qualification passera par la Grèce et un match ô combien difficile en terrain hostile sur le parquet de l’AEK Athènes ce mardi 23 janvier à 18h30.

Vincent Collet ne passe pas par quatre chemins au moment d’aborder cette rencontre : « Venise était la petite finale qui nous permet maintenant de jouer la grande finale. Une victoire nous permettrait d’avoir encore notre destin entre nos mains. C’est le match le plus important depuis le début de la saison ». Avec un bloc de quatre équipes à six victoires et cinq défaites, à trois journées de la fin, ne mâchons pas nos mots : malheur au perdant ! Effectivement les Grecs viendront avec de l’envie car « ils sont dans le même cas de figure : dans l’obligation de gagner. Cela rend notre tâche encore plus difficile c’est certain ».
 
Louis Labeyrie sera de retour dans l'effectif pour ce match face à Athènes

Un affrontement à couteaux tirés : voilà très clairement ce qui attend les Strasbourgeois. Mais le staff de la SIG Strasbourg a préparé les joueurs à ce match décisif. Dès samedi soir dans le vestiaire, puis dimanche midi à l’entraînement, et encore aujourd’hui en vidéo, puis lors de la mise en place tactique, le mot d’ordre était clair : « Il faut voir ce match réellement comme une finale ». Le sérieux dans la préparation de ce match semble montrer que le message est passé et que cette équipe a envie de voir plus loin car comme le dit le coach, « il faudra tout donner mais aussi avoir un niveau de concentration qui soit maximal. C’est l’état d’esprit qu’il faudra avoir. On cherche à faire le meilleur match possible et ça commence dès la préparation. Mardi soir on pensera à récupérer et se préparer pour Hyères-Toulon mais en attendant ça n’a pas lieu d’être : on doit tout donner pour ce match contre Athènes ! »

Et pour ce combat, l’équipe pourra compter sur le retour de son bigman Louis Labeyrie. Absent samedi après avoir contracté une petite entorse consécutive à une chute, Louis sera de retour aux affaires. Mais le coach a tenu à le protéger à l’entraînement avant ce match importantissime : « il ne s’est pas entraîné pour ne pas reprendre de coup mais il a fait du shoot avec Trumo et du cardio avant. Il jouera strapé mais il jouera ! » Il ne sera pas de trop tant les matches en Grèce ne sont jamais simples. Tout le monde a encore en mémoire la déroute subie à l’ARIS Salonique avec la lourde défaite 71 à 52. Bien évidemment les fans souhaitent une issue plus favorable, à commencer par le coach qui sait à quoi s’attendre : « on va se faire agresser, bousculer, chahuter et il faut qu’on soit mentalement près à répondre à ça tout en continuant à jouer au basket. Il y aura probablement une suragressivité sur les porteurs, donc tenir la balle va être fondamental pour ne pas les mettre en confiance ». La saison dernière l’équipe avait reculé devant cette pression et subi la foudre (trop) communément associée à ces matches en Grèce. Mais Vincent Collet est confiant : « On va devoir déployer le même genre d’intensité que mercredi dernier mais avec d’avantage de justesse sur la durée. On aura encore une rotation un peu limitée mais à ce sujet les passages de Ludovic (Beyhurst) et Olivier (Cortale) sont vraiment intéressants. Ils auront encore certainement leur mot à dire sur de courtes séquences. De toute façon il faudra que tout le monde soit prêt. Il faudra que notre banc soit plus productif que samedi (il se reprend directement) Mais ça va être le cas ! Je pense que l’enjeu va mobiliser tout le monde ! »

Avec un panier average de 2pts en faveur de la SIG Strasbourg, il est certain que ce point n’aura que peu d’importance dans les têtes et autant dire que le sujet est balayé d’un revers de la main par un coach qui part en Grèce avec le couteau entre les dents : « Il n’y a pas de goal average en jeu : il faut gagner… GAGNER C’EST TOUT ! ». Pas de langue de bois ni de message caché et encore moins de tergiversation. A 24 heures du match au plus gros enjeu depuis le début de la saison, le message est clair pour tout le monde.

Place maintenant aux protagonistes pour ramener une seconde, et pour le coup importantissime, victoire à l’extérieur en BCL.

Franklin Tellier

Le programme de la 12ème journée

classement_bcl_j12.jpg
Articles liés: 
aek_athenes_louis_labeyrie.jpg
Coupes d’Europe

BCL : un sprint échevelé

A trois journées de la fin, la « poule de la mort » ne se décante toujours...
pau_dee_bost.jpg
Jeep Elite

Ils ont tout donné !

Diminuée, la SIG Strasbourg a trouvé les ressources pour battre sur le fil une...
Toutes les actualités