Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
dee_bost.jpg
Actualités J10_BCL2018_Estudiantes Madrid-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Une soirée à oublier

En déplacement à Madrid, la SIG Strasbourg n'avait pas la tâche facile pour un retour de trêve. Mais la donne était simple et identique pour les deux équipes: remporter ce match et distancer un concurrent direct dans la course à la qualification pour les 1/8ème de finale de BCL. Hélas pour les Strasbourgeois, la furia espagnole s'est très vite imposée pour infliger une lourde défaite à la SIG Strasbourg 81 à 65. Il faudra très vite tourner la page...

Le collectif madrilène était bien huilé en ce début de rencontre grâce notamment à Landesberg. Du côté de la SIG Strasbourg les joueurs avaient plus de peine à entrer dans la partie. Cela se ressentait notamment sur des oublis défensifs qui donnaient de nombreux rebonds offensifs aux locaux qui creusaient l'écart après 5'. A 14-6 en faveur de l'Estudiantes, Vincent Collet prenait alors un temps mort pour le moins musclé pour tenter de remobiliser ses troupes. Damien Inglis, Dee Bost et Darion Atkins entraient en jeu pour tenter de sonner la révolte. La défense se resserra car à 20-6 après 8' de jeu il fallait vite sortir la tête de l'eau. Bost stoppait l'hémorragie et Labeyrie marquait ses premiers points dans les derniers instants pour réduire l'écart à 9 longueurs à la fin du premier quart-temps : 22-13 (évaluation 31-10).

Les choses ne s'arrangeaient pas en début de 2ème quart-temps. Les Espagnols ne voyaient pas leur adresse diminuer, la SIG Strasbourg était dépassée en défense et en dedans globalement si bien que l'écart continuait à gonfler. A la 14ème minute les joueurs de l'Estudiantes menaient 34-18. Bost et Labeyrie, une nouvelle fois, permettaient de souffler, mais l'adresse derrière l'arc, de Vicedo et autre Suton, faisait très mal pour amener l'écart à 20 points : 42-22, 16'. Vincent Collet cherchait les solutions mais son équipe ne trouvait pas la faille. Damien Inglis faisait une première apparition sous le maillot de la SIG Strasbourg de bonne facture mais, malgré l'énergie de Louis Labeyrie les SIGmen n'y arrivaient pas et à la pause l'addition était déjà (trop?) salée. Mi-temps: 51-30 (évaluation 72-26).

Le passage aux vestiaires de la SIG Strasbourg était bref et le coach comptait sur l'orgueil de son équipe pour réagir. Miro Bilan et David Logan plantaient rapidement mais les fautes pleuvaient sur la tête des Alsaciens qui offraient rapidement des lancers aux locaux, leur permettait d'entretenir l'écart de 20 points: 55-35, 22'. Vincent Collet tentait de nombreuses combinaisons mais les choses ne s'arrangeaient pas, d'autant que les Strasbourgeois ne transformaient pas leurs lancers-francs. L'écart atteignait 25 points à 1'15 de la fin de la période (66-41). La défense de la SIG Strasbourg n'avait encaissé que 15 points dans ce quart-temps mais les Strasbourgeois ne trouvaient pas le chemin du panier si bien qu'à la fin du troisième quart-temps l'écart semblait irrémédiable : 66-43 (évaluation 93-34).

Les SIGmen démarraient fort l'ultime période avec un 0-6 mais les Espagnols ne s'affolaient pas et géraient malgré le 6-14 encaissé en 5', les visiteurs réduisant l'écart à 15 points: 72-57, 35'. Mais le retard accumulé était trop grand et les SIGmen ne comblèrent jamais le trou entre les deux équipes même si, très anecdotiquement, ils allaient remporter le dernier quart-temps pour hélas au final s'incliner lourdement : 81-65 (évaluation 109-68).

Une défaite qui fait mal. Il faudra très vite tirer les leçons car dès ce vendredi se profile un déplacement coupe gorge à Dijon lors d'un match où seule une victoire sera attendue...

F.T.
 

LE MATCH EN VITESSE

ESTUDIANTES MADRID- SIG STRASBOURG 81-65. Jorge Garbajosa Arena. MM Mazzoni, Krejic et Maricic.
Les périodes: 22-13, 29-17 (mi-temps 51-30), 15-13 (66-43), 15-22 (score final 81-65).