Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
dijon_zack_wright.jpg
Actualités J16 ProA 2017/18_Dijon - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Une très belle réaction collective

Sur le parquet de la JDA Dijon, qui a pour habitude de bien défendre son terrain, les SIGmen étaient en mission après la lourde défaite encaissée à Madrid trois jours plus tôt. Face à des Strasbourgeois sérieux, la JDA Dijon n’a rien pu faire et a subi un collectif bien huilé. Au final la SIG Strasbourg remporte ce duel 65-77 et se qualifie officiellement une nouvelle fois pour la Leaders Cup.

Une première mi-temps en mode rouleau compresseur
C’est avec un cinq majeur inédit que Vincent Collet débutait la partie, avec une ligne extérieure Wright/Bost/Logan pour épauler le duo d’intérieurs Labeyrie/Bilan. Néanmoins, le début de match était équilibré et le score n'évoluait que lentement : 4-6, 3’. Mais l’on pouvait voir des SIGmen communiquer, se partager la balle et proposer du jeu sans ballon pour offrir des paniers faciles et passer la seconde. David Logan plantait deux triples à la suite avant de se jouer de la défense adverse pour finir tout en facilité sous le cercle (8-14, 5’). Côté Dijonnais, hormis Ryan Pearson qui enfilait les paniers (12pts dans la période), les autres joueurs étaient fâchés avec leurs tirs, et la pression défensive des Alsaciens les faisaient déjouer pour déjà donner 10 pts d’avance aux visiteurs après 7’ : 10-20. Jérémy Leloup portait même cette avance à 13 longueurs quelques instants après, ponctuant ainsi un 2-14 en 3’ du plus bel effet. Les SIGmen géraient la fin de période avec un grand sérieux et finissaient logiquement en tête à la fin du premier quart-temps : 16-26 (évaluation 13-37).
.
La défense strasbourgeoise montait encore d’un cran au retour sur le parquet. Il était clair que les trois heures de vidéo au lendemain de Madrid portaient leurs fruits ce soir. Accélérant et sautant à la gorge de son adversaire, la SIG Strasbourg passait en mode rouleau compresseur pour infliger un 3-11 en 2’30 à ses hôtes. Un éclat qui portait l’avance des rouges à 18pts (19-37, 13’) et surtout qui permettait de voir le vrai visage de cette équipe. La JDA ne trouvait que rarement des solutions et voyait tous ses systèmes tomber à l’eau  face sur une défense de fer. Tout était compliqué pour eux dans cette première mi-temps largement dominée par Strasbourg qui ne levait pas le pied (24-42, 16’) pour rejoindre les vestiaires logiquement en tête. Mi-temps : 26-43. L’évaluation de 64 à 17 pour les hommes de Vincent Collet montrait la domination sans partage des Strasbourgeois avec comme fer de lance un duo Louis Labeyrie dominateur (13pts/5rbs/17 d’évaluation) et un Zack Wright retrouvé avec déjà 8 passes à la pause.
dijon_miro_bilan.jpg

Miro Bilan et son compère Louis Labeyrie ont dominé dans la peinture

Une seconde période tout en maîtrise
Le début de seconde période était synonyme de déchets des deux côtés. Les pertes de balles se succédaient aux tirs manqués. A ce compte le score n’évoluait guère, malgré la belle activité de David Logan et Louis Labeyrie : 30-47, 24’. Les intérieurs Strasbourgeois se montraient à leur avantage et les changements dans la raquette dijonnaise n’y faisaient rien, l’écart ne se comblait pas (35-53, 26’). Mais, fidèle à leur réputation d’équipe qui ne lâche pas devant son public, les joueurs de Laurent Legname se donnaient à 110% pour réussir un petit rapproché à 3’ de la fin de la période : 40-53. Vincent Collet sentant le danger venir, prenait un temps-mort. Et, même si le retard des Bourguignons passait sous la barre des dix points peu de temps après, les SIGmen ne s’affolaient pas et plantaient un 2-9 pour reprendre le large et boucler devant le troisième quart-temps : 46-62 (évaluation 39-85).
.
La JDA semblait avoir baissé pavillon. Vincent Collet en profitait pour faire tourner son effectif et donner du temps de jeu à Olivier Cortale et Ludovic Beyhurst qui, aux côtés de Damien Inglis et Darion Atkins, entretenaient l’écart : 50-68, 35’. La fin de match n’offrait plus grand intérêt, hormis de voir un Damien Inglis se jouer subtilement de ses vis-à-vis et David Logan soigner ses statistiques. Au final la SIG Strasbourg  s’imposait logiquement sur le parquet d’une JDA Dijon qui a pris de plein fouet la réaction de SIGmen orgueilleux. Score final : 65-77.
.
La réaction attendue a eu lieu et de belle manière avec un match maîtrisé et une victoire obtenue avec sérieux, application et rigueur qualifiant ainsi officiellement la SIG Strasbourg pour la Leaders Cup… Place maintenant au repos samedi avant de reprendre dès dimanche pour préparer au mieux la venue du champion d’Italie Venise en BCL lors d’un match qu’il faudra gagner à tout prix.
F.T.

LE MATCH EN VITESSE

JDA DIJON – SIG STRASBOURG : 65-77. Palais des Sports de Dijon. Arbitres : MM Collin, Roux, Ait Bari.
Les périodes : 16-26, 10-17 (mi-temps 26-43), 20-19 (46-62), 19-15 (score final 65-77).

Articles liés: 
Toutes les actualités