Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
louis_rucklin_cholet.jpg
Actualités [Espoirs] Cholet en leader

[Espoirs] Cholet en leader

Pourtant remontée comme un coucou, l’équipe strasbourgeoise s’incline lourdement 83-57 contre le leader choletais et voit désormais la première place du championnat s’éloigner.

L’objectif était clair pour les Strasbourgeois qui comptaient prendre d’assaut la Meilleraie jusqu’ici inviolable. Mais c’était le jeune prodige choletais Killian Hayes qui lançait les hostilités grâce un primé. Du tac au tac Vincent Pota répondait derrière l’arceau. La formation alsacienne avait fière allure avec le retour de Quentin Goulmy accompagné d’un renfort de choix en la personne d’Olivier Cortale. Epatant lors du dernier match, Louis Rucklin permettait à la SIG Strasbourg de suivre à la trace les jeunes Choletais (7-7, 4’). Beaucoup d’efforts et de générosité étaient fournis en défense par les joueurs de Nebojsa Bogavac mais il en fallait plus pour stopper Killian Hayes qui cumulait déjà 9 points. (15-10, 8’). Il était difficile de trouver le chemin vers le panier face à la presse tout-terrain menée par le Cholet Basket. Ludovic Beyhurst prenait ses responsabilités et ramenait les siens à deux points. (17-15, 10’).

Valeureux, les Espoirs strasbourgeois devaient faire sans Quentin Goulmy, blessait à la cheville durant les derniers instants du 1er quart-temps. L’intérieur Olivier Cortale assumait son statut de cadre de l’équipe et marquait ses deux premiers points sous l’anneau après un rebond offensif autoritaire. (23-22, 13’). Les hommes de Sylvain Delorme ne faiblissaient pas. Les ailiers français Youri Morose et Quentin Ruel scoraient et l’équipe choletaise parvenait à prendre le large (36-26, 16’). Les jeunes Alsaciens peinaient à trouver des solutions pour revenir au score. En effet, l’adresse des leaders du championnat espoirs était impressionnante. Ils bouclaient la première mi-temps à 50% au shoot.  (Mi-temps : 44-28, évaluation : 55-15).

Le match reprenait sur les mêmes bases au retour des vestiaires. Yannis Thalgott donnait rapidement un coup de massue aux Strasbourgeois grâce à un tir à 3 points assassin (49-33, 22’). Les minutes suivantes sonnaient creux pour les deux équipes qui ne parvenaient pas à scorer. Cela ne faisait certainement pas l’affaire de la SIG Strasbourg qui accumulait un écart important (55-33, 28’). Tous les voyants étaient au vert pour Cholet qui marquait de n’importe quel endroit du parquet. Il fallait attendre 8 longues minutes pour voir évoluer la marque alsacienne grâce à Ludovic Beyhurst (59-36, 29’). Pas de quoi inquiéter les locaux qui bouclaient l’acte avec 25 points d’avance. (61-36, 30’).

Insolant de réussite, les jeunes de Sylvain Delorme enfonçaient le clou une bonne fois pour toute grâce notamment à Youri Morose et ses 19 points (67-37, 33’). La déception se lisait sur les visages des Strasbourgeois qui s’accrochaient tant bien que mal pour concrétiser leurs actions. Le trio Hayes-Morose-Ruel (49 points pour eux) était trop fort pour les espoirs de Nebojsa Bogavac qui s’inclinaient finalement de 26 points.  Décidemment, la Maine-et-Loire restait une terre imprenable. Les Alsaciens devraient vite oublier ce revers de taille et se remettre au travail car la saison n’était pas encore terminée. De son côté, le Cholet Basket se rapprochait encore un peu plus du titre de champion de France qui semblait désormais droit devant eux.  (Fin du match 83-57, évaluation : 104-35).