Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
cadets_6.jpg
Actualités ​[Jeunes] Fin de parcours

​[Jeunes] Fin de parcours

Fin de l’aventure en Coupe de France pour les Cadets qui n’accèderont pas à leur troisième finale en quatre ans et pour les Espoirs battus logiquement par Kaysersberg, co-leader en Nationale 2.

COUPE DE FRANCE U17 – A Yzeure, en demi-finales, les Cadets de la SIG Strasbourg ont subi la domination de la JL Bourg, quasiment tout le long de la rencontre. Menés 18-10 après le premier quart temps, ils ont bien réagi revenant à 29-24 à la mi-temps.
Mieux, les Strasbourgeois se sont totalement relancés à la reprise dans une seconde période très serrée : 48-47 après 30’ et 53-52 à 5’ de la fin. Mais les Bressans ont su maintenir leur domination pour s'imposer dans rush décisif 73-63 et ainsi se qualifier pour la finale de Bercy où ils rencontreront les étonnants Nantais de l’Hermine vainqueurs de Nanterre (57-73) à Cholet.
Pour les jeunes Strasbourgeois, lorsque la déception sera passée, il restera des motifs de satisfaction pour l’avenir.

TROPHEE COUPE DE FRANCE – Dans une salle d’Illkirch pleine, les Espoirs de la SIG Strasbourg ont poussé Kaysersberg dans ses retranchements. Avec finalement Goulmy et sous les yeux de Jérémy Leloup et Florent Pietrus, les jeunes Sigmen résistèrent au premier rush haut-rhinois (6-14) pour revenir à 15-18 à la fin du premier quart temps et faire jeu égal avec un bon passage de Gomis et Beyhurst face à une équipe plus aguerrie qui perdit son intérieur N’Diaye sur blessure. Au repos, tout resta à faire : 37-39.
La suite fut mieux maitrisée par les coéquipiers du Monténégrin Cabarkapa et des anciens pensionnaires du Centre de Formation strasbourgeois, Schaal et Diagne face à une équipe pêchant par naïveté et percussion dans les moments clés : 43-51 puis 51 – 60 après 30’.
Menée 53-63, la SIG revint certes à 60-63 mais rata le coche en manquant alors plusieurs opportunités. A 62-66 à 2’15 du terme, Kaysersberg enfila les lancers-francs pour juguler les derniers espoirs strasbourgeois : 62-71 et finalement 64-73 au grand bonheur des nombreux supporteurs des Oranges qui filent en quarts de finale.