Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
sig_strasbourg_banvit_zack_wright.jpg

​Objectif qualification !

Partis dimanche à midi du Rhenus pour prendre un vol pour Istanbul, les SIGmen sont en ordre de bataille avant le match de ce mardi soir face à Banvit. Un match dont l’objectif est clair et avoué de toute l’équipe : gagner.

Le long voyage qui mène les SIGmen jusqu’à la petite mais surchauffée salle de Banvit a donc démarré 24h plus tôt que la normale. Une volonté affichée par Vincent Collet au soir de la victoire face à Rosa Radom. Le coach de la SIG Strasbourg souhaitait que son équipe soit à 100% soudée, prête, concentrée pour ce dernier match de la saison régulière.

Qui aurait pu penser qu’à la veille de l’ultime journée, cinq des huit équipes seraient encore en lice pour jouer trois places pour la qualification ? Peu de monde. Un groupe d’une incroyable densité annoncée dès le début de la saison mais qui ne cesse de surprendre néanmoins Vincent Collet : « On peut finir 1er comme 5ème. C’est ça qui est terrible. On a joué 13 journées mais la 14ème peut nous faire aller de la 1ère à la 5ème place… Incroyable ».

Si une défaite n’éliminerait pas automatiquement les SIGmen de la qualification pour les 1/8èmes, elle rendrait surtout l’avenir de l’équipe suspendue aux autres résultats. Les optimistes diront que sept scénarios sur les huit possibles au soir de cette dernière journée peuvent tourner en faveur de Strasbourg, mais les plus réalistes ne négligeront pas la seule unique malchance de voir les Strasbourgeois stopper leur aventure européenne dès demain. Et ce scénario consisterait en une victoire de Bayreuth à Athènes, conjuguée à une victoire de Venise sur Madrid et… d’une défaite de la SIG Strasbourg. Autant dire que, comme le souligne le coach, le plus important restera de gagner pour faciliter les débats et se qualifier : « Ce qui est important c’est que nous avons notre destin entre nos mains et en prime nous progressons de match en match et l’équipe va de l’avant donc il faut que l’on continue à le faire ».

Et pour ce match les SIGmen compteront sur l’appui de Damien Inglis et d’un nouveau coéquipier en la personne de Levi Randolph qui a la volonté d’apporter à cette équipe … Surtout en l’absence de Pape Sy, Louis Labeyrie et Jérémy Leloup. Ce dernier étant resté à Strasbourg après l’entorse qu’il a contractée face au Portel et qui le rend indisponible pour une durée indéterminée. Mais qu’importe, les forces présentes sur place sont motivées, toutes rivées sur un même objectif : la qualification. Et pour cela ils savent que, le chemin, le plus simple, passe par la victoire. Mais comme le rappelle Zack Wright, ils ne partent pas avec la conviction que Banvit jouera avec les mains en haut du guidon car déjà qualifié. Ce serait mal connaitre l’équipe turque : « J'ai joué pas mal de fois contre Banvit dans ma carrière. Gagner à Banvit est vraiment très difficile. J’ai dû gagner une seule fois contre Banvit dans toute ma carrière. Ils ont une très bonne équipe avec un très bon coach. Ce sera un match difficile ». Néanmoins, le marsupilami de la SIG Strasbourg donne quelques indications sur la marche à suivre pour remporter ce choc : « Je pense que l’avantage que nous avons c’est que nous sommes peut-être un peu plus athlétiques qu’eux, et surtout nous avons plus de joueurs capables de mettre du rythme. Ils n’ont pas cet avantage et nous l’avons vu durant le premier match. Nous avions été bons en transition. Il faudra mettre du rythme : notre rythme ! »

Imposer son basket pour rester maître de son destin, voilà le credo pour ce match face à Banvit. Le match dont l’issue souhaitée de tous est sans discussion : la qualification.

F.T.

LE PROGRAMME DU GROUPE C

classement_bcl_j14-1.jpg

 
.

Articles liés: 
Toutes les actualités