Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
coupe_de_france_asvel_dee_bost.jpg
Actualités coupe de France 2018_1/4_ASVEL - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

En demi-finale contre Nanterre !

Opposée à l’ASVEL en 1/4 de finale de la Coupe de France, la SIG Strasbourg a montré un sérieux sans faille pour écraser AJ Slaughter et sa bande 79-93 et rallier la demi-finale face à Nanterre dès ce dimanche 25 mars à 17h à Trélazé. L’AccorHôtels Arena se rapproche, mais l’obstacle qui se présentera  n’est autre que le vainqueur sortant qui a très clairement à cœur de défendre son titre !

Vincent Collet l’avait annoncé : il ferait tourner son effectif pour ce match. Et pour débuter, la SIG Strasbourg affichait un cinq majeur inédit. Damien Inglis épaulait David Logan et Dee Bost à l’extérieur, tandis qu’un binôme à consonnance française, Florent Pietrus et Louis Labeyrie, gardait la peinture.

Les Strasbourgeois mettaient une grosse pression défensive en début de rencontre, si bien qu’après 2’ la Green Team était repoussée loin de l’arceau et avait du mal à trouver la faille (1-5, 2’). Damien Inglis était, de son côté, très en jambes et portait son équipe en attaque. L’ASVEL trouvait enfin le chemin des filets, mais c’est bien la SIG Strasbourg qui menait 7-11 à la 5’. Le moment choisi par coach Collet pour ouvrir largement son banc. Et même si les joueurs de TJ Parker prenaient un court instant les commandes, les SIGmen plantaient un 9-3 par l’intermédiaire d’un Levi Randolph affuté (8pts en 5’) et un Miro Bilan en mode passeur avec 4 caviars en 4’ (15-20, 8’). Le collectif strasbourgeois faisait clairement la différence en profitant d’une belle adresse durant ces 10 premières minutes (11/15) pour finir le 1er quart sur un 17-5 et prendre 11pts d’avance. Fin du premier quart temps : 17-28 (évaluation 14-38).

Olivier Cortale faisait son entrée et d’emblée se mettait en valeur, offrant une extra passe à Zack qui marquait le début d’un 7-0 pour entamer la période (17-35, 11’). La SIG Strasbourg était très clairement plus appliquée que l’ASVEL, à l’image de David Logan qui sortait de sa boîte, en inscrivant notamment un lay-up inversé ‘‘jordaneque’’, pour donner 22pts d’avance aux siens : 20-42, 13’. Olivier Cortale montrait une très belle intensité à l’image de tout le monde. Et même lorsque les rouges levaient un peu le pied, les conséquences étaient moindres (27-44, 16’). Bien évidemment, ce n’était, en revanche, pas du tout du goût du coach qui resserrait les boulons et son équipe finissait la mi-temps avec de nouveau une belle intensité pour rejoindre les vestiaires avec 16pts d’avance. Mi-temps : 39-55. L’évaluation de 38 à 73 en disait très long sur la différence entre les deux équipes et la domination strasbourgeoise jusque-là.  

damien_inglis_mvp.jpg

Les SIGmen revenaient sur le parquet avec la même envie. Une belle défense tout terrain des rouges muselait l’ASVEL pour qui rien n’était simple. L’intensité de Zack Wright et ses potes provoquait en 3’ cinq fautes d’équipe chez leur adversaire et les Alsaciens faisaient de nombreux voyages sur la ligne (45-63, 23’). Vincent Collet continuait à faire tourner son effectif et, le temps passant, son équipe conservait toujours un matelas aux alentours des 15pts : 49-65, 25’. Damien Inglis, de retour aux affaires, impressionnant de maîtrise et Zack Wright dominant comme maestro de cette équipe, permettaient à leur équipe de gérer ce match. Justin Harper était à la peine face au grand Damien et, plus globalement, c’était toute l’équipe rhodanienne qui ne trouvait pas la faille devant des Alsaciens qui bouclaient la période en continuant à faire grimper l’écart. Fin du troisième quart temps : 58-77 (évaluation 60-98).

Les SIGmen lâchaient un peu de lest en début de dernier acte, mais rien de bien grave pour la SIG Strasbourg qui gardait largement les commandes de cette partie (66-79, 32’). Et comme souvent dans ce match, il ne fallait pas attendre longtemps pour voir la réaction des rouges qui, par l’intermédiaire de Dee Bost et Miro Bilan, reprenaient le large : 68-88, 35’. Autant dire que la fin de match devenait alors sans grand intérêt tant la SIG Strasbourg venait de tuer le match et finissait en roue libre pour au final l’emporter de 14pts. Score final : 79-93 (évaluation 94-79).

Une très belle démonstration de l’équipe à Vincent Collet qui aura pu bien faire tourner son effectif et qui était satisfait de la domination de ses joueurs de bout en bout de cette rencontre. Il faudra maintenant faire le travail dès ce dimanche en demi-finale à 17H face à Nanterre. Une semaine après avoir donné la leçon aux Nanterriens, les compteurs sont remis à zéro pour un nouveau choc qui ouvrira les portes de l’AccorHôtels Arena au vainqueur.

Franklin Tellier

LE MATCH EN VITESSE

ASVEL – SIG STRASBOURG : 79-93. Arena Loire Trélazé. Arbitres : MM Thepenier, Kerisit et Boubert.
Les périodes : 17-28, 22-27 (mi-temps 39-55), 19-22 (58-77), 21-16 (score final 79-93).

LE TABLEAU DE LA COUPE DE FRANCE 2018

1/4 de finale :
Nanterre – Denain : 79 – 66
Boulazac – Monaco : 86 – 63
Orléans – Levallois : 71 – 75
ASVEL – SIG Strasbourg : 79 – 93
1/2 finale :
Boulazac –Levallois le 25/03 à 14H30
SIG Strasbourg – Nanterre le 25/03 à 17H