Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
boulazac_jeremy_leloup.jpg
Actualités J25 Jeep ÉLITE 2017/18_SIG Strasbourg - Boulazac Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

En toute sérénité

Si Boulazac s’est vaillamment battu, il n’a rien pu faire face à l’armada strasbourgeoise, rarement en danger et pleine d’autorité (88-75). Voilà les Strasbourgeois en tête après les défaites du Mans (lundi) et de Monaco à Limoges. De quoi être en totale confiance avant d’affronter Athènes mercredi !

La donne

A quatre jours du rendez-vous européen décisif, la SIG Strasbourg se doit d’expédier les affaires courantes contre l’avant-dernier du championnat, Boulazac. Même si Damien Inglis, touché au quadriceps, est laissé au repos, essentiellement pour le protéger.
Premier quart temps : on s’observe…
Logan et Ubel inscrivaient les premiers points (4-4, 3e’) mais Boulazac emballait la partie en premier avec deux flèches d’Anderson : 8-11 (5e’). Randolph, dans le cinq pour la première fois, justifiait sa place avec une belle présence mais la SIG restait dans le sillage des Périgourdins (13-17, 9e’). Un coup d’accélérateur bienvenu, après l’entrée de Wright, Atkins et Pietrus pour Bost, Labeyrie et Bilan, inversait la tendance avant la fin du quart temps : 21-19. Évaluation : 25 à 22.
Deuxième quart temps : petit à petit, l’étau se ferme
Le 10-2 à cheval sur les deux périodes, auquel Flo Pietrus avait grandement contribué, mettait Boulazac en difficulté : 28-21 (13e’). D’autant plus que Shawn James écopait de sa 3e faute après quatre minutes de présence sur le parquet ! Les hommes de Bergeaud s’accrochaient toutefois, se passaient bien la balle (13 passes à la pause), guidés par Meacham, et l’écart se réduisait à nouveau (36-34, 17e’) avant que Randolph, à nouveau, ne fasse le break, bien aidé par Atkins, Labeyrie et Bilan, dominateurs au rebond (21 à 13) : 47-39. Évaluation : 36 à 24 (total : 61 à 46).
Troisième quart temps : Boulazac résiste
Ubel dessous, Meacham au large, montrent que le BBD ne lâchera rien : 49-44 (23e’). Mieux, Sanchez rapproche son équipe à deux petits points (54-52) peu après. Bost et Logan y mettent bon ordre (63-52, 27e’) mais Boulazac se bat vaillamment, notamment au rebond offensif (19 prises !), remportant la période à l’évaluation : 68-58. Évaluation : 21 à 23 (total : 82 à 69).
Quatrième quart temps : la SIG Strasbourg enfonce le clou
James donnera un dernier espoir aux siens (68-60), mais 8-0 signé Bilan et Labeyrie sonne le glas des espérances adverses. Leloup profite de son 300e match sous les couleurs de la SIG pour apporter son écot et les Strasbourgeois peuvent réciter leurs gammes (86-66, 38e’) avant le rendez-vous capital de mercredi contre l’AEK Athènes. Pour Boulazac, rendez-vous en finale de la Coupe de France dans trois semaines… Évaluation : 28 à 15 (total : 110 à 84).
Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – BOULAZAC 88-75. Rhenus Sport. 5 631 spectateurs. Arbitres : MM. Collin, Creton et Tartare.
Les périodes : 21-19, 26-20 (mi-temps : 47-39), 21-19 (68-58), 20-17.