Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
espoirs_goulmy.jpg
Actualités [Espoirs] Pas leur vrai visage

[Espoirs] Pas leur vrai visage

Tout avait mal commencé pour eux après s’être rendus en Champagne avec le mauvais jeu de maillots. Vêtus d’une tunique noire inhabituelle prêtée par Châlons-Reims, les espoirs de la SIG Strasbourg ne sont jamais parvenus à rentrer dans leur match et s’inclinent finalement 84-66.

Tout en maîtrise l’intérieur Marc Kwedi inscrivait les 2 premiers paniers de la rencontre. Mais l’avance était de courte durée. Les Champenois (9ème au classement) inscrivaient les 11 points suivants. Malgré de l’engagement à l’image du rebond offensif suivi d’un panier d’Olivier Cortale (11-8, 6’), les SIGmen ne réussissaient pas à recoller au score. Le collectif bien huilé du CCRB permettait aux hommes de Patrice Koenig de prendre 12 points d’avance. 23-11, 10'.

Dès le deuxième acte, l’intensité offensive des joueurs de Châlons-Reims ne baissait pas, bien au contraire. Le jeune Thomas Pottier trouvait le chemin des filets avec une insolente réussite (31-11, 13’). C’était à ce moment-là que les cadres strasbourgeois décidaient de se remettre dans le droit chemin. Quentin Goulmy marquait son premier primé et permettait à l’équipe de Nebojsa Bogavac de reprendre espoir. (39-26, 18’). L’arrière Thomas Pottier (10 points pour 11 d’évaluation) aggravait pourtant la marque durant les derniers instants de la période. Mi-temps : 44-27 (évaluation : 67-22).
 

Le match reprenait sur les mêmes bases. Strasbourg flirtait avec un écart de 10 points durant les premiers minutes mais Thomas Belo donnait un nouveau coup de massue aux Alsaciens (49-33, 23’). Malgré la faible adresse des SIGmen, Jayson Tchicamboud (16 ans) et Maxime Hmae (17ans) cumulaient déjà à eux deux quelques 11 points. Loin de se décourager, c’était donc finalement les remplaçants habituels qui tenaient la SIG Strasbourg à bout de bras. (56-40, 26’). Cela ne déstabilisait pas le CCRB qui remettait le pied sur l’accélérateur grâce à son pivot Louis Cassier. 62-45, 30’.

Polyvalent, Quentin Goulmy (12 pts pour 12 d’évaluation) rapprochait les siens (65-53, 34’). Mais comme depuis le début du match les Champenois sautaient sur toutes les occasions pour prendre le large. Omniprésent dans et en dehors de la peinture l’ailier-fort Jules Rambaut (20 pts pour 27 d’évaluation au total) tuait les derniers espoirs Strasbourgeois. Malgré les 40 points compilés par le trio d’intérieurs Cortale, Goulmy et Kwedi, les espoirs Alsaciens s’inclinaient lourdement de 18 points. Score final : 84-66 (évaluation : 111-66).