Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
david_logan.jpg
Actualités J22 ProA 2017/18_Châlons Reims - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Ne pas aller à la faute

Après la courte défaite concédée sur le parquet de Klaipeda, les SIGmen ont encore leur destin entre leurs mains au match retour. Mais en attendant mercredi, la SIG Strasbourg doit aller faire le job face à Châlons-Reims. Mais, attention à avoir le sérieux nécessaire, sinon le retour de manivelle pourrait faire mal.

Les SIGmen sont revenus de Klaipeda hier après-midi. Un voyage long… très long… trop long ? En effet jouer aussi loin, vu les conditions de déplacement infernales, et de ce retour en particulier, peut avoir des conséquences. Douze heures de voyage après les 11H à l’aller… loin d’être une sinécure ! « On a visité une partie de l’Europe et on a même fait du RER au retour. Notre avion Copenhague/Paris a eu du retard donc nous avons loupé le train direct de Marne la Vallée pour Strasbourg. Il a fallu prendre un RER jusqu’à la gare du Nord pour ensuite marcher jusqu’à la gare de l’Est avec les valises. On a eu la chance de trouver un TGV grâce à Jacky, notre intendant, qui nous a ramené à 16h à Strasbourg ». Douze heures de voyage ; les voyages forment la jeunesse parait-il…  Ce dicton ne s’est pas vérifié sur tout le monde puisque Zack Wright est arrivé à Klaipeda avec un mal de dos sévère et l’a traîné durant ce match. Ainsi sa participation pour le match à venir contre Châlons-Reims est en suspens. Vincent Collet donne son avis sur la question : « il faut faire attention. J’ai envie qu’il soit là mercredi… Mais je pense que, quoi qu’il arrive, il sera là. De toute façon il a joué mercredi en étant à 70% de ses capacités. Il n’est pas du genre à rester sur le côté, il a joué quand même. L’échauffement était terrible pour lui mais une fois qu’il était chaud ça allait un peu mieux. Il a une douleur dans le bas du dos ».

Bien sûr la gestion de la fatigue est un des points importants au moment d’aborder ce match face au CCRB mais pour le coach, le plus gros souci repose sur l’adversaire lui-même. « Ils viennent de battre Limoges de 15 points à Limoges. Ils font de vrais matches. C’est une équipe qui n’est pas mal. En plus, nous avons eu peu de temps pour préparer ce match mais c’est le lot de toute équipe européenne. Malgré tout, il faudra éviter la faute. Mais le fait de savoir que ce ne sera pas simple doit nous aider, nous inciter à être d’autant plus concentré et sérieux ». Il est évident que la capacité de son équipe à jouer ensemble et offrir le niveau de dureté nécessaire seront les clefs pour battre Châlons-Reims.

D’autant que cette équipe a quelques armes pour jouer un mauvais tour aux Strasbourgeois comme par exemple le meneur Islandais Martin Hermannsson « un joueur avec de vraies qualités, agressif, scoreur et bon passeur ». Bien évidemment, il y a aussi le plus connu d’entre eux en la personne de l’ancien pivot de la SIG Strasbourg, Romain Duport. « Il reste sur une performance remarquable contre son ancien club Limoges ». Il faudra s’attendre de sa part à une motivation toute particulière pour ce match. On pourra noter la présence également de LaMonte Ulmer au poste 3 et ses 11pts par match qui a un impact non négligeable. Enfin le départ de Ben Bentil a généré le retour en France de Ekene Ibekwe auquel les SIGmen s’étaient frottés en finale avec Chalon la saison dernière et dont les mano-a-mano avec Matt Howard sont encore dans les mémoires.

Ce qu’il faut surtout garder en mémoire au moment de partir pour Reims, c’est que dans ce championnat tout le monde peut battre tout le monde. A ce sujet, Vincent Collet a encore en tête le match à Boulazac qui avait vu une seule équipe sur le parquet et pas celle à laquelle on pouvait penser avant le match. « Il faut se mettre ça dans la tête. A la fin effectivement il y aura une hiérarchie, mais, match par match, il peut se passer beaucoup de chose. Ne pas en être conscient c’est déjà aller à la faute ».  

Libre aux SIGmen de venir avec le sérieux nécessaire ce samedi afin de maîtriser les joueurs du coach mulhousien Cédric Heitz, et ainsi se tourner vers le match retour face à Klaipeda mercredi prochain au Rhenus.

F.T.
Articles liés: 
Toutes les actualités