Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
nanterre_vincent_collet3.jpg
Actualités coupe de France 2018_1/4_ASVEL - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

​Vincent Collet : « il faut être prêt à battre tout le monde »

Sentiments contrastés en conférence de presse entre les deux coaches après la victoire de la SIG Strasbourg face à l’ASVEL en 1/4 de finale de Coupe de France.

Amené à réagir sur le tirage au sort qui venait de désigner Nanterre comme adversaire en demi-finale de la Coupe de France, Vincent Collet préférait ironiser devant le sort qui n’avait pas été tendre : « on est habitué. Pour moi c’est presque comme un leitmotiv. Pour les tirages au sort, tu regardes ce qu’il y a de pire et en général c’est pour moi ! C’est un peu comme notre groupe de BCL cette année, au final, les quatre équipes qui se sont qualifiées sont en 1/4 de finale alors qu’il y avait quand même quatre groupes ! ». De là à dire que le coach se serait bien passé de ce tirage lorsque l’on connait l’échéance de mercredi à Athènes, il n’y a qu’un pas mais il refuse de le faire : « Ils n’ont pas écrasé Denain aujourd’hui. Bien évidemment sur le papier c’est l’équipe la plus dangereuse mais si on veut gagner il faut être prêt à battre tout le monde et peut être que c’est mieux de les jouer en demi-finale qu’à Paris devant leurs supporters. A nous d’essayer de faire comme aujourd’hui »..
Et lors de ce match face à l’ASVEL, au-delà du score, ce qui saute aux yeux c’est aussi que coach Collet a pu faire tourner son effectif, ce dont il ne cachait pas sa satisfaction: « j’ai pu faire ce que je souhaitais, à savoir faire tourner, parce que tout le monde était bien ! Même le passage d’Olivier Cortale a été bon. Quand toute l’équipe joue à un bon niveau ça me permet de pianoter comme ce soir. Quand je vois les temps de jeu de David, Miro, Zack ou encore Dee, on ne pouvait pas espérer mieux. Il faudrait pouvoir faire pareil demain mais ça m’étonnerait. L’entrée de Levi, le bon match de Damien, Jérémy était bien, ça permet beaucoup de choses mais tu ne peux pas être sûr de trouver aussi bien les rotations d’un match à l’autre… Mais ce serait bien de les trouver demain encore ». Interrogé sur la première mi-temps de haute volée de son équipe et notamment à propos de très gros pourcentage de réussite de son équipe il confiait que « la raison est difficile à trouver mais une chose est certaine nous étions bien. Nous avions beaucoup de rythme et marquions beaucoup de paniers sur jeu rapide. Tout est parti de notre défense. Là où on a été bien meilleur qu’à la Leaders Cup, c’est défensivement ».
"IL faut apprendre à gagner ensemble, c’est important pour ce qui vient derrière'';
Place maintenant au vainqueur sortant et spécialiste de la Coupe, Nanterre. Et pour ce match il est certain que la seule issue envisagée par l’équipe est la qualification pour la finale « ce match a forcément laissé des traces pour demain, mais d’un autre côté le jeu en vaut la chandelle ! Mais surtout je pense que c’est une bonne préparation avant Athènes. Ce soir aucun joueur ne joue plus de 20min. Si on n’avait pas eu de match demain, on se serait entrainé une fois, peut être deux, c’est quand même plus plaisant de faire des matches, et de ce niveau-là qui plus est ». Quant à savoir si gagner cette Coupe trotte dans la tête de son équipe, il répond sans équivoque : « la Coupe de France n’a pas la même symbolique que le titre de champion ou la BCL mais c’est la Coupe. Le moment à vivre si tu vas à Paris est toujours quelque chose de particulier pour une équipe. Il faut apprendre à gagner ensemble, c’est important pour ce qui vient derrière ».
.
De son côté TJ Parker était lucide après cette défaite. « Notre début de match est complétement raté mais Vincent a fait ce qu’il fallait pour ça. Quand on nous rentre dans la tête défensivement on ne peut pas mener. Comme je le dis tout le temps, c’est la défense qui génère de l’attaque et Strasbourg l’a très bien fait ce soir. Ils ont surtout les joueurs qui le font très bien. Depuis quatre matches, quand les règles sont suivies, on défend bien mais aujourd’hui encore, le jeu un contre un, le jeu de transition et les rotations défensives… C’est ça notre problème ! Nous avons du talent mais ça ne fait pas tout. Une équipe ça gagne des titres quand tu es cohérent en attaque et en défense et que tout le monde joue ensemble. Le talent ne fait pas tout. Nous allons nous renforcer à l’intérieur et nous allons travailler et faire du mieux possible. Il faut repartir au travail pour aller chercher la qualification pour les Playoffs».
Articles liés: 
Toutes les actualités