Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
asvel_david_logan.jpg
Actualités J28 Jeep ÉLITE 2017/18_ASVEL - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

David Logan n'a pas suffi

Après la déconvenue du milieu de semaine sur le parquet de Chalon, la SIG Strasbourg était en déplacement sur celui de l’ASVEL pour une belle affiche malgré l’absence de Dee Bost d’un côté, et de Darryl Watkins et Alpha Kaba de l’autre. Mais, même si les Alsaciens étaient portés par un David Logan en mode All-Star, ils se sont inclinés 76-73, laissant Monaco s’échapper en tête du classement.

L’énergie de l’ASVEL en début de rencontre perturbait l’attaque strasbourgeoise. Mais, malgré tout, après 3’ les deux équipes étaient encore à égalités (4-4). En difficulté depuis plusieurs matches, le sniper de la SIG Strasbourg, David Logan était chaud comme un barbecue en été et compilait les neuf premiers points des siens pour prendre une petite avance (4-9, 4’). Et, le temps passant, il ne levait pas le pied pour maintenir l’équipe en tête avec 12pts à son compteur en 6’ (10-14, 6’)! Levi Randolph faisait son entrée et, dès son arrivée, il montrait son envie en contrant Chris Alexander et en plantant un triple. Une belle activité qui lui permettait d’offrir, peu de temps après, deux caviars à Miro Bilan pour infliger un 7 à 0 aux locaux. Les SIGmen défendaient le plomb obligeant la Green Team à s’en remettre aux lancers francs pour rester dans le match. Fin du premier quart-temps : 18-25 (évaluation 16-33).
.
Si Darion Atkins donnait 9pts d’avance aux rouges, l’équipe de Vincent Collet abandonnait trop de rebonds au début du 2ème quart et cela permettait aux locaux de revenir à quatre longueurs : 23-27, 12’. Des replis défensifs approximatifs de la SIG Strasbourg permettaient même à John Roberson d’égaliser peu de temps après mais, fort heureusement, Jérémy Leloup trouvait la faille pour stopper le 9-0 que son équipe venait d’encaisser (27-29, 13’30). La défense villeurbannaise faisait mal et plus rien n’était simple pour David Logan et Strasbourg. Mais, comme au début du match, l’équipe pouvait compter sur lui. Après que les locaux ont pris la tête, David était l’instigateur du renouveau strasbourgeois pour permettre à la SIG de reprendre les commandes : 33-35, 17’. Le jeu s’équilibrait pour finir une période qui avait vu un David Logan incandescent qui avait déjà 22 points à son actif en 13’30 de présence sur le terrain ! Mi-temps : 41-42 (évaluation : 49-52). Les vingt premières minutes avaient clairement montré de plus belles choses que lors du (non)match précédent à Chalon et notamment un délice d’adresse à 3pts (7/12). Mais tout était loin d’être parfait, à commencer par les 8 rebonds offensifs concédés à la pause, qui avaient offerts trop de secondes chances à l’ASVEL.
.
L’ASVEL revenait avec des belles intentions, mais Damien Inglis permettait aux siens, dans un premier temps, de garder le cap. Mais la SIG Strasbourg subissait la furia des Villeurbannais dans les instants qui suivaient. Avec 6pts d’avance en faveur des verts et blancs après 4’ de jeu, Vincent Collet décidait de prendre un temps mort pour recadrer l’équipe. Mais, malgré cela, les locaux passaient un 10 à 2 en 1’10 pour prendre le large : 58-49, 26’. Le jeu se musclait peu à peu mais, malgré tout, les SIGmen restaient au contact grâce à l’activité de Zack Wright et surtout à David Logan qui, en marquant un triple à 1’30 de la fin de la période, réalisait son nouveau record de la saison avec déjà 27 points (60-58, 28’30). Mais Charles Kahudi réussissait à scorer dans le trafic et à la fin du troisième quart temps rien n’était fait ni d’un côté ni de l’autre: 62-58 (évaluation 72-64).
.
Florent Pietrus et Darion Atkins mettaient à leur tour une belle énergie à l’entame du dernier acte, permettant aux rouges de rester tout près (62-61, 32’). Mais l’ancien Strasbourgeois AJ Slaughter se rappelait au bon souvenir de son ancienne équipe et dégainait à tout va avec réussite après avoir néanmoins fini la 1ère mi-temps fanny. Et dans son sillage, David Lighty prenait la relève et, à 5’ du buzzer, l’ASVEL avait encore six point d’avance : 69-63, 35’. Ce même Lighty ne levait pas le pied et, même si Damien Inglis se donnait et David Logan tentait de combler l’écart, la Green Team était encore en tête à l’entrée du money time (71-65, 38’). En inscrivant huit points de rang il faisait un grand pas vers la victoire des siens même si David Logan avec 30 points ce soir maintenait un dernier espoir mais au final c’est bien l’ASVEL qui s’imposait 76-73 (évaluation 89-82).
.
Le visage montré par les SIGmen était bien meilleur qu'à Chalon. Mais avec ses deux bigmen muselés ce soir, David Logan était sans doute  trop seul en attaque (30pts) en l’absence de Dee Bost pour ramener la victoire, même si Zack Wright avait fait le job à la distribution (9pds). Petit point positif de la soirée, le panier-average sauvé par les Strasbourgeois (+6 à l’aller/-3 au retour) qui pourrait peut-être avoir son importance plus tard. Mais cette défaite permet à Monaco de creuser l’écart en tête du classement… Trois jours avant de venir au Rhenus affronter Vincent Collet et ses hommes qui auront à cœur de vaincre la Roca team et stopper la série de défaites consécutives à deux unités. Rendez-vous ce mercredi 18 avril à 20H45 au Rhenus Sport !
Franklin Tellier

LE MATCH EN VITESSE

LYON-VILLEURBANNE – SIG STRASBOURG : 76-73. Astroballe. 5543 spectateurs. Arbitres : MM Rosso, Antiphon, Lopes.
Les périodes : 18-25, 23-17 (mi-temps 41-42), 21-16 (62-58), 14-15 (score final 76-73).