Basket
playoff_site.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
limoges_jeremy_leloup.jpg
Actualités J30 Jeep ÉLITE 2017/18_SIG Strasbourg - Limoges Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

En mode playoffs…

Déterminée, agressive, la SIG Strasbourg qui a retrouvé toutes ses sensations après son succès en Coupe de France, n’a laissé aucune chance à Limoges (100-70), totalement submergé. Une bonne préparation pour la fin de saison…

La donne

Il y avait comme un air de fête au Rhenus, avant le coup d’envoi. Entre la présentation du trophée Coupe de France, décroché par la SIG Strasbourg samedi dernier à Paris et la présence de Frank Ntilikina, la montée de deux bannières dans le ciel du Rhenus Sport, il y avait de quoi oublier l’essentiel : le choc contre le CSP Limoges…
Premier quart temps : Dee Bost donne le ton
Mais c’est à croire que la victoire en Coupe a donné des ailes à la SIG. Elle a en tout cas retrouvé son enthousiasme et son envie de… défendre dès l’entame faisait plaisir à voir. Pas facile pour les Limougeauds, même si, comme les Alsaciens, ils tentaient de monter en pression sur tout le terrain. Après une bonne entame (4-6, 3e’), due aux hésitations de l’attaque des Sigmen, le CSP se cassa rapidement les dents. Dee Bost était partout, en attaque en défense, Logan sur la lancée de Bercy, Bilan bien en jambes. Le 11-0 ne devait rien au hasard : 15-6 (7e’). Les affaires de Limoges ne s’arrangeaient pas après le temps mort de Milling, qui avait déjà lancé Samuels et Hayes à la place de Jaiteh et Howard, puisque Carter écopait d’une deuxième faute. Sur sa lancée, avec l’entrée de Randolph et de Pietrus, la SIG poussait à 20-8 avant de finir la période avec une belle avance : 22-10. Évaluation : 28 à 8.
Deuxième quart temps : le match haché par les fautes
Avec un très bon Atkins, les Strasbourgeois filaient à 30-12 (12e’), Limoges ne trouvant toujours pas la faille dans la raquette, ni la mire à distance (0 sur 8 à trois points). C’est à force d’agressivité (16 fautes sifflées dans la période) et en allant souvent sur la ligne de réparation que les Limougeauds resteront dans la partie : 32-20 (16e’). Un temps mort de Collet, l’adresse de Logan, la puissance de Dee Bost et la SIG  avait regonflé le matelas (41-26, 19e’) avant de céder un peu de terrain après les deux primés de Joyce : 45-35. Seuls les sept points laissés sur la ligne des lancers faisaient un peu tache au bilan des Strasbourgeois. Évaluation : 27 à 28 (total : 55 à 36).
Troisième quart temps : une démonstration
Difficile cependant de faire la fine bouche après l’entame de la deuxième mi-temps. La même détermination en défense, un jeu collectif huilé en attaque. Morency rejoignait prématurément les vestiaires après sa deuxième antisportive dès la 22e’ ce qui n’arrangeait pas les affaires du CSP, totalement dominé : 53-37 (23e’), 64-39 (28e’) ! Bilan proposait un « clinic » à Samuels sous l’anneau, Bost, Randolph, Atkins étaient au diapason et l’appétit des Strasbourgeois (33 à 0 à l’évaluation) devenait gargantuesque…
Évaluation : 88 à 36.
Quatrième quart temps : show time au Rhenus
Le match était plié, la SIG s’était rassurée après trois défaites de suite en championnat. Collet stoppait pourtant le match après 2’45’’. Limoges, grâce à Howard et au réveil de Bouteille, venait de marquer plus de points que lors du 3e quart temps (72-50) ! Pas de quoi inquiéter, certes, mais il fallait rester concentré et préparer les rudes joutes à venir… Message reçu pour Leloup et Pietrus, très en jambes, alors que dans le final, Cortale pouvait lui aussi participer au festin, inscrivant au passage le 100e point : . Frank Ntilikina avait apprécié… Évaluation : 43 à 28 (total : 131 à 64).
Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – LIMOGES 100-70. Rhenus Sport. 6 110 spectateurs. Arbitres : MM. Difallah, Lepercq et Collin.
Les périodes : 22-10, 23-25 (mi-temps : 45-35), 25-7 (70-42), 30-28.