Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
quentin_goulmy.jpg
Actualités [Espoirs] Monaco impose sa loi

[Espoirs] Monaco impose sa loi

Les Espoirs de la SIG Strasbourg accueillaient Monaco dans un match où la victoire était aussi importante d'un côté que de l'autre. Hélas pour les jeunes SIGmen, ils ont subi dans le dernier acte l'agressivité des visiteurs qui infligent au final une 4ème défaite en cinq matches pour les Strasbourgeois : 61-74.

Face à l'un des prétendants au trophée du futur, les jeunes SIGmen, privé de Marc Kwedi et Ludovic Beyhurst, débutaient avec sérieux, et notamment Vincent Pota qui plantait deux triples pour prendre la tête (10-7, 3'). Rapidement privé de leur joueur star après avoir pris deux fautes, l'international Congolais Shekinah Munanga, Monaco faisait tourner. Malgré tout, le jeu était équilibré : 10-13, 6'. La Roca Team verrouillait en défense et rien n'était simple pour les locaux qui restaient mués pendant près de 5', mais heureusement Maxime Hmae trouvait la faille en montant au dunk (12-13, 8'). La fin du 1er quart voyait le jeu se débrider et la SIG Strasbourg prendre les commandes: 17-15, 10'.

Les coups de sifflets tombaient sur les têtes strasbourgeoises (6 en 3') mais cela ne déstabilisait pas Quentin Goulmy et son équipe (24-22, 13'). Mais Munanga sonnait la révolte pour les visiteurs. Profitant de son physique hors norme, il provoquait six fautes de rang, pour tirer 12 lancers francs au total dans la période qui inversaient la tendance: 24-29, 16'. Alors que les Monégasques comptaient jusque 7pts d'avance, Vincent Pota sortait de sa boîte à trois points, rapidement suivi par Maxime Abah, pour rester dans le match (30-33, 18'). Louis Rucklin était de retour aux affaires et permettait aux SIGmen de rejoindre les vestiaires sur les talons de Monaco : 35-36, 20'.

         Louis Rucklin aura tout essayé

Les deux équipes revenaient avec envie, à l'image, encore et toujours, de Louis Rucklin qui laissait parler sa puissance pour aider son équipe à reprendre les rênes : 41-38, 23'. Le temps passant les protagonistes se rendaient coup pour coup, si bien qu'à 3' de la fin de la période les deux équipes étaient à égalité (47-47, 27'). Quentin Goulmy passait la seconde et prenait le match à son compte en s'imposant dans la peinture mais son vis à vis Munanga plantait un triple à 9m au buzzer et donnait une petite avance aux siens : 52-56, 30'.

Il allait falloir sortir les muscles lors des 10 dernières minutes et monter le curseur du sérieux pour bousculer Monaco. Le temps passant les rouges faisaient leur place et géraient leur jeu. Rien n'était simple et à 5' du terme la SIG Strasbourg était menés de dix points (55-65, 35'). Alors que les joueurs de Nebojsa Bogavac avaient montré les capacités pour perturber leur adversaire, leur jeu s'étiolait et l'agressivité de Monaco faisait mal, si bien qu'à la 38' il semblait difficile de s'imposer (57-70,38')... Ce qui débouchait au final sur une 4ème défaite en cinq matches sur le score final de 61 à 73. Il faudra  réagir car le trophée du futur arrive très vite, mais le reotur de Louis Rucklin est un point positif pour les matches à venir. Cette équipe au complet a, à coup sûr, les armes pour jouer gros...

F.T.

Les statistiques du match

stats_monaco.jpg