Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
jayson_tchicamboud.jpg
Actualités [Espoirs] victoire à sens unique

[Espoirs] victoire à sens unique

Face à un prétendant au trophée du futur, les Espoirs de la SIG Strasbourg ont montré leur supériorité pour s'imposer largement 87 à 70 lors d'un match à sens unique.

Toujours privés de Ludo Beyhurst et avec Louis Rucklin forfait pour ce match, les Espoirs pouvaient néanmoins compter sur le retour de Quentin Goulmy.

Et c'est avec une faim non dissimulée qu'il attaquait la partie pied au plancher, pour aider son équipe à prendre son envol: 13-8, 5'. Auteur d'un contre monstrueux après 6'20 de jeu, Quentin se donnait à fond (8pts/2rbs/2pds/1ct en 8') et, plus globalement, c'est toute l'équipe qui se mettait au diapason, à l'image d'un Vincent Pota (6pts/3rbs/1pd dans le quart) sur tous les fronts (17-11, 7'30).  Le temps passait et l'issue de ce 1er quart était sans surprise en faveur de la SIG Strasbourg : 24-17, 10' (éval : 36-16). Les débats s'équilibraient un peu au retour sur le parquet, au fur et à mesure que le jeu se musclait. Le match était plaisant et voyait l'écart se stabiliser: 28-21, 14'. Mais Quentin Goulmy remettait le bleu de chauffe et l'avantage de la SIG Strasbourg gonflait par la même occasion: 33-21, 16'. Mais, alors que tout se passait pour le mieux, à 2' de la pause Vincent Pota devait quitter ses coéquipiers, sa cheville droite ayant salement tournée après être retombé sur le pied de son vis-à-vis: la tuile! Malgré ce coup dur pour l'ailier, le 2ème quart se terminait en voyant la SIG Strasbourg dominer Levallois et rejoindre les vestiaires en tête de 12pts : 41-29, 20' (éval : 56-29).

Incisifs et percutants Levallois perturbait les Strasbourgeois qui voyaient l'écart se réduire au fil des minutes après la pause 49-41, 24'. Mais les jeunes SIGmen s'appuyaient sur un duo Goulmy/Kwedi efficace pour remettre la machine en route et reprendre un peu d'air (53-44, 26'). Ce même Goulmy montait postériser Sako, avant que le tournant du match ne se produise. Le coach de Levallois était alors exclu pour deux fautes techniques consécutives. Quentin Goulmy transformant les lancers, l'avance remontait à 11 longueurs: 59-48, 27'. Mais sa fougue et son caractère avait aussi un revers à la médaille. En effet, il écopait à son tour d'une faute technique doublé d'une antisportive le renvoyant définitivement aux vestiaires à 1' de la fin de la période. Mais peu importe la SIG Strasbourg dominait ce match : 66-49, 30' (éval : 86-49). Les jeunes de la SIG Strasbourg faisaient le job à l'entame du dernier quart et l'écart ne cessait de grandir: 80-52, 36'. Le temps passait mais le relâchement se faisait aussi sentir dans les rangs strasbourgeois. Et alors que l'avance était grande (+30), Levallois sonnait un peu la révolte pour revenir à 20 points: 83-63, 38'. Mais rien de bien grave tant le match était deja plié et aboutissait sur la 19ème victoire des joueurs de coach Bogavac sur le score final de 87 à 70 (éval : 111-73).

Franklin Tellier

La déclaration de Julien Lenne​

"C’est une grosse réaction de l’équipe par rapport à la semaine dernière. On met presque le double de point que lors du match précédent, contre une équipe meilleure au classement. Quand tout le monde est concentré et se donne à 100%, on est très fort, et naturellement, on marque les tirs. En plus de ça, on a été constant en défense. C’est un match encourageant pour les jeunes cadets qui ont réussi à s’exprimer. Chaque joueur a apporté à l’équipe quand il est rentré sur le terrain. Lorsque Quentin Goulmy a dû sortir du match avec 34 d’évaluation en 24 minutes, on pouvait craindre une baisse de régime, mais on a su réagir avec beaucoup d’intelligence.  Le seul point négatif est la blessure de Vincent Pota… Cette victoire fait du bien avant deux déplacements compliqués à Chalon et à l’ASVEL".

Les statistiques du match

stats_espoirs_levallois.jpg