Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
nanterre_vincent_collet3.jpg
Actualités J31 Jeep ÉLITE 2017/18_Pau-Lacq-Orthez - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Vincent Collet: " nous avons retrouvé une vraie dynamique"

Le coach de la SIG Strasbourg et Florent Pietrus ne cachaient pas leur joie après cette belle victoire sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez.

Vincent Collet: "On n'a pas bien commencé le match. On a été un peu bousculé, on n'a pas du tout contrôlé leur jeu de drive, mais après, on a retrouvé du liant en attaque. On a d'ailleurs globalement bien joué en attaque ce soir en étant relativement collectif. Cela nous a permis de finir beaucoup d'actions près du cercle. Hormis quelques balles perdues en attaque c'était plutôt bien. On a commencé à mieux défendre dans le deuxième quart-temps, c'était très bien dans le troisième et à partir de là on a senti que Pau a manqué de rotation. L'absence d'Alain Koffi a été forcément très préjudiciable pour eux. On est revenu grâce à notre présence au rebond avant de resserrer le tissu défensif. Les ouvertures que l'on a laissées au départ, on a commencé à les fermer et, à partir de là, on a changé la donne. Nous arrivons à un moment où il faut mobiliser tout le monde. On sait qu'on va avoir besoin de toute notre équipe. C'est parfois difficile car tout le monde veut jouer mais on essaye. Ce qui est positif c'est que depuis la Coupe nous avons retrouvé une vraie dynamique, qu'on va maintenant essayer de conserver tout en continuant de monter en puissance".
Florent Pietrus: "on est déjà en mode Playoffs même si la première mi-temps a été un peu difficile pour nous. On savait que Pau allait être vraiment agressif dès le début parce que, forcément, ils veulent jouer les Playoffs. Nous, nous avons été un peu attentistes en première mi-temps avant de relever la tête après la pause et montrer vraiment qu'on se prépare pour les Playoffs. Nous avons la satisfaction d'avoir gagner. L'écart? C'est anecdotique. Ce qu'on veut faire c'est mettre la pression sur l'adversaire et continuer à jouer en mode Playoffs. Aujourd'hui, une de nos forces c'est que tout le monde peut prendre le relais. A partir de là,lorsque l'on est sur le terrain, on peut tout donner parce qu'on sait que derrière on a le coéquipier qui est prêt à jouer. Mais il faut tirer les enseignements de la première mi-temps qui n'a pas été à la hauteur de nos espérances. Cela fait partie de l'apprentissage pour les Playoffs".  
"Il y a un écart de niveau entre les deux équipes"
Laurent Vila: "On peut regretter l'absence d'Alain, mais on savait depuis deux jours qu'il ne jouerait pas. Du coup on s'est préparé en conséquence. Nous n'avons pas baissé les bras pendant 40 minutes même si l'écart gonflait. On s'est battu avec nos armes. On a essayé des choses, c'était plutôt intéressant en première mi-temps. Mais après, quand l'écart prend de l'ampleur, on se précipite trop.  On oublie de jouer avec des valeurs collectives. On veut bien faire mais une nouvelle fois on se précipite trop. Et surtout dans les secteurs où il faut avoir de la densité, comme le rebond ou le un contre un, on n'y est pas et on le paye cash. Je pense que l'on peut faire beaucoup mieux mais, pour autant, il faut quand même féliciter les joueurs pour leur comportement. Ils ont toujours essayé de se battre et n'ont pas lâché. Il y a un écart de niveau entre les deux équipes. Il y a de la qualité à Strasbourg, de l'adresse et plus globalement une équipe qui monte en régime pour les Playoffs. Félicitation à eux".
Léo Cavalière: "Strasbourg a montré une certaine maîtrise qui est la marque des grands clubs. Ce soir, ils n'ont pas paniqué, à aucun moment. Même au début quand on arrive à marquer 24 points, eux ils arrivent à en mettre 25. On commence bien le dernier quart, mais après le temps-mort, ils reviennent et maîtrisent. On était chez nous, j'ai envie de croire que ce match était prenable. Il y a avait quelque chose à faire, quelque chose à tenter, mais Strasbourg est un peu au dessus. J'adore notre équipe, mais le roster de Strasbourg est quand même impressionnant. Selon moi Monaco et Strasbourg sont au dessus cette année. Mais ça ne veut pas dire qu'on va aller à Monaco en vacances. Peut être qu'il fera beau, mais on n'y va pas en vacances. On veut se qualifier pour les Playoffs le plus tôt possible et si on peut prendre celui à Monaco on s'enlèverait une épine du pied, mais on sait que ça va être compliqué".
Articles liés: 
Toutes les actualités